Nous sommes le Jeu Novembre 15, 2018 14:31


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: P'tit témoignage
MessagePosté: Ven Juillet 27, 2018 12:28 
Hors ligne

Inscription: Ven Juillet 27, 2018 08:06
Messages: 4
Je vais tenter de raconter un peu ce que j'ai vécu... C'est un peu long - c'est nécessaire pour comprendre pourquoi je pense au paranormal- , donc je vais pas raconter toutes mes expériences, juste expliquer l'évolution et pourquoi je commence à me demander soit si je suis folle, soit si je suis bah... sujette à une nature et des évènements paranormaux. Donnez-moi votre avis, et je vous autorise totalement à me traiter de folle ( du moment que vous le faîtes avec tact s'il vous plaît^^).D 'ailleurs je reconnais d'avance que j'ai beaucoup d'imagination...
Je précise que vu que je les ai considéré comme ça jusqu'ici, je vais utiliser le terme de "hallucination", et pas de "vision".
Donc, mes premières hallucinations ont commencé vers la fin de la primaire.
Je vais donner quelques exemples des plus récurrentes pour que vous puissiez me dire ce que vous en pensez;

. en fin de primaire, je voyais toujours des ombres noires sur les toits des immeubles. C'était fugace, mais clair. Comme une vague noire légèrement humanoïde. Souvent à l'horizontale plutôt qu'à la verticale ( comme un être complétement noir allongé sur un toit qui serait en train de fondre).

. D'autre part, je voyais sans cesse dans ma tête des enfants se faire égorger et leur sang former le sol ( légèrement rouge) de la cour de récré de l'école, à tel point que je me sentais mal à chaque fois et que j'avais l'impression de marcher dans du liquide.

Donc à cette époque, les "hallucinations" me faisaient me sentir mal sur le coup, mais le reste du temps, elles me fascinaient, je jouais avec, je m'amusais parfois à chercher à les avoir.
Et c'est au collège que j'ai commencé à me sentir limite harcelée, et surtout que les hallu. ont commencé à devenir plus dark.

.Je vais citer un exemple; tout les matins, j'entendais une voix de femme qui m'ordonnait de sauter sur les rails du métro, à deux arrêts précis. Cela a continué presque jusqu'à la première. Donc environ 6 ans. Et toujours aux mêmes arrêts. J'ai cherché sur internet; pas de suicide à ces deux arrêts. Je n'ai pas trouvé d'accident. Ou alors, il doit être vraiment vieux, car introuvable.

A l'adolescence ( autour du début du lycée), tout s'est aggravé.

.Là, j'entendais des voix (nombreuses, plus souvent, parfois insultantes). Je ne parvenais pas à les arrêter. C'était comme si ej m'incrustais dans la discussion de personnes invisibles, qui elles-même ne me voyaient pas.

.D'autre part, je rentrais parfois dans des transes ( j'ai découvert récemment qu'elles ressemblent beaucoup à de l'auto-hypnose, mais en plus profond) où je faisais des sortes de rêves éveillés, y compris en présence d'autres personnes.
Et parfois j'étais juste bloquée.

.Sont apparues à la même période des idées répétitives, que je reconnais comme étant complètement irrationnelles mais qui restent dans ma tête, que j'ai l'impression de savoir d'instinct; 1/ Je ne suis pas moi, je suis un être surnaturel et j'ai possédé ce corps, mais je l'ai oublié / JE SAIS C EST IRRATIONEL MAIS C EST CE QUE JE SAIS D'INSTINCT/ 2/ Rien n'est réel, ni ici ni ailleurs. 3/ La mort est ma meilleure amie. (toujours irrationel, et je suis toujours au courant)
C'était des idées que je savais d'instinct. Comme si c'était des évidences.

. Je me mets à chercher de l'aide, mais je n'ose pas parler de ce qui m'arrive. Des personnes affiliées au paranormal on parlé pour les voix d'un "état alpha". Un autre a dit, sans connaître mes hallucinations, juste en me voyant, que j'avais un don pour le paranormal ( j'y crois pas forcément, je signale simplement cela).

. Et dans le même temps, alors que je trainais dans un cimetière, je me suis retrouvée à écrire quelque chose de façon consciente, mais qui m'était chuchoté dans mon esprit. Cela a produit une lettre très gentille et bienveillante à mon égard, signé du nom "Martine". Et j'ai remarqué en relevant la tête que juste en face, se trouvait une tombe marqué du nom Martine. Bon là, je dois dire que les explications rationnelles il y en a beaucoup.

Evidemment j'ai commencé à pas aller très bien, et je suis allée en hôpital psychiatrique. Sauf que j'ai simplement parlé de mes idées suicidaires, je refusais de parler de mes visions, que je ne voulais pas encore considérer comme un signe de folie ( car je suis attachée à ces hallucinations...). Donc, l'hôpital psychiatrique n'a décelé aucune maladie chez moi; je leur ai menti sans qu'ils s'en rendent compte. J'ai suivi un psy pendant trois ans depuis, même chose; je lui mens, il ne repère rien et ne m'a toujours diagnostiqué aucune maladie mentale. Je précise, comme vous pouvez peut-être le constater, que je suis en plus quelqu'un d'assez rationnel. Y a qu'à voir, de base j'ai tout de suite pensé que j'avais une maladie mentale.

. Donc - et c'est là que je m'interroge sur ma nature -, j'ai commencé à chercher des solutions, dont la scarification. Et là, surprise, je découvre un jour en buvant mon sang - pour éviter qu'il ne coule sur le sol de ma chambre - que bah... Tout se calme une fois que j'ai absorbé mon sang. J'ai constaté par la suite que en consommant du sang humain, je parvenais à calmer mes "hallucinations". Pour un temps.

. Aujourd'hui, ce sont surtout les "rêves éveillés" qui continuent - ils peuvent parfois être vraiment longs, comme si je n'en sortais jamais. Un récent que j'ai fait me montrait moi en robe blanche, assise sur mon canapé, qui me levait lentement en me regardant avec un grand sourire - je ne dormais pas, je ne somnolais pas, j'observais, seule, alors que j'étais en réalité loin d'être à coté de mon canapé -.

Je suis désolée pour ce témoignage vachement long et en plus loin d'être complet ( j'ai mis le nécessaire pour que ce soit compréhensible), et qui peut peut-être faire un peu " je raconte ma vie" mais c'est pour que tout soit bien clair. Donc voilà, j'ai de plus en plus de mal à croire que je souffre vraiment d'une maladie mentale, donc je commence à me poser la question; est-ce paranormal? Voilà, dîtes-moi ce que vous en pensez et sinon merci d'avoir lu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: P'tit témoignage
MessagePosté: Ven Juillet 27, 2018 15:27 
Hors ligne
Modératrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Novembre 18, 2007 14:40
Messages: 9666
Localisation: Alsace
Bonjour Funanbule,

Merci à toi de t'être pris le temps de rédiger ce témoignage. Merci aussi d'avoir eu le courage d'en parler, un forum où l'on peut s'exprimer anonymement étant parfois plus adapté pour développer ce que l'on n'ose pas forcément dire de vive voix.

Je me garderai bien d'émettre le moindre diagnostic ne connaissant ni ton dossier médical ni ton parcours personnel. Cela étant les symptômes que tu décris sont assez révélateurs, bien de mes patients y avaient déjà été sujets à des degrés plus ou moins divers.

La première chose que j'ai envie de te dire, c'est qu'il est vraiment regrettable d'avoir caché la vérité aux praticiens qui t'ont prise en charge. Car en se faisant, tu ne te rends pas service sachant que la première à en subir les conséquences, c'est bien toi. Une certaine souffrance émane de ton message et tu reconnais toi-même être en quête d'une aide... que pourtant tu refuses, puisque ces phénomènes hallucinatoires te placent dans une situation de dépendance dont tu as vraisemblablement besoin dans ton quotidien.

Dans l'absolu tu sembles pour l'instant assez lucide quand à ta situation, mais que se passera-t-il s'il s'avère que ce n'est plus le cas ? Encore une fois la première à te mettre en situation de danger, c'est toi. A plus forte raison si en plus il est question d'idées suicidaires.

Vraiment, je ne peux encore une fois que t'inciter à prendre soin de toi en révélant la réelle nature de ton mal-être à des personnes qualifiées qui sauront te prendre en charge et t'aider vers un mieux-aller. Il n'y a aucune honte à cela bien au contraire. En se faisant, tu t'apercevras que tu n'as en réalité pas besoin de ces hallucinations pour enrichir ta vie, cette dernière pouvant être comblée de bien des manières beaucoup plus propices à ton épanouissement personnel. Ne serait-ce pas là un idéal qui mériterait de s'en donner la peine ?

Je te souhaite bon courage :wink:

_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. (Antoine de Saint-Exupéry)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: P'tit témoignage
MessagePosté: Ven Juillet 27, 2018 16:30 
Hors ligne

Inscription: Ven Juillet 27, 2018 08:06
Messages: 4
Merci pour cette réponse.
Alors je précise que l'épisode où je cherchais de l'aide est désormais passé, il date d'il y a quand même 3 ans. Et justement, ce qui me fait douter de la maladie mentale est que - aujourd'hui- je suis plutôt quelqu'un de joyeux, qui réussit bien globalement.
Je suppose que cacher la vérité aux psys était pas la meilleure idée que j'ai jamais eu... Mais bon j'ai une vie, des projets, je veux pas qu'une étiquette de malade mentale vienne les freiner.
Et ces hallucinations ont pour moi un attrait artistique très fort, qui me sert dans mes activités justement... Majoritairement artistiques.
Mais après, tout ça répond en tout cas à la principale question; toi tu n'y vois pas le moindre paranormal. Ça me parait logique et c'était surtout ça que je me demandais.
Merci! :)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO