Nous sommes le Dim Novembre 29, 2020 12:18


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Ven Septembre 05, 2003 11:49 
Hors ligne

Inscription: Lun Août 25, 2003 16:00
Messages: 57
Localisation: Liège
Citation:
Le tigre de Tasmanie

1°) Introduction

Ile située au Sud-Est de l'Australie, dont elle constitue un État fédéré; 68 400 km² (soit environ 0,9 % de la superficie totale de l'Australie) ; 472 000 habitants estimation 1999 (Tasmaniens). Capitale : Hobart (46 128 habitants estimation 1999) ; ville principale : Launceston (65 897 habitants estimation 1999).

Séparée de l'Australie par le détroit de Bass, parsemé de petites îles (Furneaux, du Roi, etc.) qui font le lien avec le continent, elle offre au Sud-Est des côtes découpées. Son relief est très accidenté ; à l'Ouest, les West Coast Ranges sont constituées de roches très anciennes, précambriennes, faillées et disloquées, dont l'altitude atteint 1 000 m vers le Sud ; au centre, le plateau central s'élève à plus de 1 600 m (1 617 m au mont Ossa); il est composé de roches du Secondaire soulevées au Tertiaire ; un vaste glacier l'a jadis occupé et de nombreux lacs s'y maintiennent, qui alimentent les rivières de l'île ; le couloir des Midlands est une plaine qui sépare le plateau central des Eastern Highlands, peu élevées, mais très accidentées.

Située entre les 40° et 45° de latitude Sud, sur le passage des grands vents d'ouest (les Westerlies), la Tasmanie jouit d'un climat océanique tempéré et pluvieux ; les West Coast Ranges et le plateau central, directement exposés aux Westerlies, reçoivent des précipitations abondantes (2 000 à 3 000 mm par an) ; les Midlands et les hautes terres de l'Est, moins directement exposées reçoivent moins de pluies. La végétation est composée de forêts à l'ouest (hêtres à feuilles persistantes), de prairies au centre, et d'une forêt d'eucalyptus très dégradée à l'Est.

Découverte par le Hollandais Abel Janszoon Tasman en 1642, l'île s'appela tout d'abord Terre de Van Diemen (elle ne reçut le nom de Tasmanie, en hommage à son découvreur, qu'en 1853). Ce fut le navigateur britannique Matthew Flinders qui, le premier, découvrit le détroit de Bass, et reconnut qu'il s'agissait d'une île (1801). Les Britanniques, qui occupèrent la Tasmanie à partir de 1803, y installèrent des colonies pénitentiaires (la capitale, Hobart, fondée en 1803 près de l'estuaire du Derwent, sur la côte sud plus abritée, fut le deuxième établissement colonial ouvert par les Britanniques en Australie). La population mélanésienne aborigène disparut dans la seconde moitié du XIXe siècle, exterminée par les colons. En 1901, la Tasmanie devint un État du Commonwealth australien.

2°) Remontons le temps ..

Il y a environ 10 000 ans…

La Tasmanie se sépare physiquement et définitivement du continent australien.Ce bouleversement isole certaines especes animales condamnées à s'adapter ou à s'éteindre. Le tigre de Tasmanie, tout comme le diable de tasmanie, fait partie de ces espèces.

En Tasmanie, il y a beaucoup de reliefs, les forêts sont épaisses et difficilement accessibles. Les montagnes depassent rarement les 1200m. Les pluies sont abondantes dans de nombreuses régions. La difficulté pour l’homme de s’établir sur cette île va jouer en la faveur des espèces animales.

A cette époque le Tigre de Tasmanie est toujours présent en Australie continentale jusqu’en Papouasie Nouvelle-Guinée.


Plusieurs élements témoignent de la présence du tigre dans ces régions. Au nord de l’Australie des peintures sur roches représentant le tigre de Tasmanie, et d’origine indigènes ont été identifiées. Un tigre de Tasmanie momifié a même été trouvé dans une caverne sur les plaines de Nullarbor en 1965. Les peuples indigènes étaient apparemment friands de cet animal.


Découvrons le Tigre de Tasmanie

Le tigre de Tasmanie a pour nom scientifique le Thylacinus Cynocephalus, mais est plus connu sous le nom de Thylacine, Loup de Tasmanie ou Hyena.

Le Thylacine est brun, tendant du jaune au gris. Il a de 15 à 20 rayures foncées sur le dos depuis les épaules jusqu’à la base de la queue. Manifestement le Tigre de Tasmanie et la Hyène sont parents par les rayures sur le dos. Les pattes sont relativement courtes. Les poils sont denses et courts.

Les oreilles sont courtes et droites. La mâchoire, très grande et puissante contient 46 dents. Le mâle, plus grand que la femelle, mesure plus d’un mètre.

Le Thylacine femelle a en moyenne quatres petits qu’elle garde dans une poche ventrale.

Avec cette caractéristique, il fait partie de la famille des marsupials tout comme le Kangourou, Koala ou Possum. L’animal est plutot nocturne ou semi-nocturne. Il se déplace lentement, et est "gauche" dans ses mouvements. Il chasse généralement seul et se nourrit de petits mammifères et d'oiseaux.

3°) Sa disparition

Il y a pas moins de 2000 ans….

Bien que les raisons précises de la disparition du Tigre de Tasmanie sur le continent Australien ne soient pas connues, il semble avoir diminué par la présence de son principal ennemi, le dingo.

Mais le Thylacine qui a su s'adapter au fil du temps en Tasmanie est toujours présent. L'espèce est surtout présente dans la région nord et est, mais très rarement dans les montagnes.


En 1803, les Européens commencent à émigrer en Tasmanie.

Quelques années plus tard on rapporte que les Thylacines attaquent moutons et la volaille.


En 1830 la compagnie pastorale Van Diemens Land est implantée en Tasmanie

Elle propose alors une récompense pour chaque tigre tué. Surnommé le tueur de moutons, le tigre fait alors l'objet d'une chasse sans merci...Plusieurs milliers d'entre eux sont tués, la survie de l’espèce est en danger et étrangement aucun scientique ne s’intérèsse a eux.

La femelle est la plus petite. Photos Copyright : Nature focus, Australian Museum

Le 7 septembre 1936, le dernier tigre tasmanien connu meurt en captivité dans le zoo de Hobart en Tasmanie.

Le garde de poste de jour oublie de fermer le toit de la cage et l’animal meurt sous l'exposition du soleil. Les colons ont éradiqué cette espèce 140 ans après leur arrivée. ...

Il n'existe aucune photo de cet animal dans son élément naturel et seulement quelques unes prisent dans des zoos. Aucune étude n'a été faite sur cet animal durant son existence, ni même pendant sa période d'extinction.

Seul le Pr. TT FLYNN (père de l’acteur), s'est intéressé à lui en 1909 avec des spécimens captifs, mais rien n'a été publié.

Entre 1963 et 1980, le Dr. Eric Guiler mène plusieurs recherches dans différentes régions de la Tasmanie, financées par le conseil de protection d'animaux et d'oiseaux et les fonds de faune du monde.

En 1966 il rassemble des échantillons qu'il identifie en tant que poils de l’animal, mais aucune de ses recherches ne rapporte la preuve de la survie de l'espèce.

En 1986, le Tigre de Tasmanie a officiellement été declaré éteint mais beaucoup de mystère subsitent à propos de cet animal.

Plusieurs habitants de Tasmanie vivant à la lisière des forêts ont cru en apercevoir. Ils ont trouvé des animaux portant des traces de machoire du thylacine.

Des villageois d'Irian Jaya en Indonésie, certifient avoir vu un tigre de Tasmanie vivant dans les collines autour de la frontière entre l'Indonésie et la Papouasie Nouvelle Guinée. L'animal vivrait dans les grottes de la région de Kurima autour des villages Oksibil et Okbibab et semble attaquer les animaux domestiques la nuit.

4°) Clonage

Sur une étagère poussiéreuse de l'Australian Museum, à Sydney, le corps d'un jeune tigre de Tasmanie flotte tranquillement dans un bocal depuis 1866.

Les scientifiques espèrent utiliser une séquence d'ADN extraite pour créer un clone et donner à une espèce disparue un nouveau départ.

Ce projet de recherches très complexe devrait prendre des années et coûter entre 20 et 30 millions de dollars. Les descendants des colons de Tasmanie soutiennent ce projet, “nous aurions une obligation morale de le faire” disent-ils.

Etant donné qu'il existe au moins six autres spécimens de cet animal dans d'autres musées du monde, les clones pourraient être croisés avec ces tigres, affirme Don Colgan, le responsable du département de biologie de l'évolution de l'Australian Museum.

A terme, un groupe viable de tigres de Tasmanie sera présenté dans les zoos ou, mieux encore, repeuplera l'intérieur des terres australiennes, d'où l'espèce est originaire.

Lien : http://www.futura-sciences.com/decouvri ... r270-1.php


Et vous en pensez quoi ? :wink:

_________________
La Sagesse passe par l'Amour de la vie
Men Of Nature


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Septembre 05, 2003 12:23 
Hors ligne

Inscription: Lun Mai 05, 2003 17:46
Messages: 338
Localisation: Loire Atlantique
Ils veulent cloner un tigre de Tazmanie comme pour le mammouth ?
J'ai tout de même peur que la réapparition d'espèces disparues perturbe quelque peu la chaîne alimentaire du monde animal d'aujourd'hui. :?

Enfin l'espèce des tigres de tazmanie n'est pas si vieille que ça donc ça serait peut être une bonne idée de les cloner.

_________________
La source du bonheur du monde est de penser aux autres...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Septembre 05, 2003 14:59 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
Le Thylacine n'est peut-être pas éteint :

Thylacine vu près de Melbourne?
Citation:
18/08/2003

D'après les enquêtes, on dénonce 63 observations possibles de Tigres de Tasmanie et de grands chats en Victoria, incluant un rapport de l'administration des Parcs de l'Etat de Victoria concernant de multiples observations de tigres dans le parc National de Warrandyte, au nord-est de Melbourne.

D'autres témoignagnes parlent d'observations de tigres de Tasmanie, de panthères et de pumas depuis le début de 1990 aux alentours du Parc national de Wilsons Promontory, au sud-est, et aux alentours de la Chaîne des Grampians, à l'ouest du continent australien.

Rappelons que le dernier Thylacine connu est mort en captivité au zoo d'Hobart en 1936. On croit qu'il est éteint en Australie depuis plus de 2000 ans.

Malgré les sérieuses preuves que le tigre de Tasmanie est vivant et se reproduit en Victoria, le gouvernement refuse toujours de prendre le fait en considération. D'autre part, de nombreux témoignages pourtant détaillés et crédibles sont ignorés par les rangers sceptiques et ne sont jamais consignés.


En 1996, le porte-parole du Victorian National Party environment (les Verts locaux) Peter HALL adressa uen requête à la ministre de la conservation de l'Etat Marie TEHAN afin qu'elle ordonne une enquête sur le témoignage de Thylacine au Wilsons Promontory datant de 1993. Miss TEHAN déclina la demande malgré les solides preuves qui y avaient été trouvées à l'époque.

(Extrait d'un article du Sydney Morning Herald -18 août 2003 )


Source : Cryptozoologia.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Septembre 05, 2003 23:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mai 15, 2003 01:47
Messages: 415
Localisation: Québec
Les clones pourraient se reproduire avec ceux toujours vivant, en espérant qu'il n’ait aucun défaut génétique.
Je crois avoir vu l'un de ces animaux dans un vieux vidéo en noir et blanc (en captivité bien sûr).
C'était dans le film hurlement (le quatrième film je crois). Dans le film, ils disaient que c'était un animal unique en son genre puisqu'il tenait du marsupial puisqu'il possédait une poche ventrale…vrai ou faux?
(À moins je ne confonde avec un autre animal éteint depuis peu…)

_________________
L’être humain préfère un mensonge éhonté à la plate vérité


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Septembre 06, 2003 10:28 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
Thylacine caractéristiques :

La tête et la denture du thylacine ressemblent à celle d'un loup. Il peut ouvrir sa gueule à 120°. Son pelage est brun-jaune avec des lignes brun-foncé (seize à dix-huit) sur le dos, l'arrière-train et la queue. Sa queue ressemble un peu à celle d'un kangourou.

Longueur : 1.50 m à 1.80 m

Hauteur : 56 cm

Poids : 25 kg

Reproduction :

C'est un marsupial dont la poche s'ouvre vers l'arrière. La mère donnait naissance à 4 petits par portée. On pense que la gestation durait 35 jours et que les petits (entre 2 et 4) restaient environ 3 mois dans la poche de la mère avant d'en sortir. Lorsque les petits sortaient de la poche, soit ils suivaient leur mère, soit ils restaient dans la tanière.

Mœurs et alimentation :

Le thylacine est un animal solitaire et nocturne. Il sort de sa tanière du crépuscule jusqu'à l'aube. Sa tanière est aménagée dans un arbre creux, une grotte ou un éboulement rocheux. Le thylacine est carnivore. Sa technique de chasse consiste à courir après sa victime jusqu'à ce qu'elle tombe de fatigue. Lorsqu'il rejoint sa proie, il lui broie la tête grâce à ses puissantes mâchoires. Il lui dévore ensuite le cœur, les poumons, le foie et les reins. Le reste est abandonné aux autres animaux.

La disparition du thylacine :

Le thylacine a disparu d'Australie et de Nouvelle-Guinée il y a 3000 ans pour des raisons naturelles. Il restait cependant abondant en Tasmanie. Malheureusement, les Européens l'ont découvert. Ils l'ont exterminé parce qu'il ressemblait au loup (animal qu'il trouvait sanguinaire et méchant). De plus, le thylacine voyait dans les moutons européens des proies faciles ce qui ne fit pas l'affaire des Européens. À partir de ce moment, ils le chassèrent sans répit. Les autorités de Tasmanie offrirent même une récompense pour chaque thylacine tué. Le dernier thylacine mourut dans un zoo en 1936. En 1936, les autorités tasmaniennes décident de protéger l'espèce alors qu'elle ait disparue. Elles ouvrent même une réserve en 1966.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Septembre 07, 2003 16:46 
Hors ligne

Inscription: Sam Mars 29, 2003 10:35
Messages: 123
Sujet déjà évoqué ici:
viewtopic.php?t=325

:wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Septembre 07, 2003 19:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mai 15, 2003 01:47
Messages: 415
Localisation: Québec
Je me souviens de cette particularité. La gueule s'ouvrait très largement. C'est bien l'animal qu'on voit dans le film.
Alors pour ceux qui ont le film hurlement IV (howling 4) vous irez jeter un oeil au petit documentaire en noir et blanc quelque part dans le millieu du film. On y voit bien un tigre de Tasmanie.

_________________
L’être humain préfère un mensonge éhonté à la plate vérité


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Décembre 13, 2006 15:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Décembre 11, 2006 08:35
Messages: 30
Localisation: Nord pas de calais
Sur Arte ils ont passé un documentaire sur la cryptozoologie ( :D ) ils ont parlé du tigre de Tasmanie, et selon eux, si mes souvenirs sont bons, la race ne serait pas si éteinte que ça, et des scientifiques espèrent le cloner à partir du fameux foetus cité plus haut, mais s'aidant d'un Diable de Tasmanie pour le clonage... :?
(si jme trompe dites le moi...merci!)

_________________
Amon-ra, have you come to seal my fate?
in the garden of emotions
free my ka, how much longer must I wait?
in the garden of emotions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Décembre 13, 2006 16:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 02, 2005 14:39
Messages: 1373
Pour moi, réintroduire une espèce disparue va à l'encontre de la nature.
Si une espèce disparait, c'est souvent que son mode de vie n'a pu être conservé. Sans les conditions spécifiques à l'épanouissement d'une espèce, il ne faut pas compter sur leur prolifération..
Et comment étudier l'environnement naturel d'une espèce éteinte ?

_________________
© Ceci est ma signature


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Décembre 13, 2006 16:56 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 15160
C'est parfois possible, comme pour le dodo, exterminé par l'homme à Madagascar car son caractère placide en faisait une proie de choix.

Mais ce cas d'espèce ne peux s'appliquer à tous les animaux disparus, même si la paléontologie peut probablement apporter de nombreuses réponses.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Décembre 13, 2006 17:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Septembre 02, 2004 17:44
Messages: 902
Localisation: Rouen
Il me semble que pour faire redémarer une espèce, il faut un minimum 50 individus de façon à permettre un "bon" brassage génétique. 6, ce n'est pas "durable" et ne permettra pas une réelle réapparition de l'espèce.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Décembre 13, 2006 18:31 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avril 17, 2006 15:45
Messages: 5672
Localisation: dans mon esprit.
50 est déjà un chiffre faible, je crois que le seuil critique dépends des espèces. Il me semble que pour des humains c'est plutôt quelques milliers, à confirmer, je cite ce chiffre de mémoire.

_________________
«Caressez un cercle et il deviendra vicieux», Ionesco


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Décembre 14, 2006 20:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
Nébius a écrit :

Citation:
Pour moi, réintroduire une espèce disparue va à l'encontre de la nature.


Sauf que dans ce cas précis ( comme dans malheureusement bien d'autres... ) c'est l'homme, par la chasse intensive, qui a causé sa disparition. Donc, la nature a déjà été boulversée, de toute façon...

Après, je ne sais pas si c'est possible ou pas, si l'espèce sera viable ou pas etc... mais par contre, je pense que tenter une réintroduction serait plutôt réparer nos erreurs passées...

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Décembre 14, 2006 21:15 
Chimère a écrit:
Sauf que dans ce cas précis ( comme dans malheureusement bien d'autres... ) c'est l'homme, par la chasse intensive, qui a causé sa disparition. Donc, la nature a déjà été boulversée, de toute façon...


Comme si l'espèce humaine n'en faisait pas partie...

(argh, je suis possédé par l'esprit de DarkSide ! :lol: )


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Décembre 14, 2006 21:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
Je n'ai pas dit que l'espèce humaine ne faisait pas partie de la nature...

J'ai juste dit qu'elle avait causé dans ce cas précis la disparition du Thylacine, et que bien qu'on puisse discuter longtemps de ce qui est "moral" ou pas, je pense qu'avoir causé cette disparition était une erreur - pour ne pas dire une faute - et qu'en vertu du principe parallèlisme des formes, le "re-créer", ou favoriser la reproduction d'éventuels spécimens survivants, serait un juste retour des choses.

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Décembre 15, 2006 10:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 02, 2005 14:39
Messages: 1373
Je suis d'accord avec toi sur le principe Chimère, mais c'est sur l'application que je me pose des questions.
Car si une espèce disparait, c'est tout son environnement qui s'en trouve transformé, à plus ou moins grande échelle.
Donc si l'on tente une réintroduction alors que l'environnement a changé, je ne suis pas sur que l'espèce puisse s'épanouir.

Et quand bien même une espèce est détruite par l'homme, cela ne change pas grand chose car son habitat s'en trouve inéluctablement modifié. Ainsi, la structure de la chaîne alimentaire locale change, et je ne pense pas qu'elle puisse retrouver sa place facilement.

Et j'appuie le commentaire de sansipfixe, il est vrai qu'il faut un minimum d'individus pour espérer relancer la machine.
Mais lorsque je regarde les pyrénées et les pauvres ours de Slovénie, je me dit que ça ne sera jamais le cas. D'une part à cause de la population locale qui ne souhaite pas voir revenir les ours, d'autre part à cause des politiques qui ne prennent pas en compte les hommes de science et écologistes en ne faisant que du "coup par coup" qui ne sert finalement à rien.

Par contre, nous avons un excellent exemple de réadaptation d'un animal après réintroduction: le loup. Maintenant pour se nourrir, il ne chasse plus mais va se servir dans les troupeaux en pâturage. Tellement que sa prolifération n'est plus sous contrôle. Ce que je trouve pas plus mal, la nature reprend ses droits.

Donc finalement, on peut essayer de réintroduire une espèce, mais ce qui me chiffone avec le Thylacine, c'est qu'il faille non seulement réintroduire, mais recréer l'espèce. C'est une autre paire de manches..

_________________
© Ceci est ma signature


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Décembre 15, 2006 12:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
C'est un fait... Mais bon, s'il reste des individus survivants en liberté, pourquoi pas ?

Et puis, pour l'écosystème, je suppose qu'il y a quand-même des réserves en Australie, non ? On pourrait faire les choses en douceur, par exemple une semi-liberté au départ, puis une remise en liberté progressive...

Enfin bon, de toute façon, là c'est un peu tirer des plans sur la comète... :roll:

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Décembre 16, 2006 11:00 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 15160
Nebius a écrit:
Par contre, nous avons un excellent exemple de réadaptation d'un animal après réintroduction: le loup. Maintenant pour se nourrir, il ne chasse plus mais va se servir dans les troupeaux en pâturage. Tellement que sa prolifération n'est plus sous contrôle. Ce que je trouve pas plus mal, la nature reprend ses droits.
Attention tout de même à ne pas accuser les loups de tous les maux. La plupart du temps, ce ne sont pas des loups qui attaquent les troupeaux mais des chiens abandonnés redevenus sauvages.

La nuance est de taille.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Lun Août 27, 2007 16:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Octobre 23, 2005 16:55
Messages: 767
Localisation: Beauraing
Et les loups n'ont pas été réintroduits , mais sont revenus tout seul , d'Italie.


une petite vidéo de ce qui pourrait être un thylacine , fimé en 1973.
http://www.youtube.com/watch?v=rUM4B2B3SC4

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toutes les façons, vous n'en sortirez pas vivant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Lun Août 27, 2007 19:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
Effectivement, quand on compare l'apparence et la silhouette de l'animal de cette vidéo avec les images du dernier Thylacine...

http://www.youtube.com/watch?v=6vqCCI1ZF7o&mode=related&search=

... on remarque une certaine ressemblance quand-même.

Le problème c'est que 1973, c'est un peu vieux... il a pu leur arriver plein de choses à ces pauvres bêtes. :(

J'ai relevé 2 autres vidéos :

http://www.youtube.com/watch?v=4e4svNE40aQ&mode=related&search=

C'est très court, mais on retrouve bien la même silhouette un peu disproportionnée ( large et musculeuse à l'avant, et un arrière-train plus mince ).
Si ce n'est pas un faux ou un montage, je la trouve plutôt convaincante pour ma part. Le souci, c'est qu'elle n'est pas datée...

Un extrait d'émission en langue espagnole : ( les dialogues ne sont pas très révélateurs )

http://www.youtube.com/watch?v=wwOMoC40q6k&mode=related&search=

Là, j'avoue, j'ai un plus gros doute : c'est vrai qu'on ne voit pas trop ce que c'est, et que ça pourrait ressembler... mais on dirait bien que l'animal n'a pas de poils. Gale ? Parasite ?
On ne voit que la tête et de tout près, comme il n'y quasi pas de poils, on ne peut pas voir la couleur... on a juste une grosse mâchoire et une tête épaisse.
C'est vrai : un peu comme le Thylacine, mais je ne sais pas... :?:

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Mar Septembre 11, 2007 01:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Février 27, 2006 07:47
Messages: 29
Localisation: marseille
à mon avis....:
les images montrées dans l'emission en langue espagnole ne sont pas forcement fiables.je m'explique:
-presence d'une fourrure assez epaisse sur la nuque de l'animal correspondant assez peu avec les images qu'il nous reste du thylacine.sauf eventuellement si on avait affaire a une sous-espèce qui aurait adopté un pelage adapté au climat et a la couleur de la vegetation de son milieu.
-deuxio, j'ai pu constater que l'animal est amaigri.sa colonne vertebrale est apparente.sa manière de s'emparer de la carcasse semble trés maladroite,j'ai l'impression que l'on a affaire à un animal malade et faible.
pour cette video je pense que c'est un chien errant dans un trés piteux etat(je n'en suis pas sur).

par contre pour les deux autres videos,malheureusement trés courtes,si ce n'est pas du thylacine,ça y ressemble enormement.j'ai eu un frisson d'etonnement en les visionnant....trés franchement (à ne pas prendre pour verité pure et simple bien sur),je suis quasi certain que c'est un thylacine que l'on voit sur ces deux videos,surtout celle de 1973.je dis ça parce qu'en observant sa demarche, la forme particulière de sa queue,le placement de ses membres posterieurs par rapport au bassin,on ne peut pas le confondre avec un chien(enfin ça n'engage que moi)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Mar Septembre 11, 2007 10:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
Je suis plutôt d'accord avec toi. Les 2 petites vidé� sont assez confandantes, la silhouette un peu "bancale" du Thylacine est bien reconnaissable, je le trouve aussi.

Par contre pour le reportage, difficile de ne pas avoir de doutes : les images sont floues, et la bêt�difficilement identifiable. Le naturaliste a l'air de croire en ce qu'il dit, mais bon... :|

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Mar Juin 03, 2008 10:57 
j'ai trouver une vidéo de ce fameux Thylacine regarder a la 2:43 vous avez vu l'ouverture de sa bouche !!!
http://www.youtube.com/watch?v=QEdcMjcFASA&feature=related


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Mar Juin 03, 2008 11:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Mai 22, 2008 11:07
Messages: 1388
Oui, c'est un trait anatomique que l'on retrouve chez le diable de Tasmanie (celui qui a inspiré Taz).

_________________
Coin ! http://leseigneurdesoiseaux.blogspot.com/

Believe in the Lord Raptor Jesus, or go extinct.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Mar Juin 03, 2008 20:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Octobre 23, 2005 16:55
Messages: 767
Localisation: Beauraing
Comme dit chimère, la vidéo de 1973 est la plus probante.
Mais 1973 , c'est effectivement très ancien, en 35 ans , les quelques survivants peuvent avoir disparus.
Il y a de nouvelles possibilités de clonage pour le thylacine, via le diable de tasmanie.
Diable de tasmanie , lui aussi en train de disparaître, un virus proche du cancer , les décimes.

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toutes les façons, vous n'en sortirez pas vivant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Mar Juin 03, 2008 21:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 10, 2005 11:50
Messages: 5447
Localisation: France/Dijon
J'ai vu ça en effet... :(

Cela me désole, car en dépit de la mauvaise réputation qu'ils se traînent ( c'est vrai qu'ils s'expriment de façon pour le moins bruyante... ) ce sont des animaux fascinants, surprenant, et... mignons ( oui, je les trouve adorables et rigolos, moi... ).

_________________
J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Sam Mars 09, 2013 19:16 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 13126
Localisation: Genève
Citation:
Le tigre de Tasmanie, c'est vraiment fini


Semaine noire pour les amis des bêtes. Cette sorte de grand chien zébré australien vient d'être définitivement déclaré rayé de la carte. Il faut dire qu'on ne l'a plus vu depuis 1936.

Image


Par CORDÉLIA BONAL

A partir de quand considère-t-on qu’une espèce a défénitivement été rayée de la surface terrestre ? Pour le tigre de Tasmanie, l’avis de décès aura attendu 77 ans avant d’être publié. Ce jeudi, la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites), dont les pays signataires sont réunis à Bangkok depuis dimanche, a retiré la pauvre bête de l’annexe I de la Convention. Cette annexe liste plus de 600 animaux et 300 plantes à protéger du commerce international. Le tigre de Tasmanie (ou loup marsupial, ou encore thylacine, à ne pas confondre avec le diable de Tasmanie, qui lui a encore une petite chance d’être sauvé) est donc officiellement mort et enterré. Oui, on sait, c'est triste.

Il faut dire que l'espoir était plus que mince. L’espèce (thylacinus cynocephalus), autrefois répandue dans le sud-est de l'Australie, a été décimée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle par les fermiers australiens qui l’accusaient de tuer leurs moutons. Le dernier spécimen connu est mort en 1936 dans un zoo de Hobart.

Après plusieurs expéditions de recherche menées en vain, le tigre de Tasmanie a été classé éteint par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) depuis 1982. Pourquoi avoir attendu 2013 pour le rayer de la liste de la Cites ?

La Convention s’est lancée cette année dans un nettoyage de ses listes, où figurent 35 000 espèces. Lors d’un précédent élagage au début des années 80, le tigre de Tasmanie avait déjà été mis sur la sellette mais la Convention avait considéré qu’il valait mieux lui laisser une petite chance. «L’espèce avait très certainement disparu mais tous les ans il se trouve quelqu’un pour assurer qu’il l’a vu. On ne pouvait pas se permettre d’avoir le moindre doute, d’autant qu’il s’agit d’une espèce emblématique, très recherchée», explique de Bangkok David Morgan, scientifique de la Convention. «Il est important de mettre à jour les listes de temps en temps, pour faire de la place mais surtout pour faciliter le travail des douaniers en leur épargnant des vérifications inutiles. S’ils doivent surveiller le passage d’un tigre de Tasmanie, ils risquent d’attendre longtemps !»

Outre le tigre de Tasmanie, la Cites devrait aussi déclarer causes sans espoir le wallaby à queue cornée, le bandicoot-lapin à queue blanche, ou encore la fascinante grenouille à incubation gastrique, qui élevait ses petits dans sa bouche (voir notre diapo Cette fois on les a vraiment perdus).

La plupart de ces espèces qui vont faire les frais du nettoyage de printemps de la Cites sont originaires d’Australie. Le pays a été l’un des premiers et très actifs signataires de la Convention, ce qui explique que «ses» espèces inscrites, pour certaines déjà de facto éteintes à l’époque, soient aussi les premières à arriver à expiration, si l’on peut dire. Cela reflète aussi les ravages causés sur le continent océanien par l’arrivée des Européens et, avec eux, d’espèces invasives comme les chats, les chiens, les renards ou les lapins.



http://www.liberation.fr/terre/2013/03/ ... ini_887185

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Lun Mars 11, 2013 19:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 24, 2005 21:25
Messages: 243
Localisation: St-Jérôme, Québec
Bye bye :(

_________________
On n'est pas le meilleur quand on le croit, mais quand on le sait...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Jeu Novembre 14, 2013 18:30 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 13126
Localisation: Genève
Finalement peut-être pas...

Citation:
Et si le tigre de Tasmanie était toujours en vie ?


Le tigre de Tasmanie est considéré comme éteint depuis 1936. Mais des zoologistes prétendent que des témoins auraient aperçu le célèbre mammifère. Ils auraient également retrouvé des fèces qui pourraient appartenir au thylacine.

À l'image du saola, observé pour la première fois depuis 15 ans dans une forêt vietnamienne, le tigre de Tasmanie pourrait-il aussi faire sa réapparition ? Considéré comme éteint depuis 77 ans, le thylacine (son autre nom) n'aurait pas encore réellement rejoint le dodo dans le clan des animaux disparus. Il serait ainsi bel et bien vivant. C'est du moins ce qu'affirme un groupe de naturalistes britanniques. Ces scientifiques du Centre for Fortean Zoology qui entendent bien confirmer leurs dires sont d'ailleurs, actuellement, en Tasmanie, à la recherche de preuves censées attestées que l'animal vit toujours. L'espèce a été déclarée éteinte, il y a bientôt 80 ans, lorsque le dernier individu est mort au Zoo de Hobart, le 7 septembre 1936.

Des preuves de vie ?

Néanmoins, les chercheurs disposeraient déjà de plusieurs preuves de la présence des thylacines, dans plusieurs régions assez reculées du Nord-Ouest de la Tasmanie. En effet, selon les zoologistes, des témoins qualifiés de "très crédibles" auraient aperçu l'animal, rapporte The Guardian. Ajouté à cela, de nombreux échantillons d'excréments pouvant appartenir à ce mammifère auraient été découverts dans les mêmes régions.
Ces derniers sont conservés dans de l'alcool et ont été envoyés à des laboratoires pour une analyse ADN. Mais Richard Freeman, directeur du Centre for Fortean Zoology, n'aurait "aucun doute sur la présence de cette espèce dans les zones isolées de la Tasmanie". D'après lui, "ces régions sont si reculées, il y a tellement d'espèces-proies et nous avons énormément de témoins qui connaissent bien la zone".
"Je pense donc qu'il existe toujours une population considérable de l'espèce. À mon avis, il y en a plus dans le monde que le rhinocéros de Java". A titre de comparaison, le rhinocéros de Java a été considéré comme totalement disparu du Vietnam en 2011. Aujourd'hui, WWF estime qu'il ne reste plus que 35 spécimens dans le monde et notamment en Indonésie.
Richard Freeman a expliqué avoir contacté un garde forestier, qui a aperçu le tigre de Tasmanie, en pleine journée, en 2011. Ce dernier précise que l'animal était facilement reconnaissable grâce à ses rayures sur l'arrière de son corps, sa longue queue raide et "il se dandinait bizarrement, presque comme une vache". Un représentant du gouvernement ainsi que de nombreux habitants ont également repéré le même animal au cours des dernières années.

Sur la piste du tigre de Tasmanie

Les scientifiques admettent qu'aucune empreinte de pas ou aucune carcasse de tigre de Tasmanie n'ont été retrouvées. Mais ils attribuent l'absence de trace de pas au caractère principalement rocailleux du sol de la région. Quant à l'absence de carcasse, il est possible que ce soit l'oeuvre des diables de Tasmanie. Ces derniers, plutôt féroces, dévorent rapidement les corps des animaux lorsqu'ils les découvrent.
"Si nous pouvions obtenir des résultats ADN, cela serait très intéressant. Les thylacines sont vraiment gros pour les diables de Tasmanie, et ils n'ont pas pu être mangés par un chien, car c'est une région très reculée", avance Richard Freeman. Aussi, les crypto-zoologistes ne sont pas près à baisser les bras. Ils ont mis en place de nombreux appâts et ont dissimulé un grand nombre de caméras dans la zone. "Pour le moment, nous avons vu beaucoup de diables de Tasmanie et de chats errants, mais rien d'autre. Cela ne fait que quelques semaines toutefois, et cela peut prendre des mois", explique-t-il.
Ce n'est pas la première fois que des chercheurs tentent de prouver l'existence du tigre de Tasmanie. En revanche, le gouvernement tasmanien a toujours estimé qu'il n'existait "aucune preuve concluante" que l'espèce aurait survécu. Mais "nous allons revenir autant de fois que nécessaire. Les personnes qui ont déclaré avoir vu l'animal n'ont rien à gagner à dire ce genre de choses. Or, je pense qu'il y a au moins 300 tigres de Tasmanie", affirme Richard Freeman repris par le Guardian.

Le triste destin du thylacine

Le tigre de Tasmanie est un mammifère marsupial. Carnivore et de la taille d'un loup, il porte des rayures sur l'arrière du corps. Férocement chassé par les Européens, il a également été victime de l'introduction du dingo, ce qui a provoqué une rapide perte de son habitat en Tasmanie. Alors qu'il peuplait, à l'origine, la Nouvelle-Guinée et l'Australie, il a été enfermé, piégé, abattu et empoisonné par les habitants.
Ces derniers craignaient par-dessus tout que les animaux s'en prennent aux troupeaux de moutons. Sa disparition de la Tasmanie est également due à la chasse, à laquelle il faut ajouter les primes d'abattage, l'introduction des chiens ainsi que les sédentarisation des colons. Animal plutôt solitaire lorsqu'il chasse, le thylacine se nourrit de toutes sortes d'animaux des kangourous au wallabies en passant par les oiseaux. Espèce plutôt nocturne ou semi-nocturne, il se déplace lentement et est assez maladroit.
Le dernier tigre de Tasmanie sauvage a été abattu par un fermier en 1930. Le dernier thylacine vivant en captivité, avait été capturé en 1933 et est décédé le 7 septembre 1936. C'est quelques mois seulement après que le gouvernement tasmanien a présenté son projet officiel de protection de l'espèce... L'espèce a été déclarée officiellement "éteinte" en 1982 par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et en 1986 par la Tasmanie.


En savoir plus: http://www.maxisciences.com/tigre-de-ta ... 31327.html
Copyright © Gentside Découverte

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Tigre de Tasmanie
MessagePosté: Jeu Novembre 14, 2013 19:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 01, 2013 18:32
Messages: 483
Localisation: Sur une chaise de bureau
Sa survie est plus que plausible selon moi surtout une fois qu'on voit a quoi ressemble un forêt de Tasmanie :D

_________________
"Ce n'est pas parce-qu’ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison"-Coluche


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO