Nous sommes le Mer Février 21, 2018 12:00


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Mer Décembre 01, 2010 23:29 
Lamart a écrit:
Juste comme ça Robin des bois est un mythe...

Et cantona n'est pas un héros non plus...
Sérieusement quelqu'un pourrait conseiller à un néophyte comme moi un livre sérieux sur l'assassina de kennedy?


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Novembre 19, 2011 15:22 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12775
Localisation: Genève
En ce moment sur la chaîne National Geographic, passe Kennedy, le film vérité.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Jeu Mai 31, 2012 21:57 
Hors ligne

Inscription: Mer Mai 30, 2012 21:07
Messages: 60
Quand on assassine une personnalité c'est qu'il y a des raisons et ces raisons doivent être "valable".
De toute l'histoire que l'on peut connaitre des assassinats il y avait une grande et sombre histoire:

Exemple Henri IV: "Henri IV meurt assassiné par François Ravaillac, un catholique fanatique, dans la rue de la Ferronnerie à Paris. L'enquête conclura à l'action isolée d'un déséquilibré."
excusez moi mais vu les tensions et les contextes il est impensable de croire que le meurtrier n'est qu'un "fou".

Pour les KENNEDY, on peut dire que le "destin" s'est acharné sur cette famille.
http://www.dailymotion.com/video/xjvp8c ... ental_news

En tout cas mourir 10 jours après son discourt :
http://www.youtube.com/watch?v=Ol8UZ4wLweI

Le premier tire, venait de devant ?
http://www.youtube.com/watch?feature=en ... uDvxHgEvAU

On pourra constater aussi sur toutes les vidéos que les motards n'ont rien fait, livrant KENNEDY au danger. Pour un Président des Etats Unis d'Amérique on peut dire que sa protection était plutôt réduite ? Comment les tireurs ont pu s'enfuir ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 10:16 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
PLAYMOBYL a écrit:
Comment les tireurs ont pu s'enfuir ?


Pour pouvoir répondre à cette question il aurait déjà fallu être en mesure de déterminer le nombre exact de tireurs (si tant est qu'il y en ait bien eu plusieurs), puis de les identifier. Or il subsiste encore de nombreuses zones d'ombre à ce sujet. Pour rappel, le principal suspect, à savoir Lee Harvey Oswald, avait été arrêté peu de temps après l'assassinat du Président Kennedy.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 10:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Mai 15, 2012 13:26
Messages: 392
Localisation: Saint-Quentin
Il y a eu beaucoup de théorie sur le faite qu'il y ai eu plusieurs tireurs, d'autre sur le faite qu'en réalité le tireur ai été manipulé, ne soit qu'un simple pion dans un gigantesque complot !

Il y a tellement d'incertitudes que nous ne saurons jamais mais bon ce qui est fait est fait.

Ha et il n'y a pas toujours une raison valable d'assassiner des personnalités. Des fois c'est un geste stupide pour faire parler de soit et attirer l'attention. Il y a tellement de déséquilibrer dans le monde....Quand à la protection du président, il faut dire qu'a l'époque les attentats sur des président n'étaient pas non plus trés répandu. Du moins ceux de ce genre et que pouvaient ils faire ? Ils n'étaient pas préparer comme à notre époque.

Regardez l'ancien pape qui se déplaçait en voiture blindé, est ce que ça existait à l'époque de Kennedy ? De toute manière, si quelqu'un veut vraiment tuer un président, il y a toujours moyen. Un sniper, une balle en pleine tête et hop c'est fini mais bon après y'a fort à parier que le monde entier recherche le tireur. Ca dissuade un peu, non ? Ou alors faut faire un attentat kamikaze ! Avoir une bombe sur soit et aller serrer la main du président en se faisant sauter à ce moment la. Encore faut il ne pas tenir à la vie...

Les gardes du corps ne peuvent pas se jeter en travers la trajectoire des balles et les arrêter façon superman, de toute manière il aurait déjà fallut qu'ils sachent d'ou ça venait !

_________________
Si le mal existe en ce monde, c'est dans le coeur des hommes qu'il réside !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 12:08 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14289
PLAYMOBYL a écrit:
On pourra constater aussi sur toutes les vidéos que les motards n'ont rien fait, livrant KENNEDY au danger. Pour un Président des Etats Unis d'Amérique on peut dire que sa protection était plutôt réduite ? Comment les tireurs ont pu s'enfuir ?
Quand on veut vraiment assassiner quelqu'un, on peut, protection ou non.

Souviens-toi du juge anti-mafia Falcone, assassiné à Capaci le 23 mai 1992. La Cosa Nostra avait placé 500 kilos d'explosifs sous la route qu'il devait prendre. Blindage ou non, protection ou non, il n'avait aucune chance d'en réchapper.

Quand à Ravaillac, il existe aussi des théories voulant que comme Oswald, il n'aurait été qu'un instrument.

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 13:29 
Hors ligne

Inscription: Mer Mai 30, 2012 21:07
Messages: 60
Oui c'est vrai que quand on veut on peu :)
Oswald, payé pour tuer ? un instrument de l'assassinat ? rien n'est impossible.
Et quand je parle des motards qui n'ont rien fait, c'est pas qu'ils ne se sont pas jetté sur la voiture mais quand on regarde la vidéo pendant les coups de feux ils ne réagissent pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 14:19 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Novembre 28, 2005 19:28
Messages: 14289
Tu es sur une moto, qui fait du bruit, avec un casque sur la tête. Il y a les cris de la foule. Tu es sûr que tu entendrais le ou les coups de fusils, tirés à distance ?

_________________
La folie des uns est la sagesse des autres.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 14:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Mai 15, 2012 13:26
Messages: 392
Localisation: Saint-Quentin
Raaaa tu m'as couper l'herbe sous le pied ! C'est ce que j'allais dire. Il ne faut pas oublier que leur attention était tournée vers le périmètre proche du président. Sans arrêt en train de regarder la foule pour voir un danger immédiat, donc évidement ça aurait du de remarquer un coup de fusil dans les toute première secondes.

_________________
Si le mal existe en ce monde, c'est dans le coeur des hommes qu'il réside !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 16:43 
Hors ligne

Inscription: Mer Mai 30, 2012 21:07
Messages: 60
Ils ne roulaient pas non plus à 100km/h.
Et ceux de derrière ont pu voir le président se prendre une balle.
Enfin c'est comme Mohamed Merah, sa été mal fait.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 16:53 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
PLAYMOBYL a écrit:
Ils ne roulaient pas non plus à 100km/h.
Et ceux de derrière ont pu voir le président se prendre une balle.


Et quand bien même, qu'auraient-ils pu faire de plus ? Comment envisages-tu que des motards dirigeant une escorte puissent avoir la moindre influence sur les évènements ?

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 16:56 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 12775
Localisation: Genève
Lamart a écrit:
En ce moment sur la chaîne National Geographic, passe Kennedy, le film vérité.



PLAYMOBYL, cherche ce documentaire et visionne-le, tu verras tout y est expliqué.

_________________
(;,;) Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Cthulhu fhtagn (;,;)



http://www.facebook.com/DJ.Bu.all.stylles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Juin 02, 2012 18:36 
Hors ligne

Inscription: Mer Mai 30, 2012 21:07
Messages: 60
Le film vérité ? comment savoir si le film dit vrai ?
Mais je vais regarder


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Ven Novembre 22, 2013 11:11 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
Citation:
Lee Harvey Oswald ne serait pas le seul tueur du jeune président américain, le 22 novembre 1963, à Dallas. Mais qui sont les autres ?
Un seul tireur a-t-il tué Kennedy ?

Oui, selon la commission Warren, la première à avoir enquêté sur l’assassinat. Selon son rapport remis en septembre 1964, Lee Harvey Oswald, 24 ans, a tiré du cinquième étage d’un dépôt de livres scolaires, à Dallas : trois coups de feu en six secondes environ.

Mais les incohérences sont nombreuses. Une balle a manqué sa cible. Le tueur présumé aurait donc fait mouche à deux reprises, à 80 m de distance, alors que la voiture présidentielle roulait à environ 18 km/h. Or, Oswald, ancien Marine, passait pour un tireur « moyen » et l’arme retrouvée sur le lieu du tir, un fusil Mannlicher-Carcano, était en « mauvais état ».

Autre fait troublant : douze témoins ont affirmé au shérif de Dallas avoir eu l’impression qu’on tirait derrière eux, à partir d’un monticule gazonné. Autrement dit, un second tireur pourrait avoir été positionné en avant du véhicule. Ce seront les conclusions de la seconde commission d’enquête, HSCA, en 1976, qui évoquera quatre coups de feu, dont un provenant du monticule.
Qui était Lee Harvey Oswald ?

L’ex-Marine était-il un communiste, partisan de la révolution castriste, ou un agent américain à la solde de la CIA ? « On peut s’étonner, note l’historien Thierry Lentz (1), qu’en pleine guerre froide, Oswald ait été affecté à la base militaire américaine d’Atsugi, qui abritait les activités ultra-secrètes de l’avion espion U2. Et ce, alors qu’il se proclamait marxiste et qu’il avait demandé son adhésion au Parti socialiste américain. »

Son séjour à Minsk, en URSS, entre 1960 et 1962, étonne également. Il y épouse Marina, une préparatrice en pharmacie avec qui il aura deux enfants. Mais selon l’espion russe Youri Nosenko, passé à l’Ouest, cet Américain n’était pas à la solde des autorités soviétiques, car jugé « instable et inintelligent ».

Enfin, autre fait troublant, le HSCA estima que le chef mafieux Carlos Marcello, expulsé des États-Unis par Robert Kennedy – le frère de John Fitzgerald et ministre de la Justice – avait pu avoir de « crédibles relations » avec Lee Harvey Oswald et Jack Ruby, l’assassin de ce dernier. Au final, « on n’est pas sûr qu’Oswald ait tiré sur Kennedy, mais il est très probable qu’il ait participé à la conspiration », estime Thierry Lentz.
Pourquoi avoir tué Kennedy ?

Au début des années 1960, la grande « affaire » des États-Unis, en politique étrangère, ce n’est pas encore le Vietnam, mais Cuba et Fidel Castro. Après la tentative ratée de renverser le Lider Máximo lors de l’opération bricolée par la CIA, en 1961 – le débarquement de la baie des Cochons – et la crise des missiles avec l’URSS, John Kennedy est la cible de tous ceux qui veulent coûte que coûte renverser le régime castriste. La CIA, dont le directeur fut relevé de ses fonctions. La mafia, dont les trafics de drogue et les réseaux de prostitution ont été mis à mal par Castro.

« Cuba, c’est le nœud de cet assassinat. Ce sont probablement des barbouzes qui l’ont perpétré. Ils avaient des contacts assez haut placés, même si rien n’indique que la CIA ou le futur président Johnson en ait donné l’ordre. » Selon Thierry Lentz, le FBI se serait ensuite attaché à effacer tous les liens qui pouvaient relier Oswald ou Jack Ruby aux autorités américaines.


Source : http://www.ouest-france.fr/jfk-50-ans-a ... re-1731829

A noter qu'à l'occasion du 50ème anniversaire de la mort de l'ancien Président, les chaînes RMC découverte et Chérie 25 proposeront un documentaire diffusé ce soir à 20H45.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Ven Novembre 22, 2013 11:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juin 24, 2013 08:59
Messages: 492
Localisation: Vendée
Je me permets de conseiller à tous de voir ou revoir, le film "J.F.K." avec Kévin Costner.

C'est un peu longuet au début, mais, après, cela deviens extrèmement intéressant et très riches en informations.

_________________
La liberté des uns, s'arrête, là où commence celle des autres J.J. Rousseau


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Ven Novembre 22, 2013 12:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Juillet 24, 2009 15:20
Messages: 310
Localisation: France
Je ne sais pas si ça a été dit mais à la fin de son livre 22/11/63, Stephen King explique le très gros travaille de documentation qu'il du faire autour de l'assassinant de Kennedy, et il dit bien que, si au départ il avait entamé ses recherches avec cette idée d'un possible complot, a l'issu de son minutieux travail d'enquête il n'y a plus aucun doute pour lui: il n'y avait qu'un seul tireur, Oswald.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Ven Novembre 22, 2013 12:21 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
C'est effectivement la thèse qui a été soutenue dès le début à l'issue de cette fameuse commission Warren (dont on peut dire qu'elle a superbement bâclé l'enquête), mais certains détails s'avèrent tout de même très troublants et laissent à penser qu'il n'y avait vraisemblablement pas qu'un seul et unique tireur ce jour là. On peut par exemple noter l'incroyable audace du commandant en charge de l'autopsie de Kennedy qui a délibérément brûlé ses notes originales après avoir pris connaissance de nouvelles informations qui remettaient ses écrits en cause... Sans compter les données d'autopsie elles-mêmes (dont certains croquis) qui entrent complètement en contradiction avec les témoignages des médecins ayant toujours invoqué la présence de deux balles tirées de l'avant.

Il existe tellement de zones d'ombres que l'on peut légitimement se demander si la commission Warren n'avait pas tout intérêt pour une raison ou pour une autre à dissimuler des éléments essentiels qui auraient pu révéler une toute autre vérité sur l'assassinat de Kennedy :?

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Ven Novembre 22, 2013 15:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
50ème anniversaire de l’attentat de Dallas : le discours de Kennedy qui a signé son arrêt de mort

John Kennedy a bien été la victime d'un complot, dont un étonnant document retrouvé par des historiens curieux pourrait servir de raison nécessaire pour attenter à sa vie.

Le propos ce jour-là du président tranchait, après plus de quinze années de guerre froide :
"J'ai donc choisi ce moment et le lieu pour discuter d'un sujet sur lequel l'ignorance abonde trop souvent et la vérité trop rarement perçue - et c'est pourtant le sujet le plus important sur ​​terre : la paix. Quel genre de paix veux-je dire, et quel genre de paix cherchons-nous ? Pas une Pax Americana forcée sur le monde par les armes de guerre américaines . Pas la paix du tombeau ou celle de la sécurité de l'esclave. Je parle de paix véritable - le genre de paix qui rend la vie digne d'être vécue sur terre - le genre qui permet aux hommes et aux nations de grandir et à espérer et à construire une vie meilleure pour leurs enfants - et pas seulement la paix pour les seuls Américains, mais la paix pour tous les hommes et toutes les femmes - pas seulement la paix dans notre époque, mais la paix dans pour toujours (à travers les temps)".

Le discours de Kennedy s'éloignait résolument ce jour-là des idées maccarthystes ou de celles des fanatiques anticommunistes qui hantaient toujours le Pentagone.
"Aucun gouvernement ni système social n'est tellement mauvais au point que ses habitants doivent être considérés comme manquant de vertu. En tant qu’Américains, nous trouvons le communisme profondément répugnant, en étant une négation de la liberté individuelle et de la dignité. Mais nous pouvons encore saluer le peuple russe pour ses nombreuses réalisations - dans la science et dans l'espace, de la croissance économique et industrielle, de la culture, et de ses actes de courage".
Il faut dire qu'en 1963, les Américains ne peuvent que saluer l'avance prise par l'astronautique russe : ils sont alors à la remorque depuis 1957, toutes les "premières spatiales" ayant été le fait des Soviétiques ! Louer les Russes à ce moment-là, c'était aussi se mettre à dos les différentes armées, la Navy comme l'Air Force ayant vainement tenté de lancer un satellite avant qu'un ancien nazi ne soit appelé à la rescousse... Von Braun, et ses amis bruns, dont Kurt Debus... En réalité, Kennedy avait surtout fort à faire à ce moment-là de l'histoire avec une partie droitière de son état-major qui poussait à en découdre avec les Russes, au risque de transformer la Terre entière en no man's land.

Le plaidoyer pour la paix de Kennedy continuant en hommage aux soldats russes, en rappelant les hauts faits de guerre des Soviétiques contre les hordes hitlériennes :
"parmi les nombreux traits que les peuples de nos deux pays ont en commun, aucun n'est plus fort que notre aversion mutuelle pour la guerre. Fait presque unique parmi les grandes puissances mondiales, nous n'avons jamais été en guerre les uns contre les autres . Aucune nation dans l'histoire des guerres n'a jamais souffert plus que l'Union Soviétique dans la Seconde Guerre mondiale. Au moins 20 millions de personnes ont perdu la vie. Des dizaines de millions de foyers et leurs familles ont été incendiés ou saccagés. Un tiers du territoire de la nation, y compris les deux tiers de sa base industrielle, a été transformé en friche - une perte équivalente à la destruction dans ce pays de tout ce qui est à l'est de Chicago. Aujourd'hui, si la guerre totale devait jamais sortir de nouveau - peu importe comment - nos deux pays en seraient la cible principale. C'est un fait ironique, mais précisons que les deux plus grandes puissances sont aussi toutes les deux les plus grands dangers de la dévastation possible. Tout ce que nous avons construit, tout ce pour quoi nous avons travaillé, serait détruit dans les 24 premières heures. Et même dans cette guerre froide, ceux qui portent le fardeau et les dangers pour de nombreux pays - y compris les alliés les plus proches de chacune des nations - nos deux pays portent le plus lourd fardeau. Car nous consacrons tous les deux des sommes énormes d' argent considérables pour des armes, ce qui pourrait être mieux consacré à lutter contre l'ignorance, la pauvreté et la maladie. Nous sommes tous deux pris dans un cercle vicieux et dangereux avec suspicion sur une suspicion sur la montée en puissance de l'autre, à engendrer de nouvelles armes et des armes contraires."
Ce qui conduisait, dans l'oreille des industriels liés à l'armement, à mettre la clé sous la porte, en clair !! Ou de passer de la fabrication de chars d'assaut à celle des poêles à frire, du jour au lendemain !

Kennedy aurait donc pu être assassiné par ceux qu'il venait de mettre au chômage : à savoir les industriels de l'armement, ligués à une pléthore de généraux n'ayant pas accepté le pacifisme affiché du responsable en chef du Pentagone. Un complot, donc, et non un acte isolé comme on a tenté de l'expliquer. Ce qui devient difficile en ce moment d'expliquer.

Or l'analyse simple des trajectoires de balles, ou celle des capacités véritables de Lee Harvey Oswald à tirer ou la faiblesse fondamentale de son équipement de tir, ne peuvent que conclure qu'à la présence de plusieurs tireurs et non d'un seul isolé qui aurait été hyperdoué pour réussir ses trois "shots" en aussi peu de temps. Et sans aucun complot judéo-maçonnique derrière, pourrait-on ajouter (pour ne pas avoir à s'encombrer de Dieudonnistes !) ! L'attentat contre Kennedy se voit affubler d'un effet de vase communicant pervers avec celui du 11 septembre. Un effet qui marche dans les deux sens, et qui bloque actuellement tout propos, l'existence d'un complot d'origine étatique (et industriel) en 1963 ouvrant, c'est évident aussi, un véritable boulevard à la théorie conspirationniste pour les attentats de 2001, qui auraient souhaité provoquer un choc similaire dans l'opinion !!! Ou similaire à celui de Pearl Harbor, selon un célèbre document qui pourrait y mener effectivement. Mais là, je ne vous apprends rien, je suppose.

Vous êtes comme moi, je suppose, et avait fini par vous résoudre à cette seule explication plausible, alors qu'elle avait été au départ présentée comme étant une "fuite" de l'épouse du président qui aurait été refoulée par l'agent du FBI monté sur le marche pied de la limousine. Une voiture qui sera intégralement nettoyée, effaçant toutes les traces du crime. Une décision signée de son successeur, l'ex-colistier du président qui a toujours eu avec lui des relations exécrables.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/ar ... tat-143898

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Ven Novembre 22, 2013 15:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Décembre 20, 2011 12:15
Messages: 4138
J'ai jamais potassé le sujet. Il va peut-être être temps avec l'anniversaire tout-ça, il risque d'y avoir du tout et n'importe quoi :mrgreen:

_________________
Envoyé de mon Commodore 64


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Novembre 23, 2013 10:41 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de visionner le documentaire d'hier soir sur RMC découverte. Quelqu'un l'aurait-il vu ? J'espère qu'un replay sera bientôt disponible.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Novembre 23, 2013 12:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Août 31, 2010 22:23
Messages: 241
Il y avait aussi soirée spéciale JFK sur Discovery Channel (chaîne 84 de canalsat) qui sera rediffusé Dimanche à 22h30.
http://www.discoverychannel.fr/grilletv ... ilter=1800
:wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Novembre 23, 2013 12:59 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
Merci pour l'info :wink:

Pas mal de chaîne s'y sont mises, avec Arte qui a également diffusé un documentaire dernièrement. Sans compter les chaînes allemandes (pour ceux qui ont la chance de les capter) qui proposent elles aussi quelques reportages sur JFK depuis quelques jours.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Sam Novembre 23, 2013 16:06 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 14, 2008 04:02
Messages: 7239
Einridi a écrit:

Or l'analyse simple des trajectoires de balles, ou celle des capacités véritables de Lee Harvey Oswald à tirer ou la faiblesse fondamentale de son équipement de tir, ne peuvent que conclure qu'à la présence de plusieurs tireurs et non d'un seul isolé qui aurait été hyperdoué pour réussir ses trois "shots" en aussi peu de temps.



Au Canada, nous avons eu droit aussi à une émission spéciale sur Explora hier soir (JFK: Énigme d'un assassinat). Une équipe utilisant la même arme que Oswald pendant une journée de temps en tirant et tirant encore en obtenant toujours les mêmes résultats d'une fois à l'autre leur a fait dire que seul Oswald pouvait avoir tirer. La reconstitution virtuelle du crâne de Kennedy prouve que la balle a pénétrée par l'arrière de la tête (et non par le devant comme les conspirationnistes le pensent car sinon la partie gauche du cerveau aurait aussi été atteinte, hors, elle était intacte, la partie droite ayant été la seule abîmée), que ce même crâne s'est fracturé de telle manière en suivant l'onde de choc de la balle. Ils ont aussi prouvé par ces mêmes tests et aussi d'autres technologies à la CSI que la balle reçu par le gouverneur du Texas était la même que le Président Kennedy avait reçu juste avant.

Vidéo

_________________
L'arbre qui tombe fait toujours plus de bruit que la forêt qui pousse...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Dim Novembre 24, 2013 14:21 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
Comme quoi toutes les théories n'abondent pas dans le même sens...

Je suis tombée tout à fait par hasard sur le témoignage de l'un des chirurgiens qui s'était occupé du Président Kennedy à son arrivée à l'hôpital Parkland. Outre le fait que son interview se révèle particulièrement poignante, les conclusions du chirurgien sont sans appel : la fusillade n'était pas l'oeuvre d'un tireur unique :

Citation:
INTERVIEW - Alors jeune chirurgien, c'est lui qui a tenté de sauver Kennedy. Agé de 83 ans aujourd'hui, Robert McClelland est en pleine forme. S’il ne pratique plus, il continue d’accompagner certains étudiants. Le docteur a reçu metronews à l’hôpital de Southwestern Medical Center de l’université du Texas, à Dallas. Il se rappelle ce 22 novembre 1963 où JFK est arrivé aux urgences. Un témoignage pour l’Histoire.Tweet

Comment ce jour a-t-il changé votre vie ?

Il n’a rien changé à ma vie, même si c’est certainement un événement très fort, je ne peux le nier. Tous les jours, je traitais de blessures comme celles-là. La différence, c’est que c’était le président.

Racontez-nous ce moment. Quelles émotions vous ont traversé ce jour-là ?

Vous ne ressentez pas réellement d’émotions. Vous agissez. Ce jour-là, j’étais dans une salle de conférences de l’hôpital Parkland. On a frappé à la porte et on m’a demandé de descendre aux urgences, car le président venait d’arriver, blessé. Nous sommes descendus par l’ascenseur et lorsque les portes se sont ouvertes, j'ai vu entre 75 et 100 personnes, toutes en costumes, debout dans la grande salle d’accueil. Je me suis dit : "Il se passe quelque chose”. Soudainement, cette foule s’est écartée pour nous laisser passer et je me suis dirigé dans le couloir qui dessert les deux salles d’opération. Madame Kennedy était assise sur une chaise pliante. Elle avait du sang sur ses vêtements.

Qu'avez-vous fait alors ?

En entrant dans la salle, j’ai été horrifié par ce que j’ai vu. Le président Kennedy était allongé sur le dos sur un chariot, avec la tête en sang. Le seul soulagement, c’était de constater que je n'étais pas le seul chirurgien : deux collègues venaient d’arriver. Je me suis placé à la gauche du président, Dr Perry à sa droite. Il m’a dit : “Bob, il y a une blessure ici dans le cou, juste au-dessus de l’os et tout près de la trachée”. Nous craignions que sa trachée soit atteinte, mais aussi l’artère qui alimente le cerveau. Nous avons pratiqué une incision pour faire une trachéotomie.

A ce moment-là, Kennedy était-il mort ?

Il tentait de respirer et l’électrocardiogramme montrait une excellente activité cardiaque. Il n’était pas mort. Lorsque je me suis mis derrière le chariot, c’est là que j’ai vu l’énorme blessure qu’il avait derrière la tête. Un tiers de son crâne, à l’arrière droit, était totalement ouvert. Puis son cerveau a commencé à couler hors de son crâne, sur la table. Après 4 ou 5 minutes, Dr Clark, notre professeur de neurologie, est entré dans la pièce et a regardé l’électrocardiogramme. Il a dit que l’activité cardiaque avait cessé. Il nous a dit : “Vous pouvez arrêter, car il est n’est plus avec nous”. C’est ainsi que le président a été déclaré mort.

Que s’est-il passé ensuite ?

Tout le monde a quitté la pièce, mais le Dr Baxter et moi sommes restés coincés entre le chariot et le mur. C’est à ce moment-là, lorsque nous n’étions plus que tous les deux avec le corps du président, qu’un prêtre est entré. Nous étions coincés, donc nous avons assisté à l’extrême-onction faite par le père Huber. Il a enlevé le drap de son visage, s’est penché à son oreille et lui a donné une absolution conditionnelle. Il allait se retirer lorsque Madame Kennedy est entrée. Elle a grimacé lorsqu’il lui a dit que l’absolution était conditionnelle. Mais elle n’a pas protesté. Elle est restée là un moment, puis elle a échangé les alliances : elle a passé celle de son mari sur son doigt, et la sienne sur celui de son mari. Elle a ensuite embrassé son pied qui dépassait du drap, puis elle est sortie.

Tout cela est arrivé en l’espace de 10 à 15 minutes ?

C’est cela.

Avez-vous vu d’autres blessures, en provenance de devant en particulier ?

Pas à ce moment-là. J’étais persuadé que la blessure à l’arrière de la tête était une blessure de “sortie” de la balle. Cela en avait toutes les caractéristiques. Des années après, lorsqu’on a pu visionner le film de Zapruder, j’ai été conforté dans mon opinion. Cela ressemble beaucoup à un tir provenant de la palissade, en haut du talus, en face. Et si cela correspond bien à la blessure que j’ai constatée, l’entrée de la balle a dû se faire ici (il pointe son front, vers la droite). Mais je ne l’ai pas vue. Je n’ai pas eu le temps d’inspecter cette partie-là de sa tête. Nous n’avons par ailleurs appris que le lendemain que l’autopsie faite à Washington avait trouvé une blessure dans le dos.

C’était la deuxième balle tirée dans le dos par Oswald ?

Haut dans le dos. Ce n’est qu’en visionnant le film de Zapruder, lorsqu’il a été montré au public à la fin des années 1970, que mes impressions se sont confirmées. Le cortège tourne lentement dans Elm Street. A ce moment, Mr et Mme Kennedy vont bien. Puis soudain, il tient sa gorge pendant un moment. Ça, c’est la première balle. Mme Kennedy se penche vers lui comme pour lui dire : “Qu’est-ce qui se passe ?”. C’est alors que la tête du président explose littéralement. Sa tête est projetée vers l’arrière et vers la gauche. Des gens ont dit que c’était l’effet réactif du cerveau (“jet effect”), mais cela n’a aucun sens. Il a été touché par une balle provenant de devant lui et l’a projeté vers l’arrière. Et le trou d’entrée, peut-être dans ses cheveux, devait être assez gros.

Quelle est votre conviction ?

Je pense que la première balle provient du cinquième étage du Dépôt de livres scolaires, là où était Lee Harvey Oswald. Cette balle l’a probablement touché dans le haut du dos et la blessure à sa gorge était sûrement la blessure de sortie de la balle. Quelques secondes après, une balle venant de la palissade l’a touché à la tête. J’ai connu un témoin oculaire qui a vu un homme avec un fusil au-dessus de la palissade.

Que pensez-vous de la version officielle de la Commission Warren ?

Ses conclusions sont fausses. Pourquoi ? Je ne sais pas. La plupart des gens pensent qu’il y a eu un complot. Plus qu’un seul tireur. En 1976, le Comité de la Chambre des représentants a été constitué et sa conclusion, en 1979, a été qu’il y avait eu “vraisemblablement” un deuxième tireur. Donc un complot. Mais les détails ne seront communiqués qu’en 2029, cinquante ans après. Pourquoi ? Parce que des gens impliqués encore vivants aujourd’hui seront morts en 2029 ?

Quelle est votre opinion personnelle ?

D’après moi, l’ordre de l’assassinat est venu du plus haut niveau de notre gouvernement. Comme beaucoup de livres le disent, des éléments de la CIA et du FBI sont impliqués. Un jour, un colonel de la Marine britannique est venu me voir. Il m’a dit qu’il avait connu Oswald sur une base de la CIA au Japon. Il y aurait été opérateur de radar. Donc, il était un agent en bas de l’échelle de la CIA. Je pense qu’il était là pour dévier l’attention du deuxième tireur, celui de la palissade.

Deux jours après, vous avez également opéré Lee Harvey Oswald, après que Jack Ruby lui a tiré dessus. Comment cela s’est-il passé ?

C’était dimanche, et au retour de l’église, j’allume la télévision. Et avant même que l’image ne se forme, j’entends : "On lui a tiré dessus !” Ruby venait de le descendre en direct. J’ai dit à ma femme : “Je ne déjeune pas à la maison, je retourne à Parkland. Oswald s’est fait tirer dessus”. Et elle m’a répondu “Qui est Oswald” ?

Quelle a été votre réaction à ce moment-là ?

Là, je me suis dis : “Qu’est-ce qui se passe?” C’était plus fort que la fiction ! Je suis arrivé à l’hôpital en même temps qu’Oswald. Lorsque je suis entré en salle d’opération, il était encore vivant. On aurait pu le sauver. Mais malheureusement, lorsqu’il a vu le tireur devant lui, il a eu le réflexe de se tourner. Il a pris la balle sur le côté, qui l’a traversé en touchant une grosse aorte. Cela ne l’a pas tué sur le coup. Au bout de 25 minutes, son cœur s’est arrêté. Nous avons pratiqué un massage cardiaque pendant 15 ou 20 minutes. Nous pensions qu’il allait revenir, mais non. Lorsque nous sommes sortis, il y avait là le policier qui avait emmené Oswald. Il m’a dit que lorsqu’il a été atteint, il lui avait demandé s’il souhaitait parler. Oswald aurait ouvert les yeux, comme pour réfléchir, et aurait fait “non” de la tête. Comme s’il préférait garder la vérité avec lui.

Pensez-vous que le vice-président Lyndon Johnson était derrière l’assassinat ?

Cela se pourrait bien. Il avait beaucoup à y gagner. Ce n’est pas fou de penser qu’il puisse être impliqué. Je ne pense pas qu’il ait décidé, mais il se pourrait bien qu’il l’ait su et qu’il l’ait approuvé. C’est juste ma théorie.

Dans ce cas, pourquoi le gouvernement continuerait-il de cacher la vérité 50 ans après ?

Pour protéger l’édifice. L’institution. Pour que le gouvernement ne soit pas tâché. Et certaines personnes sont sans doute encore vivantes…


Source : http://www.metronews.fr/info/kennedy-le ... SEOhuwB9g/

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Dim Novembre 24, 2013 14:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
L'assassinat du président John Fitzgerald Kennedy reste l'un des événements les plus importants et des plus mystérieux du 20ème siècle. Pourtant, personne n'est en mesure de désigner un coupable et un mobile qui tiennent la route en tenant compte des différents éléments que l'enquête officielle de la commission Warren a permis de découvrir.
Un espoir peut-être de connaître la vérité, c'est l'ouverture du dossier en 2039. Celui-ci ne sera plus classé secret...
Cette prescription de 75 ans, soit l’espérance de vie d'un être humain ; ça arrange beaucoup de monde, me semble-t-il !

Franchement, qui se souciera encore de l'affaire JFK en 2039 ?

Le petit baigneur a écrit:
La reconstitution virtuelle du crâne de Kennedy prouve que la balle a pénétrée par l'arrière de la tête (et non par le devant comme les conspirationnistes le pensent car sinon la partie gauche du cerveau aurait aussi été atteinte, hors, elle était intacte, la partie droite ayant été la seule abîmée), que ce même crâne s'est fracturé de telle manière en suivant l'onde de choc de la balle. Ils ont aussi prouvé par ces mêmes tests et aussi d'autres technologies à la CSI que la balle reçu par le gouverneur du Texas était la même que le Président Kennedy avait reçu juste avant.

D'abord merci pour ton lien vidéo, mais impossible de la visionner de ce côté de l’atlantique pour raison de droits, dommage !

Selon Cyril Wecht, seul expert légiste non gouvernemental :

Citation:
Mais je suis le seul expert non gouvernemental à avoir eu accès aux archives nationales de Washington en 1972. À ma grande surprise, le cerveau du président avait disparu, ainsi que des clichés aux rayons X, plusieurs photos et des prélèvements de tissus. L'examen du cerveau, c'est fondamental pour un expert légiste pour étudier les trajectoires balistiques et les hémorragies. Aujourd'hui, personne ne sait où il se trouve.

Citation:
Le chirurgien Robert McClelland, présent dans la salle d'opérations à Dallas, a vu le corps et il vous soutient.
En opérant le corps pendant une demi-heure à Dallas, il a relevé une blessure à la trachée. Quand le corps a été transféré pour Washington pour autopsie, les pathologistes n'ont pas pris la peine de l'appeler. C'étaient des militaires de carrière qui n'avaient jamais autopsié de morts par balles. Ils ont conclu à une trachéotomie chirurgicale, mais la trachéotomie a été faite par balle, si j'ose dire. Les observations de McClelland n'ont pas été retenues par la commission Warren. Les erreurs de localisation de l'impact des balles ont aussi été grossières - jusqu'à dix centimètres par endroits.


http://www.lejdd.fr/International/USA/L ... edy-634733

Le cerveau a été effectivement enlevé lors de la deuxième autopsie (il y en aurait eu trois selon d'autres) car les lésions qu'il gardait montraient trop la trajectoire de la balle tueuse (ou de deux balles ) certainement une balle explosive qui a arraché l'arrière du crâne pour la seconde. Si l'on pouvait masquer facilement les os broyés, ce qu'à tenté de faire un médecin appelé à la hâte pour embaumer le corps, le cerveau révélait trop la trajectoire réelle de la balle... avant. Un fragment d'os (celui que cherchait Jackie sur le coffre de la limousine) a été retrouvé par terre qui accréditerait la thèse du tir de face. L'explication donnée cette fois, celle d'une "maladie" ne tient pas debout.

Selon l'hypothèse qu'Oswald était seul, le tir devait obligatoirement émaner de l'arrière selon un angle en plongée. Sur ce point au moins, tout le monde est d'accord.
Or le fragment d'os que cherchait à récupérer Jackie aurait jailli en sens inverse de la trajectoire supposée et officielle ? (en amont)
Plutôt curieux non ? Ceci défie les lois de la physique et de la balistique.

Merci, Linele pour ce témoignage digne d'intérêt ! :wink:

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Mer Novembre 27, 2013 08:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Juillet 21, 2005 16:22
Messages: 1276
Pour avoir fait des erreurs de tirs avec ma pétoire (je suis tireur sportif), la balle fait peut de dégât à l'entrée mais beaucoup à la sortie. Après je tire à la poudre noire et à la 22, si la balle est explosive je ne sais pas.
Et puis une balle explosive normalement ca ne se retrouve pas intacte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Mer Novembre 27, 2013 11:12 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9602
Localisation: Alsace
Einridi a écrit:
personne n'est en mesure de désigner un coupable et un mobile qui tiennent la route en tenant compte des différents éléments que l'enquête officielle de la commission Warren a permis de découvrir.


En fait si, du moins pour ce qui est du coupable. Le rapport de la commission a d'ailleurs toujours été sans équivoque. "Officiellement" (j'insiste sur les guillemets), c'est Lee Harvey Oswald qui, en agissant seul, a abattu le Président Kennedy. Toute la procédure d'enquête a d'ailleurs été menée en ce sens en multipliant les charges contre Oswald, tout en prenant soin de supprimer toute trace et d'écarter tout témoignage qui pouvaient apporter d'autres indications, ne serait-ce que l'implication de tiers dans l'assassinat. Sur les 25 000 interrogatoires qui ont été menés au préalable par la police, le FBI et autres services secrets, seuls 552 témoignages ont finalement été retenus par la commission. C'est mince. Or tous ces témoignages présentent un point commun : ils accréditent systématiquement la thèse du tireur unique. Et tant pis si pour cela certains témoins ont menti comme des arracheurs de dents (peut-être les a-t-on sans ménagement invité à le faire ?).

Mais que deviennent toutes les autres dépositions ?

Tout le problème consiste donc à savoir si l'on peut se fier ou pas aux conclusions fournies par la commission Warren. Pour ma part j'estime qu'il existe trop d'erreurs et de dissimulations volontaires pour que l'on puisse accréditer ce rapport les yeux fermés.

Il reste que les théories abondent concernant les principaux suspects. Cela va de la mafia au complot de l'extrême droite ou communiste, jusqu'à... l'intervention extraterrestre ! Le choix est vaste :P

alekine a écrit:
Et puis une balle explosive normalement ca ne se retrouve pas intacte.


Effectivement il y a eu des divergences d'opinions concernant cette fameuse théorie de la "balle magique" (une balle retrouvée intacte alors qu'elle est supposée avoir traversé les corps de Kennedy et du Gouverneur Connally alors assis à l'avant de la limousine). En revanche je n'ai pas souvenir que cette théorie ait été validée scientifiquement.

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Mer Novembre 27, 2013 15:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Février 10, 2013 14:11
Messages: 447
Localisation: Midgard
Linele a écrit:
Tout le problème consiste donc à savoir si l'on peut se fier ou pas aux conclusions fournies par la commission Warren. Pour ma part j'estime qu'il existe trop d'erreurs et de dissimulations volontaires pour que l'on puisse accréditer ce rapport les yeux fermés.

Sur ce point, nous sommes d'accord. Beaucoup trop de zones d'ombres, de dissimulations et disparitions fortuites à mon goût.
Linele a écrit:
Effectivement il y a eu des divergences d'opinions concernant cette fameuse théorie de la "balle magique" (une balle retrouvée intacte alors qu'elle est supposée avoir traversé les corps de Kennedy et du Gouverneur Connally alors assis à l'avant de la limousine).

La fameuse balle retrouvée comme par magie sur un chariot de l’hôpital Parkland, quasiment intacte après les sept blessures qu'elle aurait causée ?

Comment un individu, accusé post-mortem d'avoir raté une cible fixe assise derrière un bureau à 30m, aurait réussi l'exploit de tirer et tuer une cible mobile à une centaine de mètres et s'éloignant ?

Citation:
Le général Edwin Walker, un héros de la Seconde Guerre mondiale, est un anticommuniste virulent et partisan de la ségrégation raciale. Walker a été relevé de son commandement en Allemagne et muté à Hawaï en avril 1961 par le président Kennedy après qu'il eut distribué de la littérature d'extrême-droite à ses troupes. Il démissionne alors de l'armée en novembre 1961 et se retire à Dallas pour y commencer une carrière politique. Il se présente contre John Connally pour l'investiture démocrate au poste de gouverneur du Texas en 1962, mais est battu par Connally qui est finalement élu gouverneur. À Dallas, Walker devient la figure de proue de la John Birch Society, une organisation d'extrême-droite basée au Massachusetts.

Walker représente tout ce que déteste Oswald et il commence à le surveiller en février 1963, prenant notamment des photos de son domicile et des environs. Le 10 avril 1963, alors qu'il est congédié de chez Jaggars-Chiles-Stovall depuis dix jours, il laisse une note en russe à Marina et quitte son domicile avec son fusil. Le soir même, alors que Walker est assis à son bureau, on tire sur lui d'une distance de 30 mètres. Walker survit par un simple coup de chance : la balle frappe le châssis en bois de la fenêtre et est déviée.

Lorsque Oswald rentre chez lui, il est pâle et semble effrayé. Quand il dit à Marina ce qu'il vient de faire, elle lui fait détruire l'ensemble des documents qu'il a rassemblés pour préparer sa tentative d'assassinat, bien qu'elle conserve la note en russe.

L'implication d'Oswald dans cette tentative ne sera connue des autorités qu'après la mort d'Oswald, lorsque cette note, ainsi qu'une photo de la maison de Walker, accompagnées du témoignage de Marina, leur parviendra. La balle récupérée dans la maison de Walker est trop endommagée pour permettre une analyse balistique, mais l'analyse de cette balle par activation neutronique par le HSCA permet de déterminer qu'elle a été produite par le même fabricant que la balle qui tua Kennedy.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lee_Harvey ... te_note-14

Curieux qu'une balle ayant frappé un simple châssis en bois soit "trop endommagée" ; alors qu'après sept blessures à une distance trois fois supérieure, une ogive provenant du même lot est retrouvée quasiment intacte, formidable non ?

D'autre part, Oswald n'a jamais été qualifié comme tireur d'élite (sniper). Dans le corps des Marines, il est rare que quelques recrues d'un platoon ne reçoivent pas les insignes de marksman (bon tireur). Mais pour autant, accéder au cours de sniper ne se fait pas aisément, il faut faire preuve de qualités de tireur supérieures à la moyenne. En général, et à moins que la personne n'ait jamais tiré et trouve une aptitude naturelle au tir ce qui est assez rare, ce sont plutôt des gens qui sont chasseurs ou à qui l'ont a mis un fusil entre les mains très tôt, durant l'enfance.
Mais ça n'est pas non plus le cas d'Oswald.

Un mauvais tireur ne fait pas de miracles avec un fusil à lunette. Avec un fusil et organes de visée normaux, il faut apprendre quelles sont les caractéristiques propres à l'arme. Sachant que chaque fusil a des caractéristiques différentes en matière de balistique, liés à la détente (pression nécessaire pour le déclenchement), à la culasse (est-ce que les cartouches employées sont des Match, c'est-à-dire de compétition qui garantissent que la balle est de tel poids, la quantité de poudre de tel volume, etc.) au canon (montage du canon par rapport au boîtier de culasse, type de canon, profondeur de la rayure, usure du canon et j'en passe), il faut non seulement une arme qui présente des caractéristiques correctes, mais que le tireur puisse tirer suffisamment de coups pour se faire à l'arme et dans des conditions différentes (beau temps, vent, pluie et j'en passe dans l'absolu et l'idéal). Ça lui permet de comprendre que la flèche de sa balle est de tant et qu'à par exemple 100 m par 5 km/h de vent il doit modifier les organes de visée de telle manière.
Admettons que notre tireur soit capable de tout ça, qu'il ait bien en mains son fusil et qu'il soit un tireur au-dessus de la moyenne.
L'installation d'une lunette sur son boîtier de culasse ne va pas arranger les choses, au contraire, ça va les dégrader au sens ou tu tires plus loin, donc tu amplifies les défauts et tu modifies les paramètres.

Il faut déjà savoir étalonner la lunette, c'est-à-dire la régler. La méthode la plus simpliste consiste à tirer une cartouche et régler l'oculaire sur l'impact. Mais comme la flèche de la balle varie en fonction de la distance de la cible, du vent, et pour être pinailleur d'autres éléments, (humidité de l'air, température...) il faut savoir réajuster avec les tambours en variant de tant de minutes d'angle en vertical et horizontal.
Ça ne se fait pas au pif : tu as en principe une table de calcul spécifique qui te dit qu'à telle distance, tu dois donner tant de clics à tel ou tel tambour, et tu réajustes ou complètes avec la vitesse du vent. En tir en stand, tu n'as pas ce problème puisqu'il est abrité du vent, raison pour laquelle les snipers s'entraînent en terrain découvert.
Évidemment seuls les tireurs expérimentés peuvent estimer avec justesse ces détails, en ayant par ailleurs une idée très précise de la distance qui les sépare de leur cible. Avant ça se faisait à l'estime -il y a des tireurs capables de te dire avec une grande exactitude combien de centaines de mètres les séparent de la cible- maintenant on emploie aussi des télémètres laser, ce qui est osé au sens ou le jour ou il tombe en panne...

Pourquoi avoir choisi un Mannlisher-Carcano 6.5 x 52mm, (1891) qui plus est acheté par correspondance ?
Pour ne pas dire ridicule, quant on sait que cette arme à chargement par culasse, donc manuel et lent. Tirer et toucher 3 fois une cible mobile avec ce genre de matériel relève de l'exploit en 5 secondes et 6 dixièmes...
Sans parler des armes en semi-auto et calibres déjà beaucoup plus performants à l'époque.(8x57is, 7,5x54, gp11, 30x06...)

Autre lien intéressant :

http://mcadams.posc.mu.edu/harper.htm

_________________
"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Jeu Novembre 28, 2013 00:42 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Août 14, 2008 04:02
Messages: 7239
Je n'ai jamais été un pro-conspiration. Les différentes théories de l'assassinat de Kennedy autre que celle admise officiellement, personnellement, je n'y crois pas. Mais ce n'est qu'un avis personnel.

Mais je dois admettre que de toutes les théories pro-conspirations de toutes sortes (incluant le 11 septembre 2001), celle de l'assassinat de Kennedy est quand même possible. Pour qu'une conspiration fonctionne, il faut des gens ayant les moyens de le faire, les connaissances nécessaires et beaucoup d'audaces. En outre, si conspiration il y a, il y a aussi le mérite de ne pas nécessité beaucoup de personne. Je pense même que seulement 2 ou 3 personnes seulement auraient été capable de tout organiser. Moins qu'il y a de monde concerné, meilleures sont les chances de réussite (et aussi de validité) d'une conspiration, contrairement au 11 septembre.

_________________
L'arbre qui tombe fait toujours plus de bruit que la forêt qui pousse...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Documentaire sur l'assassinat de Kennedy
MessagePosté: Jeu Novembre 28, 2013 08:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Décembre 20, 2011 12:15
Messages: 4138
Tout à fait d'accord. Oswald a peut être servi de bouc émissaire, mais cela n'implique pas forcément un complot à grande échelle.

_________________
Envoyé de mon Commodore 64


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO