Nous sommes le Sam Mars 28, 2020 22:53


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Travailler dans le secteur funéraire
MessagePosté: Mer Mai 15, 2013 13:27 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9788
Localisation: Alsace
Nili a écrit:
Ce que tu expliques sur le mot "blinder" Linele, mon amoureux me faisait la même réflexion. Quand je lui ai demandé comment il faisait quand il intervenait sur un accident mortel, s'il se blindait, il m'a répondu que ce n'était pas possible à moins d'être un robot. Par contre il parle de gestes techniques, de protocoles à suivre, de toutes ces choses qui permettent de faire ce que l'on a à faire sans penser au côté émotions.
Comme dit plus haut, il y a, d'après lui, des cas plus difficiles à gérer techniquement. Quand il s'agit d'enfants, c'est presque impossible. Et l'ambiance dans l'équipe n'est pas la même, plus lourde, plus pesante.
Il me racontait également que lorsqu'il y a des témoins, des gens de la famille ou autre, qui ne font donc pas partie des "techniciens", ils se comportaient autrement. Par respect. Par contre lorsqu'ils sont seuls, ils se permettent des plaisanteries entre eux. Par exemple lorsque le médecin annonce qu'une des victimes vient de décéder, il se retourne vers son collègue et lui dit "on a une audition en moins." C'est horrible et cynique mais c'est, d'après lui, une manière de chasser la colère ou la tristesse qui pourraient les atteindre.


Effectivement cela demande vraiment de gérer au cas par cas. Selon les situations, l'humour (noir) peut être un moyen comme un autre de se protéger en prenant de la distance vis-à-vis d'un évènement difficile. Le fait d'être entouré par les collègues est très important aussi dans la mesure où il s'agit la plupart du temps d'un travail effectué en équipe. Evoluer au sein d'un groupe soudé est essentiel, ne serait-ce que pour échanger ensemble sur la question des difficultés quotidiennes et la manière de les aborder. On se sent forcément plus forts en groupe que seul à ressasser ses problèmes personnels. Cela dit tout n'est pas tout noir non plus. Comme le précisait L'idéaliste, avec de l'expérience et un recul suffisant, ce type de profession peut justement permettre de faire évoluer le regard que l'on porte soi-même sur la mort.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Travailler dans le secteur funéraire
MessagePosté: Mer Mai 15, 2013 17:41 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Août 08, 2011 02:31
Messages: 2291
Localisation: Paris
Citation:
Comme le précisait L'idéaliste, avec de l'expérience et un recul suffisant, ce type de profession peut justement permettre de faire évoluer le regard que l'on porte soi-même sur la mort.

C'est peut-être très indiscret ou impudique de vous demander ça, mais est-il possible de savoir ce que ça a changé dans votre regard sur la mort, justement? L'Idéaliste a un peu répondu à cette question quelques messages plus haut, mais si vous aviez éventuellement d'autres choses à dire là-dessus, je serais preneuse.

_________________
"My mother said to get things done, you'd better not mess with Major Tom"
http://heytease.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Travailler dans le secteur funéraire
MessagePosté: Jeu Mai 16, 2013 13:24 
Le gros changement de perception de la mort pour les gens dans le funéraire ou les services d'urgence est que la vie continue. La population en générale perd quelques être cher dans une vie donc cette relation de fin-renouveau est a découvrir et surtout à accepter pratiquement a chaque fois pour continuer a vivre sans sombrer dans la dépression profonde. Les gens du funéraire dans certains cas vivent 1000 cas par an. Leurs relations avec la mort ne peut être la même après 3 ans de travail que le gars ou la fille qui travail dans l'industrie du tourisme par exemple.

Le choix de tes mots est ici important. Tu parle d'un regard sur la mort et c'est souvent très juste. Beaucoup de gens on un regard sur la mort, une opinion sur la mort, une vision de la mort ce qui indique une certaine forme de peur face à la mort, un refus, un recul, un détachement comme si le fait d'avoir une "relation" avec la mort était un premier pas vers elle. Plus jeune, la mort, je n'y croyais pas ou, devrais-je dire, n'y croyais pas pour moi. C'était quelque chose réservé aux autres et impossible pour moi. Non pas que je me croyais supérieur ou au dessus de la mort, simplement qu'il était impossible que ça m'arrive comme gagner a une loterie a laquelle je n'ai pas participé. Une forme de certitude malsaine, d'inconscience totale face à la mort qui m'a poussé a faire des choses extrêmement dangereuse sans jamais me dire que je pourrais y rester. Il n'y avait donc pas de relation de peur face à la mort et encore moins d'acceptation puisque la mort ne comptais pas parmi les possibilités. J'avais un regard, une vision et non une relation.

Ensuite, la mort de certaines personnes proche de moi a changer ma perception. J'ai réalisé que la mort était bel et bien la, que je devrai un jour y faire face. N'étant pas croyant, j'ai remarqué que la perception de la mort par les gens est en grande partie en fonction de leurs croyances puisque dépendamment à qui je m'adressait, la mort était perçus différemment. La mort est alors devenu pour moi une "entité" et non juste une idée ou un concept vague. C'est devenu une réalité au même titre que la vie donc quelque chose que je ne pouvais ignoré. J'ai alors débuté une forme de relation avec la mort.

Parler de relation avec la mort c'est en quelque sorte lui accorder le respect. Le même respect que l'on accorde a la vie puis que les deux sont liés. Comme pour toute autre forme de relation, j'ai vécu plusieurs type de relation avec la mort. J'ai jouer avec pour mieux la comprendre, j'ai ressenti une relation de pouvoir face à elle et en même temps j'ai craint sa capacité à me happer quand elle le désirerais, j'ai finalement vue et compris ce qu'elle apportais de bien et de beau malgré la peine qu'elle engendre. J'ai alors accepté sa présence dans ma vie. J'ai accepté le fait qu'elle est ma barrière, ma finalité dans mon apprentissage ici bas donc que tout comme la vie, elle me permet de devenir une meilleur personne. Une forme d'entente entre moi, la vie et la mort qui est : Travail à devenir meilleur, travail a être un homme bon, travail a aider à avancer ceux que tu peux aider et nous travaillerons nous aussi pour t'aider chacun à notre façon.

Ce n'est pas une relation de pouvoir ou de peur, c'est une relation de principe, de valeurs et surtout de compréhension. Évidemment, comme je crois à la vie après la mort, ma perception et ma relation avec la vie en est affecté donc ma relation avec la mort aussi mais bon, ça c'est un autre débat.

Je sais pas si c'est ce type de réponse que tu voulais. Si ce n'est pas le cas, je n'ai donc pas compris ce que tu cherche a approfondir.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Travailler dans le secteur funéraire
MessagePosté: Jeu Mai 16, 2013 14:21 
Hors ligne
Compte désactivé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Août 08, 2011 02:31
Messages: 2291
Localisation: Paris
Citation:
Je sais pas si c'est ce type de réponse que tu voulais.

Si, complètement.
En fait, je me demandais si ça apaisait un peu le rapport que l'on avait à la mort (que ce soit sa propre mort ou celle de membres de son entourage) ou si, au contraire, ça pouvait contribuer à ajouter des angoisses. Ton dernier paragraphe répond très bien à ça.
J'aime beaucoup ton discours en tout cas. Merci de ta réponse.

_________________
"My mother said to get things done, you'd better not mess with Major Tom"
http://heytease.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO