Paranormal FR Network
http://www.paranormal-fr.net/forum/

le manuscrit Voynich: document le plus mystérieux au monde
http://www.paranormal-fr.net/forum/viewtopic.php?f=14&t=2538
Page 2 sur 3

Auteur:  fred'x [ Mer Février 15, 2006 09:21 ]
Sujet du message: 

Un jour on se rendra compte que c'était l'agenda d'une jeune fille un peu bucolique qui dessinait des fleurs dans les marges de ses devoirs. :oops:

Plus sérieusement c'est vrai que cette histoire a de quoi dérouter, le chiffrage est un domaine réellement passionant et toujours plus développé dans l'informatique.

L'histoire de la machine (des machines, plus exactement) "Enigma", utilisée par les nazis est une preuve de l'importance que peut avoir ce type de recherches.

Auteur:  Arkayn [ Mer Février 15, 2006 11:31 ]
Sujet du message: 

fred'x a écrit:
Un jour on se rendra compte que c'était l'agenda d'une jeune fille un peu bucolique qui dessinait des fleurs dans les marges de ses devoirs. :oops:
Bucolique, bucolique... un peu portée sur ses petites copines quand même. ;)

Auteur:  Gyta [ Mer Février 15, 2006 14:42 ]
Sujet du message: 

Les plantes c'est sa " conso perso " l'écriture son délire et les femmes sont fantasme. :)

Auteur:  Piper [ Mer Février 15, 2006 16:02 ]
Sujet du message:  Mon hypothese

Heu, je crois que l'on s'égare là, les dessins sont bien jolis mais c'est sur l'écriture qu'il faut se pencher, non ?

Personne ne peux relever mon hypothèse ???

Auteur:  fred'x [ Mer Février 15, 2006 16:10 ]
Sujet du message: 

Le problème est que - justement - on ne sait absolument pas de quel type d'écriture il peut s'agir, ni même si elle a un lien avec les dessins, d'où ma remarque vaguement comique et le lien vers la cryptographie.

Si ma mémoire est bonne, d'ailleurs les plantes décrites n'ont toujours pas été clairement identifiées.

Auteur:  Saint Eloi [ Mer Février 15, 2006 18:17 ]
Sujet du message: 

Ma supposition est la suivante, au vue des répétitions de "mots" dans ce texte :

Ailes œufs est-ce eux c’est air œufs thé des œufs ses œufs tes œufs hics t’es eux air haie est-ce idée eux des à haine est-ce est-ce eux est-ce elle eux tes thés errent eux est-ce à aime aux haines à vais yes.

Elle eux t’es au hue thé œufs est-ce thé est-ce à vais aux hier des à haine est-ce cul hue eux aile à elle pet hache a baie œufs thé.

Auteur:  Nebius [ Mer Février 15, 2006 18:38 ]
Sujet du message: 

Citation:
Le secret de ce texte réside dans ses lettres a mon avis.
Le tout est de savoir dans quel alphabet.


T'aurais pu faire plus simple !

C'est une idée, mais je ne pense pas qu'elle corresponde, car il est avéré que la syntaxe et l'ordonnancement des mots est cohérent en tant que langage, contrairement à ce type de texte que tu proposes.

Et encore une fois, l'alphabet utilisé n'est pas connu... sic.

Auteur:  kankusho [ Mer Février 15, 2006 21:28 ]
Sujet du message: 

Moi ça me fait penser à Léonard de Vinci.
Avec son écriture spéciale à l'envers pour qu'il y ait une certaine difficulté à le comprendre, pour se démarquer... c'est dommage qu'il n'y ait qu'un seul ouvrage de connu. S'il y en avait eu davantage, on aurait pu découvrir une ancienne écriture. Là, l'auteur à peut-être inventé son alphabet comme on par exemple le monde de Tolkien dans Le Seigneur des Anneaux. :wink:
L'écriture du manuscrit me fait penser à une écriture de style arabe...

Auteur:  Piper [ Sam Mars 11, 2006 16:31 ]
Sujet du message:  Un peu d'eclaircissements

Après de nombreuses recherches, je suis tombée sur une page très intéressante.
En effet, elle parle d'un essai qu'aurait fait Leonardo Da Vinci alors qu'il avait entre 8 et 14 ans. Comme il est originaire d'une region toscane, mon idée du vieil italien n'est pas completement stupide finalement.
Et comme l'as très bien souligné kankusho, il peut effectivement s'agir de l'ecriture miroir qu'utilisait fréquement Leonardo Da Vinci.
lien : http://www.prismeshebdo.com/prismeshebd ... rticle=565 (désolée de mettre le lien en entier mais je n'arrive jamais à utiliser les balises).
Maintenant sur une autre page d'internet, je ne pense pas qu'il faille utiliser le code se trouvant sur cette page : http://www.observatoire-zetetique.org/p ... nqueteId=9
parce que là je pense que l'on pourrait tourner longtemps avec qokedi ...

Auteur:  Nebius [ Lun Mars 13, 2006 10:34 ]
Sujet du message: 

Intéressant en effet, mais je ne crois pas trop à cette possibilité.
D'une part, aucune référence n'est donné, il n'y a là que les réflexions d'un seul homme.
D'autre part, des cryptanalystes du monde entier se sont penché sur cet ouvrage, et aucun d'entre eux n'aurai songé à regarder dans un mirroir ?
Je ne pense pas.
Si certains mots, sur certaines pages, et pris "à l'envers" permettent d'imaginer que le texte est retourné, c'est oublier les autres centaines de lignes indéchiffrables, et donner un sens global à une découverte locale me paraît présomptueux.

Le code donné sur le site de l'Observatoire Zetetique n'est présent que pour la configuration syntaxique qu'il apporte à une éventuelle description du texte, mais ça n'est pas là le code utilisé pour le transcrire.

S'il est séduisant de donner la paternité de cet ouvrage à Leonard de Vinci, il est simpliste et opportun de ne s'en réferrer qu'à quelques bribes de mots ainsi qu'à une corrélation douteuse sur les dates (8-14 ans pour écrire un livre au XVIème siècle..).
Bref, je pense qu'il s'agit d'un effet de mode dû au fameux "Da Vinci Code", mais qui n'a rien à voir ici.

Auteur:  nuncha [ Sam Mars 18, 2006 01:10 ]
Sujet du message: 

je viens de lire en grande partie cette thèse, et j'en ressors qu'il n'en sait pas plus que moi. il serait possible que les dessins soient des leures et qu'ils ne se rapprochent pas du texte. après avoir regarder toutes les images présentes sur le net je me suis rendu compte que:
- quand on décompose les mots, les lettres ressemblent fortement à notre alphabet.
- que certains mots apparaissent plusieurs fois de suite
- que l'écriture semble etre écrite de gauche à droite
- que les phrases ne sont pas droite (genre de bruillon anarchique)
- que les écritures ont été faitent autour des dessins
- des dessins très moches sans application
pour finir
- une ressemblance frappante avec l'écriture elfique de Tolkien :wink:

c'est mystérieux donc captivant, il a surement été construit dans ce but, selon moi c'est un gros canular qui nous viens du fond des ages.

A+

Auteur:  ObiWanSpaceKiller [ Jeu Mars 08, 2007 19:09 ]
Sujet du message: 

L'écriture du manuscrit me fait penser à de l'énochien. A cette époque, ils s'intéressaient beaucoup à la magie noire et à l'alchimie, peut-être est-ce un livre de recettes de sorcier.

Auteur:  jericho [ Jeu Mars 08, 2007 19:11 ]
Sujet du message: 

Quoi c'est l'enochien?

Auteur:  Poltergeist binoclard [ Jeu Mars 08, 2007 19:13 ]
Sujet du message: 

Wikipédia propose : http://fr.wikipedia.org/wiki/Enochien

Auteur:  Herr_Magog [ Sam Août 04, 2007 14:24 ]
Sujet du message: 

Sur Wikipedia, dans l'article dédié au Manuscrit Voynich, on pouvait voir une hypothèse qui à mon avis n'est pas bête :

Citation:
Le linguiste Jacques Guy a suggéré que le manuscrit de Voynich pouvait être un langage naturel exotique, écrit ordinairement avec un alphabet inventé. La structure des mots est en fait assez similaire aux langues de l'Orient et d'Asie centrale, principalement le sino-tibétain (chinois, tibétain et birman), l'austroasiatique (vietnamien, khmer, etc.) et peut-être aussi le tai (thaï, lao, etc.). Dans beaucoup de ces langages, les « mots » n'ont qu'une syllabe ; et les syllabes ont une structure plus riche, incluant des tons.

Cette théorie est historiquement vraisemblable. Bien que ces langues possédaient des manuscrits, ceux-ci étaient notoirement difficiles à comprendre par les Occidentaux ; ce qui motivait l'invention de plusieurs alphabets phonétiques. La plupart utilisaient les lettres latines mais quelquefois avec des nouveaux alphabets inventés. Bien que ces exemples connus soient bien postérieurs à la période supposée de l'origine du manuscrit de Voynich, l'histoire enregistre des centaines d'explorateurs et de missionnaires qui ont pu l'avoir écrit, même avant le voyage de Marco Polo au XIIIe siècle, mais plus particulièrement après que Vasco de Gama découvrit la route de l'Orient par la mer en 1499. L'auteur du manuscrit aurait pu être un natif d'Asie de l'est vivant en Europe, ou éduqué dans une mission européenne.


Toute l'hypothèse ici

Après tout, pourquoi pas ? C'est vrai que les chercheurs n'ont jamais vraiment cherché du côté des langues asiatiques je crois... Du moins, il n'y a rien d'indiqué dans la longue préface de mon Code Voynich :?

Auteur:  DASyhef [ Dim Août 05, 2007 12:02 ]
Sujet du message: 

Image
Je crois reconnaitre un droséra (plante carnivore) dans cette image. A noter que ces plantes ont des propriétés médicinales utilisées depuis plusieurs sciècles, et encore maintenant (Yves-André Utz "Les plantes carnivores")

Auteur:  Herr_Magog [ Dim Août 05, 2007 12:34 ]
Sujet du message: 

Il y avait plusieurs plantes qui m'ont rappelé quelques choses dans le livre, même si j'avoue que je n'y connais pas grand-chose en plantes médicinales... :roll:

Par exemple, j'ai vu dans une des plantes les capsules d'un pavot somnifère :
Image

Je n'ai pas trouvé de scans de la page qui s'y rapporte, j'essayerais de le faire moi-même si je me chope un scanner un jour ^^
Sinon d'autres plantes ressemblaient à des espèces de tournesols, à du pissenlit ou à des plantes carnivores.

EDIT : ces racines ressemblent à de la mandragore non ?
Image

Auteur:  jihem [ Dim Août 05, 2007 17:40 ]
Sujet du message: 

l'environnement dans lequel est apparu ce livre, les personnages de John Dee et Edward Kelley, la vente à Rodolphe, etc...(y compris le fait que l'Enochéen, similaire en certains points au voyniche, et issu également des "travaux" des susdits personnages, devraient quand même indiquer une origine plus posaique..
n'oubliez pas que, en matière de faux, les anciens étaient capable de se surpasser en temps et travail...
l'hypothèse disant "c'est trop compliqué pour être un simple faux" ne tient pas forcément en cette matière.

Auteur:  mysteriousways [ Dim Août 05, 2007 21:38 ]
Sujet du message: 

il ne faut pas négliger le fait que différentes formes de plantes citées dans cet écrit ont sans doute mutées ou disparus!!!

Auteur:  Herr_Magog [ Dim Août 05, 2007 21:59 ]
Sujet du message: 

Ou plus simplement, que celui qui a écrit ça a fumé de l'opium avant de l'écrire... 8)

Auteur:  mysteriousways [ Lun Août 06, 2007 02:44 ]
Sujet du message: 

lol fumer de l'opium? tu es sur d'être en pleine posséssion de tes moyens?

lol je déconne,il a dus se tuer à l'absynthe

Auteur:  Herr_Magog [ Lun Août 06, 2007 12:35 ]
Sujet du message: 

Je disais ça, si les bulbes que j'ai vu sur le Voynich sont bien des Pavots Somnifères, bien sûr.

En tout cas on peut pas nier que ce bouquin restera une énigme encore un petit bout de temps.
(C'est là qu'on réussit à percer son mystère, j'aurais l'air ballot :roll: )

Auteur:  Saint Eloi [ Lun Août 06, 2007 22:01 ]
Sujet du message: 

Oui Dashyef, ta plante ressemble beaucôup à une droséra, en particulier l'inflorescence très haute en spirale. Sur le manuscrit, les "pics" autours des feuilles pourraient être les poils pièges. Cette plante semblent toujours couverte de rosée était beaucoup utilisée en magie. Il fallait la récolter à reculons (ce qui est périlleux dans les marais où elle pousse). Elle fait partie des "herbes de la saint jean".

Il y a effectivement aussi des capsules de pavot, et sur les racines (je n'y voit pas de mandragore) je reconnais celles de certaines orchidées, qui sont typiquement composées de deux bulbes collés (d'où leur nom car orchis veut dire testicule).

Auteur:  Herr_Magog [ Lun Août 06, 2007 22:53 ]
Sujet du message: 

En fait, je crois que les racines qui ressemblent le plus à la mandragore (enfin à mon goût) ne sont pas dans l'encadrement de la photo. Enfin une racine en forme de corps humain, ou de visage humain...

Il y avait d'autres plantes que j'avais repérées aussi, mais il faudrais que je rejette un coup d'oeil. Je crois qu'il y avait une fleur de la famille du tournesol.

Auteur:  DASyhef [ Mar Août 07, 2007 10:25 ]
Sujet du message: 

Saint Eloi a écrit:
Oui Dashyef, ta plante ressemble beaucôup à une droséra, en particulier l'inflorescence très haute en spirale. Sur le manuscrit, les "pics" autours des feuilles pourraient être les poils pièges. Cette plante semblent toujours couverte de rosée était beaucoup utilisée en magie. Il fallait la récolter à reculons (ce qui est périlleux dans les marais où elle pousse). Elle fait partie des "herbes de la saint jean".

Je vous en donnerais bien une photo (j' en ai deux variétés en fleur chez moi) mais hélas je suis pas sur mon poste vu que mon MiKro$oft a décidé de se mettre en grêve. :lol:

Auteur:  Tititoffe [ Mer Août 08, 2007 09:41 ]
Sujet du message: 

Et les numéros de pages (56) c'est bien dans notre langue !

Plus sérieusement, ce que je trouve bizarre, c'est que les mots se ressemblent trop. Dans nos langages les mots prennent beaucoups de sonorités différentes, et je pense que cela nous permet de mieux nous comprendre.

Mais dans un langage comme celui là, comment ne pas se confondre sans arret ? Les mots se ressemblent tous, et pour moi cela est synonyme de communication difficile, et donc, un canular. Ou alors un extra terrestre qui n'a pas de corde vocale trés développée, et qui ne sait dire que ce genre de mot :D

Blague à part, ce sujet est trés passionnant !

Auteur:  Herr_Magog [ Mer Août 08, 2007 13:15 ]
Sujet du message: 

Tititoffe a écrit:
Et les numéros de pages (56) c'est bien dans notre langue !

A noter que les chiffres arabes sont utilisés dans toute l'europe depuis des siècles.

Et pour la similarité des mots de cette langue, c'est vrai qu'on pourrait dire que ça se ressemble, mais après il y a certaines langues "exotiques" qui fonctionnent comme ça... Et peut-être que l'alphabet est un alphabet syllabique... Ou qu'il a été mal traduit... Enfin des milliards de possibilités ^^"

Auteur:  Chimère [ Mer Août 08, 2007 13:20 ]
Sujet du message: 

Herr_Magog a écrit :

Citation:
A noter que les chiffres arabes sont utilisés dans toute l'europe depuis des siècles.


Euh... il semblerait qu'en fait, les chiffres que nous utilisons ne sont pas d'origine arabe, mais indienne. D'après un reportage relativement récent, il semblerait qu'ils aient été un "don" fait aux sultans arabe par un Mahardjah.

C'est pas mal comme cadeau... du savoir plutôt que des pièces d'or... 8)

Auteur:  Herr_Magog [ Mer Août 08, 2007 17:13 ]
Sujet du message: 

En attendant, même s'ils sont indiens, on appelle ça des chiffres arabes.

Si le savoir se donnait en cadeau, il y a longtemps que le Père Noël est à la retraite... :mrgreen:

Auteur:  Lamart [ Lun Février 21, 2011 18:20 ]
Sujet du message:  Re: Etrange manuscrit

Citation:
Le plus mystérieux manuscrit du monde


C’est le manuscrit le plus mystérieux du monde. On l’appelle le manuscrit Voynich, du nom du marchand de livres anciens qui, en 1912, l’acheta dans un collège de jésuites près de Rome. Il se trouve actuellement à la Beinecke Rare Book and Manuscript Library de l’université Yale, aux Etats-Unis, sous la cote MS 408. Pourquoi le plus mystérieux ? Tout simplement parce qu’on ignore qui l’a écrit, où il a été écrit et surtout ce qu’il raconte. Illustrée de plantes abracadabrantes dans sa plus grande partie, ce manuscrit contient aussi une partie “astrologico-astronomique”, avec notamment un zodiaque, une partie dite “anatomique” où, dans des bassins remplis d’un liquide vert et alimentés par une tuyauterie bizarroïde, se baignent des nymphes en costume d’Eve (voir ci-dessous), et une partie “pharmaceutique” dans laquelle les plantes semblent être classées auprès de récipients d’apothicaires.

Image


Qu’est-ce donc que ce manuscrit ? Le texte ne nous donne aucune réponse pour une simple et bonne raison : il est rédigé dans un alphabet et une langue totalement inconnus. Ecrit de la gauche vers la droite et de haut en bas, il habille les dessins. Certains signes ressemblent à des lettres de l’alphabet latin ou à des chiffres arabes, le reste tient de la rune ou de l’idéogramme. Wilfrid Voynich eut d’emblée la conviction qu’il s’agissait d’un code ou, pour reprendre son expression exacte, d’“un chiffre”. Jusqu’à sa mort en 1930, il pensa que l’auteur de ce manuscrit si mystérieux n’était autre que Roger Bacon, un franciscain anglais du XIIIe siècle, esprit libre, un des pères de l’expérimentation scientifique, détracteur de la scolastique à la mode à son époque et, pour toutes ces raisons, persécuté par l’Eglise et assigné à résidence pendant une bonne partie de sa vie. Bacon avait de bonnes raisons de vouloir “masquer” ses écrits… ainsi que la capacité de le faire. Et Voynich avait de bonnes raisons de soutenir cette thèse car un manuscrit de Bacon lui assurait la fortune.

Image


En réalité, comme je l’ai écrit en 2005 dans Le Code Voynich, ouvrage qui, pour la première fois, présentait un fac-similé du manuscrit (Jean-Claude Gawsewitch Editeur), la thèse Bacon ne tient pas la route. De nombreux indices laissaient penser que l’ouvrage est largement postérieur à la mort, en 1294, du Doctor mirabilis, comme on surnommait Bacon : ainsi, la calligraphie se rapproche de l’écriture humanistique, assez ronde, qui remplace les caractères gothiques au début du XVe siècle. Autre indice : le style des illustrations, dont les experts s’accordent à dire qu’il correspond à celui que l’on trouve en Italie à la même époque. Et il y a la preuve scientifique par le carbone 14, longtemps attendue, qui vient d’être officiellement annoncée il y a quelques jours par l’université de l’Arizona : le parchemin du manuscrit est inscrit dans une fourchette temporelle allant de 1404 à 1438. Pour réaliser cette datation, Greg Hodgins a eu l’autorisation de prélever quatre fragments du MS 408, sur quatre feuillets différents. Quatre minuscules rectangles de 1 millimètre sur 6, qui ont suffi à la datation. En réalité, celle-ci était officieusement connue depuis 2009, date à laquelle un documentaire autrichien l’avait révélée.

Ceci dit, pour intéressante qu’elle soit, la datation au carbone 14 apporte peu d’informations. Elle invalide définitivement la piste Bacon qui avait déjà beaucoup de plomb dans l’aile, détruit l’idée que certains végétaux représentés ressemblaient à des plantes rapportées d’Amérique par Christophe Colomb et annihile l’hypothèse selon laquelle le manuscrit était un canular d’époque rédigé au tournant du XVIe et du XVIIe siècle pour être vendu à prix d’or à un courtisan de l’empereur Rodolphe II de Habsbourg, féru d’ésotérisme et d’alchimie, voire à l’empereur lui-même. Autre thèse qui en prend un coup avec cette datation, celle du Britannique Gordon Rugg qui, en 2004, expliqua qu’on pouvait générer un faux texte ressemblant à celui du manuscrit Voynich à l’aide d’une grille de Cardan. Le hic, c’est que le mathématicien italien Girolamo Cardano vécut cent ans après la réalisation du manuscrit. Enfin, l’idée un peu saugrenue que Voynich lui-même ait pu créer ce livre, avancée par Rob Churchill et Gerry Kennedy dans leur par ailleurs excellent ouvrage, The Voynich Manuscript, semble morte et enterrée.

En revanche, la datation ne nous donne aucun indice sur ce que cache ce manuscrit. En rédigeant la longue préface du Code Voynich, j’ai été fasciné par le fait que tous ceux qui se sont attaqués au décryptage du livre et en ont proposé une solution se sont fourvoyés, victimes de ce que j’ai appelé la malédiction du manuscrit : tous y ont vu ce qu’ils ont eu envie d’y voir et se sont cramponnés à leur théorie contre toute logique. Le MS 408 se comporte, écrivais-je alors, “comme un démoniaque test de Rorschach, comme un miroir tendu vers le désir des déchiffreurs”. A l’heure qu’il est, seule la date de sa conception ne fait plus mystère. Pour le reste, on ignore toujours qui l’a écrit, pourquoi et comment on a codé son contenu (si jamais contenu réel il y a…) et ce qu’il raconte. On ne sait même pas si les illustrations et le texte ont un lien quelconque entre eux. Malgré l’évolution de la cryptographie, malgré la cohorte de passionnés, professionnels ou amateurs, qui s’y sont attaqués, malgré la puissance sans cesse croissante de l’informatique, l’objet résiste. Le manuscrit le plus mystérieux du monde le demeure.

Pierre Barthélémy


http://blog.slate.fr/globule-et-telesco ... -du-monde/

Page 2 sur 3 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/