Nous sommes le Ven Septembre 22, 2023 12:00


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Monstre marin photographié en 1936, Golfe Persique
MessagePosté: Mar Mai 30, 2023 10:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mars 26, 2011 11:54
Messages: 373
Monstre marin photographié en 1936, Golfe Persique

Serpent de mer ? Cétacé ou poisson monstrueux ?


13 décembre 1936. Le numéro 37 de "L'Ouest-éclair Dimanche" publiait en page 3 et 4 :

:arrow: "Les nouvelles du Serpent de Mer" - "Un de nos compatriotes affirme avoir vu d'un avion d'Air-France le 1er octobre dernier le monstre fantastique dans le Golfe d'Oman".

Image
L'Ouest-éclair Dimanche, No 37, 13/12/1936.

Une bien étrange histoire, celle de Monsieur Laurent Pelletier, Ingénieur des Travaux Publics de l'État, et patron d'une plantation de caoutchouc à Saigon (Vietnam). Monsieur Pelletier, 43 ans à l'époque, voyage entre l'Asie, Saint-Etienne et La Bernerie-en-Retz (Loire-Atlantique). La compagnie aérienne Air France, lancée seulement 3 ans auparavant, lui permet alors de faire des trajets plus courts que par bateau.

En septembre de cette année 1936, monsieur Pelletier se trouve donc sur la ligne internationale Extrême-Orient d'Air-France depuis Saigon (Hô Chi Minh) qui passe par Bangkok, Rangoon, Akyab, Calcutta, Allahabad, Jodhpur; puis Karachi; et enfin Djask, ville portuaire au Sud de Téhéran sur le Golfe d'Oman.

Image

Le 1er octobre, son avion (probablement un bimoteur Potez 62) survole l'île d'Ormuz, avec à son bord deux membres d'équipage (pilote et radio) ainsi que trois passagers. Ormuz est un bout de terre connu pour ses nuances de rouge, de violet, de jaune, d'ocre et de bleu brillantes sous la lumière du soleil. L'île possède une montagne rouge recouverte d'une gelée riche en oxyde de fer. Pelletier, fasciné par la vue de cette île qui brille comme un joyau dans le golfe Persique, se saisit de son appareil photographique, un Zeiss Contax 35mm.

C’est alors que se produit "l'évènement le plus exceptionnel" auquel il lui est "donné d’assister pendant toute [son] existence".

Image

"Je le vis d’abord, assez loin de la côte – à une distance que je ne pus apprécier - un long bouillonnement d’écume, étonnant au milieu ce calme plat. Ce remous se déplaçait d’Ouest en est, en décrivant un large arc de cercle."

"Mon Contax toujours en main, je suivais des yeux cette courbe inexplicable. Lorsqu’à une certaine distance d’elle, je vis filer puis disparaitre une forme sombre, très longue onduleuse, quelque chose qui se mouvait...en serpentant, quelque chose de beaucoup plus énorme que les plus gros cétacés que l'on peut rencontrer dans le golfe persique et en mer d’Oman."

"Personne dans l'avion ne faisait attention à moi ou à ce que je regardais..(…)…je ne voulais pas cesser de fixer la mer où paraissait toujours ce remous blanc. Même, j'étais prêt à déclencher mon objectif et j'attendais passionnément que le phénomène se reproduisit."

"Mon espoir ne fut pas vain...pour la seconde fois je vis sortir du bouillonnement une sorte de serpent, cette fois très noir, quoique immergé. Vous savez que depuis un avion on distingue parfaitement ce qui échappe à l'observation ordinaire, jusqu’à plusieurs dizaines de mètres sous la surface de la mer. La bête fut bientôt visible entièrement, Je pris rapidement deux photos."

"Je distinguais un petit renflement, la tête sans doute, un cou très long, puis un anneau plus ventru - exactement comme ces photos de boa digérant un mouton - enfin une queue très longue, beaucoup plus longue que le cou, presque égale même à la longueur de celui-ci plus ce que j'appelle le ventre. Je ne peux pas dire si les ondulations de la marche étaient horizontales ou verticales, à cause de l'acuité de mon angle visuel, mais le monstre progressait à coup sur par ondulations."


Pelletier reste collé au hublot et interpelle un autre passager, lieutenant de vaisseau. Mais l'étrange créature est déjà sous les vagues. Il ne reste qu'un grand sillage de mousse épaisse à la surface. L'autre passager rit de cette observation, assurant que le remous provient probablement d'un courant ou d'un récif qui effleure la surface . Pelletier, lui aussi, ne prenait pas ces histoires de "serpents de mer de la baie d'Along" et autres "monstre du Loch Ness" au sérieux...jusqu'à ce jour. Un souvenir mémorable, glissé dans son portefeuille sous la forme d'un morceau de film, de pellicule. L'original, donc, et non une épreuve, que les journalistes de L'Ouest-éclair Dimanche ont publié ce 13 décembre 1936.

---------------------------

Image

Image

Photographie de Laurent Pelletier prise en altitude au-dessus du Golfe Persique, aux environs de l'île d'Ormuz. On distingue l'ombre de l'avion Air France (bimoteur Potez 62 ?), et une grande forme (animale ?) à moitié submergée laissant derrière elle un long sillage d'écume blanche. Cétacé ? Grand poisson ? Récif ou traînée d'hydrocarbures ?

---------------------------

Archive en ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6623702c/f3.item.zoom

Cette photographie, prise en altitude, est très peu connue du grand public, et "oubliée" des médias depuis presque 90 ans. Elle est pourtant très intéressante. Monsieur Laurent Pelletier (né en 1893) n'a jamais fait publicité de ce cliché, pas plus que le quotidien L'Ouest-Éclair (devenu depuis Ouest-France). L'original doit bien exister quelque part dans les archives de la famille, bien que personne n'ait jamais mené une enquête sérieuse à ce sujet.

Le golfe Persique, en plus d'être le "réservoir mondial de pétrole" (730 milliards de barils et plus de 70 000 milliards de mètres cubes de gaz naturel), abrite des centaines d'espèce animales : tortues, dauphins, requins-baleines, mérous, et autres serpents venimeux et maquereaux. Cependant, personne n'a jamais fait mention de l'existence de reptiles géants visibles depuis un avion.

Alors, qu'a vu Laurent Pelletier en ce jour d'octobre 1936 au large d'Ormuz ? Quelle est cette forme "beaucoup plus énorme que les plus gros cétacés" ? A première vue, elle semble animale. Sinueuse, ondulante, flexible; mais aussi très gonflée, hypertrophiée en son centre, d'où la remarque du témoin à propos de sa ressemblance avec un "boa digérant un mouton" [sic]. Le mystérieux monstre marin venait-il de faire un repas ? Rien ne permet de l'affirmer...

Rien ne permet, aussi, de contredire l'hypothèse d'une fuite de mazout, d'un dégazage sauvage par un navire pétrolier ou militaire...

Image
Exemple d'hydrocarbures rejetés à la mer, qui prennent la forme d'une longue traînée noire.

Mystère !

Image

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Monstre marin photographié en 1936, Golfe Persique
MessagePosté: Mer Mai 31, 2023 17:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 572
Localisation: Ça dépend
Super témoignage, il est vrai que la photo de la nappe de pétrole ressemble beaucoup à la photo de l'animal supposé... ensuite ce sont des images statiques malheureusement donc sauf à croire ce monsieur, on peut pencher pour l'illusion d'optique ou la tentation de "l'histoire" :roll:

Mais ça fait rêver, et puis un "Contax" de cette époque c'est aussi carrément cultissime !!!

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Monstre marin photographié en 1936, Golfe Persique
MessagePosté: Jeu Juin 01, 2023 10:30 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 15267
A n'importe quelle époque ! J'ai encore mon Contax 139 Quartz acheté en 1981. Il a juste un problème de cellule et cela couterait trop cher de le réparer.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Monstre marin photographié en 1936, Golfe Persique
MessagePosté: Jeu Juin 01, 2023 17:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Novembre 07, 2012 23:17
Messages: 572
Localisation: Ça dépend
Ha ! j'ai aussi, en état de marche, j'ai aussi son petit frère le Yashica FX-D se mais aussi un Yashica FR, un FX3 et un FR1 que je suis en train d'essayer de réveiller. d'autres marques aussi... je parle de Yashica car Yashica fabriquait les Contax à partir d'une certaine époque et une parenté existe... Contax RTS/Yashica FR par exemple ou Contax 139 Quartz/Yashica FX-D ... les optiques étaient aussi compatibles de fait, fabriquées par Tamioka considéré à l'époque comme le meilleur fabricant d'optique Japonais.

Oui, les réparations sont chères, la solution la plus viable est le DIY en achetant pour presque rien des boîtiers en panne pour les pièces et de partir à l'aventure, beaucoup de ressources sur internet
Les optiques de ces boîtiers sont souvent de très bonne qualité ! les lentilles de Contax :shock: mais on s'éloigne du sujet :wink:


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

_________________
« Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant ! »
Coluche


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO