Nous sommes le Mar Octobre 20, 2020 03:31


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Des fusées de demain avec du soleil dans le moteur
MessagePosté: Jeu Février 06, 2003 21:51 
Hors ligne

Inscription: Ven Août 02, 2002 08:47
Messages: 745
Localisation: Suisse
Citation:
Des fusées de demain avec du soleil dans le moteur.

PARIS (AFP) - 05.02.03. Source prometteuse d'énergie, gratuite, inépuisable et sans combustion, le soleil pourrait devenir la solution de demain pour la propulsion des engins spatiaux, mais les techniques d'aujourd'hui ne permettent d'envisager son utilisation que dans plusieurs décennies.

La propulsion solaire thermique, qui a fait l'objet d'un séminaire, lundi et mardi au siège du Centre national d'études spatiales (CNES), à Paris, part d'un principe simple, que connaît tout enfant qui s'est amusé un jour à enflammer du papier en l'exposant aux rayons du soleil concentrés par une loupe. La technique de l'héliothermie consiste à exploiter de cette manière l'énergie tirée du soleil, à une échelle bien différente.

A cette fin, il faut doter le véhicule spatial d'un ou souvent de deux grands réflecteurs (miroirs), qui focalisent les rayons en un point où cette énergie se transforme en une forte source de chaleur (de l'ordre de 2.000 degrés Celsius). Cette chaleur sert à chauffer un fluide (généralement de l'hydrogène liquide) et à générer des gaz qui, éjectés à forte vitesse par une tuyère, créent l'effet propulsif.

La poussée obtenue, ont rappelé les experts, est insuffisante pour faire décoller une fusée du sol. Dans cette phase, la propulsion chimique conventionnelle reste indispensable. En revanche, pour des engins déjà en orbite (étages supérieurs de fusées, satellites, sondes interplanétaires...), cette technique présente "un potentiel très important", a souligné Michel Eymard, du CNES.

Parmi les principales applications envisagées, le transfert de satellites géostationnaires (36.000 km au-dessus de l'équateur) à partir d'une orbite de 350 à 1.500 km. Français, Américains, Russes y réfléchissent depuis des années, mais personne n'est pour l'instant parvenu à résoudre les problèmes techniques de base.

"Malgré plusieurs annonces, aucun système n'a volé à ce jour", a rappelé Nicolas Bérend (ONERA), en évoquant plusieurs projets américains, dont le démonstrateur SSE (Shooting Star Experiment), qui devait être expérimenté lors d'une mission de navette en 2000, ou le SOTV (Solar Orbit Transfert Vehicle), que son concepteur prévoit toujours, sur son site Internet, pour... 2001. Un autre projet, STOTS (Solar Thermal Orbit Transfer System), destiné à aboutir à des "propositions concrètes", est à l'étude en Europe, a signalé Denis Estublier (ESA).

Selon les participants, le plus mûr des projets semble être le SPPS (Solar Power-Propulsion System), du Centre de recherche russe Keldych, qui pourrait voler prochainement.

Plus que de la propulsion elle-même, les problèmes viennent des dispositifs annexes, notamment des miroirs qui, en fonction des besoins d'alimentation en énergie, doivent mesurer plusieurs dizaines voire centaines de mètres carrés. Pour pouvoir les amener en orbite, la seule solution actuellement envisageable est le réflecteur gonflable. "On n'est pas près d'en voir un, même si c'est l'avenir à long terme", a noté Daniel Hernandez (CNES).

Mais, comme l'a conclu Raymond Bec (CNES), organisateur du séminaire, l'objectif actuel n'est que d'élaborer, d'ici à 2010, des actions et recommandations et tracer les voies vers la réalisation de systèmes opérationnels, vers 2050. Seul point faible des débats, qui ont eu lieu à l'initiative d'un groupe de réflexion mis en place en 2001 : aucune estimation des coûts. "On ne peut pas présenter un dossier sans avoir un paragraphe à ce sujet", a-t-il relevé.

_________________
~ Unreal-X ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: effectivement
MessagePosté: Mer Mars 05, 2003 20:12 
Hors ligne

Inscription: Mer Novembre 06, 2002 00:30
Messages: 7
Localisation: Paris
J'en avais effectivement entendu parler, merci de ces quelques précisions sur le sujet.
Mais peut-être pourrait-on appliquer également cette source d'energie considérable à d'autres domaines que l'aérospatiale...
Je pense notmamment tout simplement à la production d'énergie électrique qui pose toutefois quelques problèmes dans un futur proche.
(A bas le Nucléaire! lol)

_________________
Si tout le monde est unique... plus personne ne l'est...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Mai 01, 2003 18:30 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10606
Je reprends sur ce débat pourtant intéressant sur la propulsion des vaisseaux spatiaux. La propulsion avec les gaz émanant d'une tuyère ne nous conduira pas loin dans l'espace. Il faut impérativement trouver quelque chose de fiable et de grande puissance. Actuellement une propulsion est prometteuse, il s'agit de la propulsion photonique, c'est simple, tu balances de la lumière derrière et ça avance. j'ai lu que un ou plusieurs petits satellites avaient déjà utilisé un petit moteur expérimental avec succès. Ta fusée à "moteur soleil", n'est rien d'autre qu'une fusée à "vapeur", pour simplifier méchamment. L'espace étant relativement poussièreux, les miroirs seront ternis en peu de temps et cette belle fusée dérivera dans l'espace pour l'éternité. Maintenant, le moteur photonique est lent au démarrage, mais j'ai lu que après six mois d'émission tu files à 48.000.000 km/h. J'ai vu dans un magazine de vulgarisation scientifique qu'un jeune savant Russe prometteur travaillait sur rien de moins que "l'anti-matière". Alors là a nous les grands espaces interplanétaires, l'ivresse de la vitesse, on sera sur Mars avant d'avoir mis le contact. Il y a un tout petit truc qui me tracasse, à cette vitesse si on prend une micro méréorite ça va faire très mal! Il faut donc un bouclier de protection ou un canon antimat qui nettoye par devant, çà se complique. :wink:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO