Paranormal FR Network
http://www.paranormal-fr.net/forum/

Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines
http://www.paranormal-fr.net/forum/viewtopic.php?f=2&t=29643
Page 17 sur 17

Auteur:  Altalucky [ Lun Mars 14, 2016 13:48 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Exactement.

Auteur:  Minia [ Lun Mars 14, 2016 13:51 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Y'a eu le cas d'une autre photo de Google ou l'on voyait un avion sous l'eau. C'était, de mémoire, l'ombre d'un avion (en l'air, donc) qui se reflétait sur la mer.

Auteur:  Altalucky [ Mar Mars 15, 2016 20:18 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Exactement ... :| ... :arrow:

Auteur:  directeur adjoint Skinner [ Mar Mai 24, 2016 21:17 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Citation:
Des proches des disparus du vol MH370 se sont dit ce lundi « gravement préoccupés » par la fin annoncée des recherches dans le sud de l’océan Indien.
Ce réseau international, baptisé Voice370, a demandé aux pays participant aux opérations menées sous la houlette de l’Australie, à l’avionneur Boeing et à l’Organisation internationale de l’aviation civile d’engager des moyens pour poursuivre les efforts de recherches.
Le chef du bureau australien chargé de la sécurité des transports (ATSB), Martin Dolan vient d’annoncer que celles-ci s’achèveraient vraisemblablement début août.


http://www.20minutes.fr/monde/1850447-2 ... 1464002809


:cry: C'est triste quand même!

Surtout que des débris ont été retrouvés donc il doit bien être quelque part. :roll:

Auteur:  GreenMeat [ Mar Mai 24, 2016 21:53 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Ca doit être une question de moyens et d'accessibilité :|

Auteur:  Minia [ Mer Mai 25, 2016 08:50 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Y'en a un autre à chercher... :(

Auteur:  Altalucky [ Ven Mai 27, 2016 18:02 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Oui. :cry: D'ailleurs, ça en est où ? Il n'en parlent plus au info.

directeur adjoint Skinner a écrit:
Citation:
Des proches des disparus du vol MH370 se sont dit ce lundi « gravement préoccupés » par la fin annoncée des recherches dans le sud de l’océan Indien. ...


Oui c'est triste pour toutes ces familles qui vont rester avec leurs questions. :(

Auteur:  directeur adjoint Skinner [ Sam Juin 11, 2016 19:45 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Citation:
Blaine Alan Gibson mène des recherches en solitaire pour éclaircir le mystère du MH370. Il a découvert, entre autres, un morceau de siège d'avion sur une plage malgache.

Un Américain, répondant au nom de Blaine Alan Gibson, vient peut-être de mettre la main sur de nouveaux débris du MH370, cet avion de la Malaysia Airlines qui a disparu le 8 mars 2014 avec ses 239 passagers. Parmi les reliefs retrouvés sur la plage d’une île située au nord-est de Madagascar, le site du Times signale la présence de ce qui semble être le fragment d’un siège d’avion et un crochet pour suspendre des vêtements.

Blaine Alan Gibson a aussitôt envoyé des images de ses trouvailles aux autorités malaisiennes et à l’Australian Transport Safety Bureau, l’organisme australien chargé de l’examen de ces pièces. Ces instances se sont dites très intéressées par ces reliques."Je suis sûr à 99,9% que le siège appartenait au MH370"

Si Gibson, un avocat de Seattle ayant lancé ses propres recherches pour tenter d’éclaircir le mystère de la perte de l’avion, est pris au sérieux par les responsables de l’enquête officielle, c’est qu’il n’en est pas à son coup d’essai. Précédemment, il avait mis à jour un éclat, depuis authentifié, de l’aéroplane sur la côte du Mozambique.

S’agissant de la dernière découverte de Blaine Alan Gibson, rien cependant n’est sûr pour le moment. Mais Don Thompson, un ingénieur britannique membre du comité international consacré aux investigations autour du MH370, a jeté un œil aux photos prises par l’avocat américain à la demande de la BBC. Et il s’est fait son avis:

"Pour ce qui est du morceau de siège, je suis sûr à 99,9% qu’il appartenait au MH370. C’est la même couleur de fabrication que celle utilisée par Malaysia Airlines. Ça montre que le siège a dû être désintégré pour se détacher."
La dernière découverte?

Le public français devrait en savoir rapidement davantage sur ces pièces en tout cas. En effet, L’Express de Madagascar révèle que Blaine Alan Gibson était en compagnie d’une équipe de "Complément d’enquête" lorsqu’il a ramassé ces morceaux.

Cette révélation, cependant, pourrait être l'une des ultimes découvertes. En l'absence de nouvelles informations à verser au volumineux dossier, la communauté internationale s'est accordée à clore l'enquête dans deux mois.


http://www.bfmtv.com/international/de-probables-debris-du-mh370-retrouves-a-madagascar-982858.html

Auteur:  Altalucky [ Lun Juin 13, 2016 22:39 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Et bien espérons que ça va faire avancer l'enquête quand même.

Auteur:  tapioka [ Mar Juin 14, 2016 07:29 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Au su des derniers débris retrouvés, que ce soit à Mada ou à la Réunion, ça prouve quand même que l'avion doit pas être bien loin, j'ai du mal à imaginer un siège flottant sur des miles et des miles.

Auteur:  directeur adjoint Skinner [ Jeu Septembre 15, 2016 21:31 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Du nouveau, les soupçons se redirigent vers le pilote. :?

Citation:
Les données du simulateur de vol artisanal du pilote du vol MH370, disparu en mars 2014 avec 239 personnes à bord, vont-elles permettre de connaître la vérité sur le sort de l'avion ? Les soupçons pourraient à nouveau porter sur le pilote du vol, Zaharie Ahmad Shah, un Malaisien de 57 ans.

Avec l'aide du FBI

En effet, le New York Magazine (en anglais), a réussi à se procurer un document inédit de la police malaisienne. Celui-ci indique quelles sont les données du simulateur de vol qui ont finalement pu être récupérées, avec l'aide notamment du FBI.

Simulateur maison et dissimulation

En effet, on savait déjà que Zaharie Shah avait "fabriqué" son propre simulateur de vol, et qu'il avait effacé les six derniers trajets qu'il avait testés.


Parmi ces trajets effacés figure ainsi un plan de vol en direction... du sud de l'océan Indien, une route similaire à celle empruntée par le MH370 disparu quelques jours plus tard.

Il s'entraîne à voler jusqu'à ce qu'il soit à court de carburant

Les données du simulateur montrent un décollage de Kuala Lumpur, puis l'avion bifurque vers le nord-ouest et le détroit de Malacca, avant de virer au sud, vers l'océan Indien. Le pilote s'est ainsi entraîné à voler... jusqu'à ce qu'il soit à court de carburant.

La piste du suicide écartée trop vite ?

Après la disparition de l'avion, ses proches avaient défendu le pilote. Zaharie Shah était un pilote expérimenté et selon ses proches, il était aussi à l'aise dans sa vie privée. L'hypothèse d'un suicide du pilote avait un temps été envisagé par les enquêteurs.

Pas le profil d'un mass killer

Avant d'être balayée d'un revers de la main: la description faite par sa famille et amis était difficilement compatible avec le profil d'un tueur de masse.


http://www.dna.fr/actualite/2016/07/23/mh370-le-pilote-avait-simule-le-trajet-du-vol-disparu

Edit :
Citation:
Le flaperon qui avait été retrouvé en juin sur l'île de Pemba, dans l’archipel de Zanzibar, au large de la Tanzanie, est bien un débris appartenant au vol MH370, confirment ce jeudi les autorités malaisiennes.

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines avait disparu le 8 mars 2014, dans l'Océan indien, avec 239 passagers à bord. Il devait assurer la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin. L'épave n'a jamais été localisée.

Il s'agit du deuxième morceau retrouvé en deux ans et demi d'enquête. Le premier avait été retrouvé sur une plage de La Réunion en juillet 2015.

Celui retrouvé au large de la Tanzanie doit être examiné dans les prochains jours. Permettra-t-il d'élucider l'une des plus mystérieuses catastrophes aériennes ?


http://www.dna.fr/actualite/2016/09/15/le-debris-retrouve-en-tanzanie-appartient-bien-au-mh370

Auteur:  blad [ Ven Septembre 16, 2016 08:17 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Déjà plus de deux ans cette histoire, c'est fou. Je pense aux proches des victimes :|

Auteur:  Linele [ Ven Septembre 16, 2016 10:39 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Citation:
Pas le profil d'un mass killer

Avant d'être balayée d'un revers de la main: la description faite par sa famille et amis était difficilement compatible avec le profil d'un tueur de masse.


C'est justement tout le problème de ce type d'individus, il n'existe pas de profil psychologique type qui puisse permettre une identification à coup sûr. Il s'agit bien souvent de personnes décrites comme calmes, équilibrées, bien insérées socialement, qui ne présentent donc aucun signe annonciateur et qui ne possèdent pas nécessairement non plus de casier judiciaire. On sous-estime donc complètement les stigmates d'éventuelles souffrances émotionnelles passées qui peuvent conduire certaines personnes à des actes prémédités de longue date.

De fait les familles et l'entourage sont en général les premiers surpris lorsqu'on leur annonce une catastrophe de cette ampleur, parce qu'ils n'ont pas forcément vu le drame arriver...

Auteur:  directeur adjoint Skinner [ Mar Janvier 17, 2017 18:21 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

C'est triste pour les familles. :cry:

http://www.lefigaro.fr/international/2017/01/17/01003-20170117ARTFIG00069-les-autorites-mettent-fin-aux-recherches-du-mh370.php


Citation:

«Aujourd'hui le dernier navire de recherches a quitté la zone de fouille sous-marine», peut-on ainsi lire dans un communiqué des trois pays mis en ligne sur le site du JACC, l'agence australienne créée pour coordonner l'action de recherche et informer le public. «Malgré tous les efforts déployés, faisant appel au meilleur savoir-faire, à une technologie de pointe, ainsi qu'à la modélisation et aux conseils des professionnels les plus qualifiés dans leur domaine, malheureusement, les recherches n'ont pas permis de localiser l'avion», expliquent les autorités, qui remercient les centaines de personnes impliquées. La décision de mettre fin à ces recherches «n'a pas été prise à la légère, ni sans tristesse», ajoute le communiqué des trois pays, qui conclut: «Nous espérons néanmoins que de nouvelles informations surgiront et qu'un jour, l'avion sera localisé.»

La décision «n'a pas été prise à la légère»

«Je ne comprends pas» qu'ils veuillent mettre fin aux recherches, déclarait déjà il y a deux semaines Ghislain Wattrelos, qui a perdu son épouse et deux de ses trois enfants dans la disparition du MH370. Car le 20 décembre dernier, l'ATSB australien (l'équivalent du BEA en France, ndlr) a publié un rapport d'analyse des dérives estimant que la zone de recherches n'était pas la bonne, qu'il fallait fouiller plus au nord». L'association des familles de victimes, Voice 370, avait donc appelé les autorités à étendre la zone actuelle, déterminée à partir d'une hypothèse selon laquelle l'avion n'avait plus personne à ses commandes et qu'il était à court de carburant. Mais l'Australie et la Malaisie ont rejeté ses recommandations, assurant qu'aucune preuve ne venait les appuyer.

Si les recherches officielles n'ont rien donné à l'ouest de l'Australie, une vingtaine de débris découverts au large de l'Afrique de l'Est ont été identifiés comme appartenant probablement ou certainement au Boeing 777. Jusque-là cependant, les autorités n'ont pas exploré cette piste. De leur côté, Ghislain Wattrelos et d'autres membres de Voice370 ont lancé le mois dernier une campagne à Madagascar afin d'exhorter les habitants de l'île à les aider à trouver de nouveaux débris. Pour tenter, par leurs propres moyens, de savoir ce qui est arrivé à leurs proches... et percer l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile.

Auteur:  Linele [ Dim Mars 10, 2019 15:22 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Alors que nous avons, il y a quelques jours, "fêté" le triste anniversaire de la disparition du boeing de la Malaysia Airlines il y a tout juste cinq ans, voici un récapitulatif des événements clé de ces dernières années :

Citation:
Le 8 mars 2014, le vol MH370 de la compagnie Malaysia Airlines, un Boeing-777, décolle de Kuala Lumpur à 0 h 41. À 1 h 07, le système de communication Accars, qui transmet toutes les demi-heures les données de vol à la base de la compagnie, émet pour la dernière fois. À 1 h 19, le pilote lance « All right, good night Malaysia 370. » À 1 h 21, le transpondeur, le dispositif qui renvoie un signal aux radars de l’aviation civile, s’éteint. À 2 h 15, un radar militaire malaisien détecte l’appareil, lequel a bifurqué vers l’ouest sans raison apparente. Puis, plus rien… L’appareil n’atterrira jamais Pékin.

Jusqu’à présent, son épave n’a pas été retrouvée et les différentes enquêtes menées dans plusieurs pays n’ont pas permis d’établir les circonstances exactes de la tragédie du vol MH370. Ce qu’il y a de sûr, c’est que les contacts avec le Boeing-777 ont été perdus quarante minutes après son décollage, juste avant que l’avion passe dans l’espace aérien vietnamien, les communications de l’avion ont été désactivées volontairement et le changement de trajectoire est l’oeuvre "d’une action délibérée".

Selon les spécialistes, l’avion a ensuite continué à voler durant les sept heures qui ont suivi la perte de communication, déviant de sa route en prenant cap vers le sud, par l’océan Indien, vers l’Australie. Les enquêteurs australiens ont relevé, via les dernières communications satellitaires, que "l’appareil descendait à une vitesse très élevée". Mais personne ne sait pourquoi, ni pour aller où.

La découverte en 2015 d’une vingtaine de débris éparpillés le long de la côte Est et Sud de l’Afrique, la côte Est de Madagascar, sur l’Île Maurice et La Réunion a achevé d’accréditer l’hypothèse selon laquelle il s’est abîmé dans l’océan indien. Mais cela ne résout pas la question du "comment".

Détournement terroriste, acte volontaire d’un des pilotes, ou un problème d’ordre mécanique ? Les hypothèses se sont succédé mais rien n’est réellement venu les étayer : sans épave ni boîte noire, impossible de trancher.
Les plus longues et les plus chères recherches de l’histoire de l’aviation

Rendu public en Malaisie le 8 mars 2016, le rapport d’étape des experts internationaux ressemble à un constat d’impuissance. Deux ans pile après l’accident, aucune information nouvelle ne permet d’éclairer les circonstances et le lieu de la chute de l’aéronef.

Pendant plusieurs mois, des navires et des avions américains, australiens, chinois et malaisiens continueront à sonder les fonds marins et à ratisser la surface des flots. En 2009, lors du crash du Rio-Paris dans l’Atlantique, il avait fallu attendre deux ans pour repérer la carlingue et repêcher les boîtes noires à près de 4 000 mètres de profondeur.

Le 29 mai 2018, la Malaisie met fin à des recherches sous-marines, à financements privés, de l’épave de l’appareil, après une dernière tentative menée par l’entreprise Ocean Infinity, spécialisée dans la recherche sous-marine. Ces recherches ont couvert 112 000 km² dans le sud de l’océan Indien pendant trois mois, sans résultats probants.

Il s’agissait de la deuxième grande opération de recherche après celle menée par l’Australie, la Chine et la Malaisie, qui avait porté sur une zone de 120 000 km² et avait pris fin en 2017.

Après avoir abandonné les recherches, le 30 juillet 2018, les autorités malaisiennes ont rendu public un rapport de 449 pages sur la disparition de l’appareil. Attendu de longue date et très critiqué par les familles des disparus qui le jugent décevant, il acte la fin de quatre années de recherches. L’équipe d’enquêteurs est "incapable de déterminer la véritable cause de la disparition du MH370", conclut ce rapport qui écarte d’un revers de main "l’avarie" ou "un acte de folie" du commandant de bord.

Cinq ans après, l’enquête malaisienne est terminée et les recherches de l’épave abandonnées. Les causes de ce drame restent inconnues. Désormais, la France est seule pour tenter d’éclaircir le mystère de la disparition du vol MH370. En août 2018, la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (SR-GTA) poursuit les investigations, à la demande de la justice. Les enquêteurs veulent remettre tout le dossier à plat alors que l’épave n’a jamais été retrouvée, malgré les recherches les plus longues et les plus chères de l’histoire de l’aviation.

Pour les proches des victimes, le mystère et l’opacité qui l’entoure est insupportable. Le Français Ghyslain Wattrelos se bat depuis cinq ans pour connaître les circonstances de la disparition du Boeing de la Malaysia Airlines qui transportait 239 passagers, dont sa femme et deux de ses enfants. Le 26 février 2018, il racontait son combat dans un livre, « Vol MH 370 : une vie détournée » .

Pour lui, l’ultime recours se trouve au tribunal de Paris, où deux juges d’instruction français continuent d’enquêter. Ces derniers réclament de pouvoir travailler à partir de données originelles et non pas celles transmises par la Malaisie, dont certains affirment que les enquêteurs ont commis des erreurs.
D’autres avions disparus sans laisser de trace

Le vol MH370 n’est pas le seul mystère de l’aviation. 82 autres avions ont disparu sans laisser de trace, selon les données communiquées par l’Aviation Safety Network. Seuls trois d’entre eux ont fini par être retrouvés après d’intenses recherches. C’est notamment le cas du Fairchild FH-227 D, qui, après avoir décollé de Montevideo pour Santiago du Chili s’est écrasé dans les Andes le 13 octobre 1972. Sur les 45 passagers, 16 sont rescapés. Ils ont survécu en mangeant les corps morts préservés par la neige et le froid.

Parmi ces trois avions finalement retrouvés, on compte également le vol 447 Air France du 1er juin 2009. Il reliait Rio à Paris et transportait 228 personnes. Si les premiers éléments ont été retrouvés deux jours après le crash, il a fallu plus de deux ans pour repêcher les deux boîtes noires.


Source : https://www.sudouest.fr/2019/03/07/cinq ... 1-5022.php

Auteur:  directeur adjoint Skinner [ Dim Mars 10, 2019 17:38 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Monsieur Wattrelos est persuadé qu'il s'agissait d'un détournement militaire. Selon lui quelque chose ou quelqu'un se trouvait dans cet avion et il ne fallait pas qu'il aille à Pékin.


Auteur:  Linele [ Dim Mars 10, 2019 20:09 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

A ce stade il existe encore tellement de zones d'ombre (le rapport officiel de la Malaisia n'en est pas exempt) que toutes les supputations restent possibles :?

Auteur:  directeur adjoint Skinner [ Jeu Juillet 11, 2019 10:53 ]
Sujet du message:  Re: Disparition du MH370 de la Malaysia Airlines

Du nouveau

Citation:
suicide du pilote relancée ?
Depuis 5 ans, le mystère autour de la disparition du Boeing qui transportait 239 personnes n'est toujours pas levé. Va-t-il y avoir une avancée dans l'enquête ?
Un débris du Boeing 777 de la Malaysia Airlines a été retrouvé à La Réunion, durant l'été 2015. Photo AFP Un débris du Boeing 777 de la Malaysia Airlines a été retrouvé à La Réunion, durant l'été 2015.

Dans la nuit du 8 mars 2014, le vol MH370 de la Malaysia Airlines qui relie Kuala Lumpur à Pékin, disparaît des écrans radars. Depuis 5 ans, le mystère autour de la disparition du Boeing qui transportait 239 personnes n'est toujours pas levé.

Il y a un an, l'équipe d'investigation internationale rendait son rapport final. Impossible pour elle d'établir la véritable cause de la disparition de l'avion. Une seule enquête, menée par la France et confiée à deux juges d'instruction du pôle parisien des accidents collectifs, est toujours ouverte.


Selon Le Parisien, elle a connu ces dernières semaines plusieurs avancées. Des avancées qui ont été présentées mercredi lors d'une réunion à Ghyslain Wattrelos, qui a perdu son épouse et deux de ses trois enfants, et à sa belle-famille.

Les enquêteurs au siège de Boeing
Pour la première fois, les juges d'instruction et les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens ont pu se rendre à Seattle, au siège de Boeing, comme ils le demandaient depuis plus d'un an et demi.

Ils en sont revenus avec une certitude : l'avion a été piloté jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'il s'abîme dans l'océan Indien. "Les juges nous ont indiqué que rien ne permet de dire que le pilote est impliqué", tempère cependant Me Marie Dosé, l'avocate de Ghyslain Wattrelos, interrogée par Le Parisien.

Pour les enquêteurs français, cependant, la thèse du crash volontaire semble plausible. "Rien n'accrédite (la thèse) que quelqu'un d'autre (que le pilote) ait pu entrer dans le cockpit...", souligne l'un d'entre eux, sollicité par Le Parisien.

Le profil du pilote scruté de près
Le profil de Zaharie Ahmad Shahn avait pourtant été scruté de près. Ce pilote malaisien de 53 ans, père de 3 enfants, ne semblait pas avoir le profil d'un suicidaire. Pourtant, en juillet 2017, l’analyse du simulateur de vol artisanal du pilote donne de nouveaux éléments. Celui-ci avait effacé de son simulateur, saisi et analysé par le FBI, les six trajets les plus récents.

Parmi ces trajets effacés figure ainsi un plan de vol en direction... du sud de l'océan Indien, une route similaire à celle empruntée par le MH370 disparu quelques jours plus tard. Les données du simulateur montrent un décollage de Kuala Lumpur, puis l'avion bifurque vers le nord-ouest et le détroit de Malacca, avant de virer au sud, vers l'océan Indien. Le pilote s'est ainsi entraîné à voler... jusqu'à ce qu'il soit à court de carburant.

La piste du suicide avait cependant été écartée formellement par les autorités malaisiennes.


https://www.dna.fr/actualite/2019/07/11/vol-mh370-de-la-malaysia-airlines-la-piste-du-suicide-du-pilote-relancee

Page 17 sur 17 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/