Nous sommes le Mer Mai 23, 2018 23:37


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Quand les mayas sacrifiaient l'élite féminine
MessagePosté: Mer Juin 15, 2005 08:46 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10612
Citation:
Quand les mayas sacrifiaient l’élite féminine

C.D. - (14/06/05)

Les femmes de l’élite maya auraient fait les frais de luttes politiques violentes entre cités rivales de cet ancien empire d’Amérique centrale. L’équipe de David Freidel et d’Hector Escobedo a découvert dans la cité de Waka une tombe contenant les restes de deux jeunes femmes qui auraient été sacrifiées et enterrées ensemble selon un certain cérémonial.

Waka aurait été un élément clef de la rivalité entre deux grandes cités mayas, Tikal et Calakmul. Selon Freidel, les femmes jouaient un rôle important dans ces batailles. Pour signifier leur suprématie, les vainqueurs auraient jugé nécessaire de sacrifier les femmes de l’élite vaincue. Les deux jeunes femmes retrouvées, dont l’une était enceinte, portaient les signes d’une appartenance à l’élite, comme les aiguillons de raies piqués dans l’aine.

Découverte en avril dernier, cette tombe a été présentée récemment au public par le Ministre de la culture du Guatemala.


Source : Sciences et Avenir


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 15, 2005 10:52 
A part ça à propos de l'histoire d'aiguillons de raies piqués dans l'aine :


Citation:
Autre signe attestant du statut royal : les aiguillons d’une raie pastenague retrouvés dans le bassin de la jeune femme. Ils étaient utilisés pour pratiquer des saignées rituelles chez les rois mayas.


Citation:
L'abstinence sexuelle était rigoureusement observée avant et durant ces événements et l'automutilation était couramment pratiquée pour fournir le sang avec lequel on bénissait, par l'onction, les articles religieux. L'élite était obsédée par le sang - le sien et celui des prisonniers - et le rite de la saignée constituait un important aspect de tout grand événement du calendrier maya. La saignée servait aussi à se concilier les dieux et au début du déclin de la civilisation maya, les chefs qui possédaient de vastes territoires couraient, disait-on, d'une ville à l'autre pratiquer ce rite pour sauver leur royaume en voie de perdition.

Pour les Mayas, le sacrifice sanglant était nécessaire à la survie tant des dieux que des humains, faisant monter l'énergie humaine vers le ciel et recevant en retour le pouvoir divin. Le roi se servait d'un couteau d'obsidienne ou d'un aiguillon de pastenague pour s'entailler le pénis, dont il laisser couler le sang sur du papier contenu dans un bol. Les épouses des rois prenaient aussi part à ce rite en tirant une corde hérissée d'épines à travers leur langue. On faisait brûler le papier taché de sang, et la fumée qui s'en élevait établissait une communication directe avec le Monde céleste.


http://www.obseques-liberte.com/rites-f ... /mayas.htm


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 15, 2005 12:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mai 14, 2005 21:59
Messages: 1749
Localisation: Drôme, France
"La femme est l'avenir de l'homme". Bien avant Aragon, de nombreuses civilisations l'avaient compris.
Partout dans le monde, on capturait les femmes dans une razzia, on les violait pour les "ensemencer", on les tuait pour affaiblir l'ennemi.
Ce n'est pas pour rien que quand l'homme part se battre, il met d'abord les femmes à l'abri...

_________________
"Je suis nul en orthographe", ce n'est pas une excuse !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juin 16, 2005 01:02 
Armoria je n'ai pas tout mis , en fait des hommes etaient également sacrifiés.
En fait là ce qui était remarquable c'est qu'il s'agirait de femmes de l'élite ( Pas si sûr d'ailleurs selon ce que j'ai lu de mon côté ) et qu'elles étaient enceintes.

Citation:
La coutume voulait que les prisonniers, les esclaves, surtout les enfants et notamment les orphelins et les enfants illégitimes que l'on achetait spécialement pour l'occasion, soient offerts en sacrifice.


Je voulais en passant signaler un fait intéressant au sujet des mayas, leurs dirigeants pour diriger devaient se mutiler un organe. Cette coutume il me semble est encore paratiquée dans certaines régions d'Afrique. Dommage que nos dirigeants puissent diriger sans faire le moindre sacrifice, on croirait plus en eux :

Citation:
Par exemple, lors de l'accession au trône, les monarques se mutilent en perçant leur pénis tandis que les femmes se percent la langue


( Il y a de quoi parler longuement des symboles de ces 2 organes en passant )

Et en parlant de féminité les phéniciens :
Citation:
Les prêtres et les prophètes phéniciens s’habillaient en femmes, se fardaient le visage et les yeux, avaient les bras nus jusqu’aux épaules ; ils portaient des épées et des haches, ou bien un fouet, des crécelles, des pipeaux, ou encore des cymbales et des tambours qu’ils faisaient résonner. Ils dansaient, hurlaient, pirouettaient et tour à tour inclinaient brusquement la tète vers le sol, en traînant leurs chevelures dans la boue, puis se mordaient les bras, s’entaillaient le corps avec des sabres et des couteaux et, lorsque le sang commençait à couler, l’offraient en sacrifice à leur sanguinaire déesse


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Juin 18, 2005 00:25 
Hors ligne

Inscription: Ven Juin 17, 2005 18:00
Messages: 29
En fait sacrifier un élite ou un enfant c'est sacrifier quelque chose de très important à l'époque. Dans les moments à grands problèmes (ex. sécheresse), il fallait sacrifier quelque chose de très important pour que les dieux fassent revenir le beau temps.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Mai 12, 2006 21:33 
Hors ligne

Inscription: Ven Mai 12, 2006 18:09
Messages: 20
Il faut savoir que dans les civilisations précolombiennes il y a eu des femmes exceptionelles comme la princesse mixtèques 6 Singe qui en tant que chef de guerre n'avait pas grand chose à envier à la majorité des hommes de son temps. Sinon il y a aussi une princesse maya dont je ne me souviens plus du nom, elle était la fille du souverain de la cité de Dos Pilas et s'est rendue à Naranjo où elle a épousé le souverain de cette cité qui était en pleine déchéance suite aprés plusieurs défaites. Cette femme a alors reprit les rennes du pouvoir en laissant son mari dans l'ombre et en quelques années à mener Naranjo à la victoire contre tous ses ennemis en les aplatissant les uns aprés les autres. Elle a eu la chance de mourir de sa belle mort mais j'imagine son sort si elle avait été capturée suite à une défaite.
Donc le rôle des femmes chez les Mayas n'est pas toujours aussi simple qu'il y paraît. Pour se prononcer sur le cas de Waka il faudra hélas attendre que des stèles de Tikal ou Calakmul faisant référence à la cité soient découvertes et traduites pour se faire une idée précise de ce qui s'est produit. C'est le seul moyen d'être fixé.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO