Nous sommes le Mar Mai 28, 2024 15:37


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Un OVNI au Japon en 1235
MessagePosté: Dim Avril 14, 2024 16:16 
Hors ligne

Inscription: Ven Mai 15, 2009 20:47
Messages: 293
Salut les ami(e)s,

Aujourd'hui, je vais vous entretenir d'un fameux cas d'observation au Japon en 1235.
Et c'est pas triste !

Bougard, Nolane et Maurin se sont tous plantés ! (et dans les grandes largeurs !)
Jacques Vallée aussi. Mais lui au moins a fait paraître un correctif minimum dans un livre de 2010.

Alors, pour commencer, voici d'abord les sources dans les livres d'ufologie occidentaux (anglais et français) :

- « Passport to Magonia. From folklore to flying saucers » de Jacques Vallée :
(Éditions Spearman, 1970, chap. 1 : « One : Visions of a Parallel World » : « Sorcerers from the Clouds », page 5)
« The Japanese must also receive credit for having organized the first official investigtion, and the story is so amusing, and parallels so well recent activities of the U.S. Air Force that I cannot resist reproducing it here.
The date was September 24, 1235, seven centuries before our time, and General Toritsume was camping with his army. Suddenly, a curious phenomenon was observed : mysterious sources of light were seen to swing and circle in the southwest, moving in loops untils the early morning. General Yoritsume ordered what we would now term a « full-scale scientific investigation », and his consultants set to work. Fairly soon they made their report. « The whole thing is completely natural, General », they said in substance. « It is only the wind making the stars sway ». My source of information for this report, Yusuke J. Matsumura, of Yokohama, adds sadly : « Scholars on government pay have always made ambiguous statements like this ! » »

Puis :

- « Chroniques des apparitions extra-terrestres » de Jacques Vallée :
(Éditions J’ai lu, 1974, chap. 1 : « Visions d’un monde parallèle » : « Les sorciers des nuages », pages 14 et 15)

Puis :

- « Visa pour la Magonie » de Jacques Vallée :
(Éditions Robert Laffont, 1978, première partie : « Visions d’un monde parallèle » : « Les sorciers des nuages », pages 19 et 20)
« Nous devons féliciter les Japonais pour avoir mis sur pied les premières recherches officielles, et l’histoire est si amusante et s’accorde si bien avec les activités récentes de l’aviation américaine, que je ne peux résister au plaisir d’en faire état ici.
La date : 24 septembre 1235, sept siècles avant le nôtre, le général Yoritsume campait avec son armée. Soudain, on observa un curieux phénomène : des sources mystérieuses de lumière allaient et venaient, tournoyaient au sud-ouest, dessinant des traînées, et cela jusqu’au matin. Le général Yoritsume ordonna qu’il soit procédé à un « examen scientifique approfondi », comme nous disons maintenant ; et ses collaborateurs se mirent au travail. Il leur fallut peu de temps pour dresser leur rapport. « Le phénomène est tout à fait naturel, général », disaient-ils en substance. « C’est seulement le vent qui fait remuer les étoiles. » Ma source de renseignements concernant ce rapport est en l’espèce Yusuke J. Matsumura, de Yokohama, qui ajoute tristement : « Les savants rétribués par le gouvernement ont toujours établi des rapports ambigus dans le genre de celui-ci ! » »

- « Histoire générale des O.V.N.I. : Tome 1. De la préhistoire à 1947 » de Michel Bougard :
(Éditions Encyclopédies et connaissances, 1978, chap. 5 : « Les OVNI du moyen âge », page 69)
« Le 24 septembre 1235, alors que le général Yosistsume campait avec son armée dans une province nippone, des lumières apparurent soudain çà et là dans le ciel, en tournoyant vers le sud-ouest et en laissant comme des traînées. Le phénomène dura jusqu’au lendemain matin et à la requête du général, une enquête fut aussitôt menée afin d’éclaircir le mystère. L’explication vint bien vite : il s’agissait selon les savants consultés, d’un phénomène assez rare ; en l’occurrence, « C’était le vent qui faisait remuer les étoiles ».
Ne sourions pas trop, certaines autorités scientifiques n’ont pas hésité ces dernières années à invoquer des arguments du même acabit (quoique plus élaborés) pour expliquer les OVNI. De toute façon, à l’époque, les explications fournies rassurèrent certainement les troupes du général Yosistsume. »

- « Communion » de Whitley Strieber :
(Éditions J’ai lu, 1988, chap. 6 : « Science, histoire et connaissance ésotérique » : « L’Ancien futur », page 270)
« Curieusement le premier exemple d’une tentative officielle d’expliquer les soucoupes volantes n’est pas américain. Au Japon, le général Yoritsune a observé, au cours de manœuvre, de mystérieuses lumières qui dansaient et tournaient en rond dans le ciel, vers le sud. La visite se poursuivit toute la nuit. Au matin, le général demanda à un groupe d’enquêteurs scientifiques de déterminer la cause de l’étrange perturbation. Après s’être consultés, ils déclarèrent que « ce n’était que le vent qui avait fait balancer les étoiles ». Il faut leur pardonner leur erreur grossière, car c’est le 24 septembre 1235 que se produisit cet événement, il y a donc 751 ans. »

- « Autrefois les Extraterrestres : mythes et réalités » de Richard D. Nolane (Olivier Raynaud) :
(Éditions Vaugirard, 1993, chap. VI : « Huit siècles d’observations d’OVNI », XIIIe siècle, pages 220 et 221)

Puis :

- « Autrefois les OVNI. Trente siècles de témoignages » de Richard D. Nolane (Olivier Raynaud) :
(C.G.R. Éditions, 1998, chap. VI : « Huit siècles d’observations d’OVNI », XIIIe siècle, page 192)
« Le 24 septembre 1235, alors que le général Yosistsume et son armée campaient lorsqu’ils aperçurent dans le ciel des lumières qui y tournoyaient en laissant comme des traînées derrière elles, le phénomène dura toute la nuit et le général demanda qu’une enquête soit faite. Les savants consultés déclarèrent peu de temps après que « c’était le vent qui faisait remuer les étoiles » (mentionné par Michel Bougard, op. cit. [« La chronique des OVNI », J.-P. Delarge, 1977]).
Un peu plus de sept siècles plus tard, ces savants auraient pu travailler pour l’US Air Force… »

Dans son livre paru en juin 2015, « Les mystères du phénomène ovni : De la préhistoire à nos jours », Franck Maurin reprend explicitement le livre de Jacques Vallée paru en 1969 :
« Des apparitions anciennes au Japon ?
Elles sont mentionnées par l’auteur Jacques Vallée dans les Chroniques des apparitions extraterrestres, éditions J’ai lu, 1969 [1969 pour l’édition originale anglophone de « Passport to Magonia. From folklore to flying saucers », chez Henry Regnery Co.].
Citations.
(…) Le 24 septembre 1235. Le général Yoritsume campait avec son armée. Soudain, on observa un curieux phénomène : des sources mystérieuses de lumière allaient et venaient, tournoyaient au sud-ouest, dessinant des traînées, et cela jusqu’au matin. Le général Yoritsume ordonna qu’il soit procédé à un « examen scientifique approfondi », comme nous disons maintenant, et ses collaborateurs se mirent au travail. Il leur fallut peu de temps pour dresser leur rapport. « Le phénomène est tout à fait naturel, général », disaient-ils en substance. « C’est seulement le vent qui fait remuer les étoiles. » »

Et naturellement, à partir de là, si vous faîtes une recherche Internet avec Google en utilisant les trois mots-clés : « ovni 1235 Japon » / « ufo 1235 Japan », vous trouverez toute une flopée de sites Web reprenant soit l’un, soit l’autre des livres ci-dessus (parfois même sans les citer du tout), ou se reprenant entre sites Web, erreurs incluses.

En résumé, comme nous pouvons le constater, il n’y a donc eu, tout au long de ses différents livres et publications en français, que des auteurs francophones qui n’ont fait que se recopier bêtement les uns les autres, sans se référer au texte original en japonais, ni faire aucune vérification sérieuse, le tout les ayant conduits à propager de multiples erreurs à propos de cet ancien cas.

Or, il se trouve que je lis non seulement très bien le japonais, y compris le kanbun (japonais médiéval), mais que je connais aussi en profondeur les principaux concepts de la philosophie, de l’astrologie et de l’astronomie du Japon ancien.

C’est ce qui m’a permis de retrouver le texte japonais original et la description correspondant à ce cas, et de vous en proposer ici une traduction en bon français.

La voici :

« En la première année de l’ère Katei [1235], au 24ème jour de la neuvième lune, jour du Singe de Bois-Yang. Beau temps.
A l’heure du Chien [de 19 h 00 à 21 h 00], Suketoshi se rendit au palais impérial et déclara : « Cette nuit, au cinquième kô [de 3 h 00 à 5 h 00], une étoile se trouvant en direction du Trigramme de la Terre [Sud-Ouest] s’est déplacée en direction du Nord et du Sud, sur trois shaku [ici, le shaku désigne une mesure astronomique de 1 – 1,5°], se mouvant d’avant en arrière, et tournant en rond. C’est extraordinaire ! » Le Shogun, qui venait du carrefour de l’Est, fit mander les membres de la cour Tadahisa et Chikamoto, et leur ordonna de lui fournir une explication concernant cette observation. A l’aube, ils déclarèrent : « Recherches faîtes, il n’y a rien d’anormal là-dedans. Cette nuit-là, le vent a soufflé, et son souffle a fait trembler la lumière émanant des diverses étoiles ». »

Sa source : L’« Azuma kagami » ( 吾妻鏡 , ou encore parfois nommé 東鑑 ), soit, littéralement : « Le miroir de l’Est ». C’est une chronique, rédigée sous forme d’un « journal de bord », détaillant jour après jour les événements s’étant déroulé de 1180 à 1266. Elle a été publiée a posteriori par le shogunat de Kamakura (du nom de la ville de Kamakura), en place de 1192 à 1333.

Pour ceux qui souhaiterait consulter et lire le passage en japonais dans l’ouvrage original, en voici une transcription directe.
Libre à eux de nous en fournir leur propre traduction, s’ils estimaient pouvoir en faire une meilleure que la mienne :

« 嘉禎元年. 九月. 二十四日. 甲申. 霽.
戌の刻資俊御所に参り、申して云く、今夜五更坤星南北三尺ばかり、順逆行、圓座の如く旋る。希代の異たりと。仍って将軍家東面の渡廊に出御す。忠尚・親職等の朝臣を召し、窺い定むべきの由仰せ下さる。暁更に及び、彼等申して云く、これを窺うと雖も一切その変無し。但し今夜風吹くの間、諸星の光揺らぐなりと. »

A noter qu’en date du 2 octobre 1235, le même texte japonais revient encore sur cette observation, ce qu’à ma connaissance, aucun ufologue n’a encore jamais relevé !

A la lumière (c’est le cas de dire !) du texte japonais original, nous pouvons donc corriger toutes les erreurs que les auteurs cités ci-dessus ont multiplié, de la plus bénigne à la plus énorme :

Première erreur, sur le nom du shogun en titre au moment des événements : En 1235, le shogun était Fujiwara no Yoritsune, c’est-à-dire Yoritsune du clan Fujiwara, qui vécut de 1218 à 1256. Notez bien que son nom s’écrit avec un N, Yoritsune, non « Yoritsume » avec un M, et certainement pas « Yosistsume » avec des S et un M !

Deuxième erreur, plus grave, sur l’identité des protagonistes : Ce n’est en aucun cas Yoritsune lui-même qui a directement vu ce phénomène, et encore moins « Yosistsume et son armée ». L’observateur direct rapportant ce cas, c’est le dénommé Suketoshi, tout seul.

Troisième erreur, enfin, la plus grossière de toutes, sur le sens du texte : Les astronomes / astrologues du Japon médiéval considérait les étoiles comme des expressions de l’ordre divin, et savait parfaitement que celles-ci et leurs trajectoires régulières ne pouvaient être dérangées aussi facilement, et en aucun cas agitées par le vent. Comme on peut le lire, le texte original n’affirme d’ailleurs en rien que c’est « le vent qui fait remuer les étoiles », mais qu’il a fait trembler la lumière émanant des étoiles, et non les étoiles elles-mêmes.
L’explication porterait donc sur une sorte de mirage atmosphérique distordant la trajectoire de la lumière céleste.

Alors, certes, tout cela ne change rien à l’étrangeté en soi de cette antique observation d’OVNI au Japon, et sur le caractère effectivement hâtif, voire ridicule, de l’explication fournie par les membres de la cour du shogun, mise en rapport avec celles des pseudo-« savants » actuels, mais il n’en était que d’autant plus nécessaire d’en rétablir l’exactitude.

A ma connaissance, il n’y a eu à l’heure actuelle qu’un seul livre et un seul auteur ayant publié un correctif minimal à propos de ce cas, dans un ouvrage anglophone non-traduit en français : c’est Jacques Vallée, en tandem avec Chris Aubeck, dans « Wonders in the sky. Unexplained aerial objects from Antiquity to Modern Times » », publié en 2010, aux éditions Tarcher Perigree (Part 1 – B, cas 110, pages 106 et 107) :
«
110.
2 October 1235, Japan : circling lights in the sky

About 8 P.M., by clear sky, a fortune teller named Suketoshi Abe, consultant to Shogun (Warlord) Yoritsune Fujiwara, reported to his palace that mysterious sources of light had been seen swinging and circling in the southwest. These lights moved in loops until the early hours of the morning. Yoritsune ordered an investigation and his astrlogy consultants, who were skilled in astronomy, conducted the study : « It is only the wind making the stars sway », they reported after hearing the statements of Suketoshi Abe.
With arrogance worthy of our modern academic experts, they even suggested that he should write a letter of apology. A high government official, Yasutoki Houjo, denied their request.

Source : This case is mentioned in the Japanese magazine Brothers (No. I) and by one of us (Vallée) in Anatomy of a Phenomenon (1965) with an incorrect date. The original source is the book Azumakagami, edited in 1605 (see Shinjinbutuouraisha, vol. 4, 1977). Azumakagami means « Mirror of the East ». It was a chronicle covering the period 1180 to 1266, and was compiled after 1266 under the directive of the Hojo regent. It is usually written in two words : Azuma Agami. »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un OVNI au Japon en 1235
MessagePosté: Mar Avril 16, 2024 07:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 382
Un grand merci Betel pour nous avoir éclairés !

Serait-tu familier avec le récit du Utsurobune / 虚舟, cette étrange rencontre dans la préfecture d’Ibaraki (19ème siècle) ?

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un OVNI au Japon en 1235
MessagePosté: Sam Avril 20, 2024 19:09 
Hors ligne

Inscription: Ven Mai 15, 2009 20:47
Messages: 293
Oui, je connais, mais par contre, je ne me suis pas penché dessus en profondeur comme j'ai pu le faire pour le cas ci-dessus.
L'Utsurobune a même été mis en scène dans les nouveaux épisodes des "Mystérieuses cités d'or", quand l'histoire se passe au Japon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO