Nous sommes le Lun Mars 25, 2019 02:22


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: "Relativité" dans l'ufologie
MessagePosté: Dim Mai 01, 2005 14:10 
Hors ligne

Inscription: Ven Novembre 07, 2003 11:14
Messages: 146
Un texte qui je crois, essaie de mettre les choses en perspective. . Disons que son auteur essaie de faire un tour d'horizon "de ce qui ne va pas" en ufologie et ce de manière "honnête".

Citation:
À PROPOS DE LA « LUNATIC FRINGE »
UNE MISE AU POINT QUI S'IMPOSE


Par JEAN SIDER

Il existe dans notre milieu quatre catégories d'individus qui portent un tort considérable à la recherche ufologique privée.

1 - Les adeptes de la mythomanie la plus folle.
2 - Les soi-disant ex-agents d'organismes étatiques civils ou militaires.
3 - Les partisans du rationalisme le plus borné.
4 - Les ex-ufologues frustrés dominés par le désir de détruire.

Les premiers agissent généralement par inconscience, se contentant de répéter les bobards les plus échevelés, notamment ceux répandus par les crackpots américains. Ils font partie de la frange lunatique de l'ufologie.

Les deuxièmes se manifestent essentiellement aux Etats-Unis. Ils sont sollicités à l'initiative de leurs anciens employeurs pour intoxiquer le milieu ufologique et l'inonder d'informations fantaisistes, quand il ne s'agit pas de faux documents classifiés.

Les troisièmes sont généralement des universitaires ayant le statut de fonctionnaires, donc rétribués par l'Etat. Ou bien ils agissent ainsi pour satisfaire leur ego, et aussi se mettre en valeur vis-à-vis des grands médias inféodés à l'establishment, ou bien encore parce qu'ils sont « chargés de mission » par leur hiérarchie ou un organisme défenseur des dogmes scientifiques en place, à l'exemple de l'Union Rationaliste. Ces gens-là pratiquent la désinformation en permanence, banalisant les phénomènes ovnis à l'aide d'affirmations mensongères les plus grossières, et ce sans effectuer de vérifications auprès des témoins.

Les quatrièmes, les moins nombreux, sont pour la plupart des gens victimes de grandes déceptions, notamment en ufologie, qui ont viré leur cuti par esprit de vengeance. C'est le syndrome de la frustration bien connu en psychologie, qui conduit à brûler ce qui était auparavant adoré. Par exemple on connaît un cas d'ex-ufologue qui fut un inconditionnel fanatique du contacté George Adamski. Puis, lorsqu'il se rendit compte que son idole était un charlatan, il décida que les ovnis n'existaient plus, au point d'être devenu un debunker de bas étage. D'autres agissent aussi par méchanceté ou par vice.

Aucune de ces quatre catégories n'effectue de recherches vraiment sérieuses, se contentant de répéter les rumeurs les plus délirantes pour la première, et de mettre à contribution la mauvaise foi qui domine leur esprit pour les trois autres.

Parmi les divagations les plus énormes propagées par l'American lunatic fringe, qui a fait quelques émules en Europe y compris en France, on peut trouver celles-ci :

- Les Nazis avaient construit et fait voler des appareils aériens lenticulaires dont les performances étaient absolument extraordinaires. Certains s'appelaient V.7, Haunebu, et Vril. Or les croquis d'Haunebu qui ont circulé sont des répliques exactes de la soucoupe volante des photos de George Adamski, réalisées à partir d'une maquette suspendue à un fil (La Gazette fortéenne n°2, éditions l'œil du Sphinx, Paris, mon article page 185). À noter que les historiens en aéronautique ont établi depuis longtemps que les « soucoupes nazies » relèvent d'un mythe, lequel resurgit régulièrement dans les écrits de certains auteurs peu regardants ou ignorant tout du sujet (Scientifiction Vol. 1, n°2, éditions Encrage, Amiens, 1997, étude historique remarquable de Joseph Altairac qui déboulonne cette légende, page 29).

- Les Américains possèdent des avions à aile circulaire dont certains peuvent se déplacer par bonds « supraluminiques », qui plus est dotés de rayons à plasma aux pouvoirs de destruction énormes. L'un d'eux s'appelle le TR3A. Ces appareils ont été construits à partir d'ovnis accidentés capturés, remis en état et dupliqués. On peut d'ailleurs se demander comment les Américains on pu enregistrer divers échecs militaires en différentes parties du monde en dépit de cette technologie d'avant-garde qui leur aurait permis facilement de les éviter...

De même, les canulars les plus grossiers, dénoncés depuis belle lurette, sont remis au goût du jour, tels ceux-ci :

- L'atterrissage d'ovni de 1954 à la base Edwards (qui s'appelait en fait Muroc AFB à l'époque), et rencontre du président Eisenhower avec ses passagers. La source originelle de cette information est l'occultiste Gerald Light dans une lettre à son correspondant Meade Layne. Quand le lecteur saura que Light prétendit avoir été invité à la dite base pour voir cette « soucoupe volante », il comprendra que ce n'est qu'un canular monté pour se gonfler d'importance. J'ai publié la lettre de Light dans LDLN il y a plusieurs années. De plus les raisons expliquant ce pseudo contact d'Extraterrestres sont différentes de la version donnée initialement par Light, laquelle était que les Américains cessent de fabriquer des bombes nucléaires en échange de la technologie extraterrestre, proposition qui aurait été refusée par le président Eisenhower. Deux autres raisons ont été avancées par la suite par la lunatic fringe : pour avoir la permission de mutiler du bétail, puis pour enlever des êtres humains, toujours en échange de la technologie Alien. De même le lieu et la date de cette rencontre Aliens-Autorités américaines, a changé : Holloman AFB dans les années 1940 selon William Cooper, individu que je cite plus bas.

- L'avion américain à aile circulaire nommé TR3A. Les deux photos de ce prétendu appareil hyper performant qui ont été publiées dans une revue récemment, sont des trucages faits par le contacté suisse Eduard « Billy » Meïer, à partir d'une maquette suspendue à un fil. Toutes les photos d'ovnis de Meïer ont été déboulonnées depuis longtemps par Gary Kinder, qui s'est servi de la technique du digitalizing utilisée en phototographie pour déceler les trucages (Gary Kinder, Light Years, 1987).

- Multiples crashes d'ovnis. Selon Kevin Randle, ufologue américain très connu pour son sérieux, il n'y aurait eu que deux crashs d'ovnis sûrs dans son pays : Roswell, Nouveau Mexique en 1947, et Kecksburg, Pensylvannie, en 1965 (Kevin Randle, A History of UFO Crashes, Avon Books, New-York, 1995). Les autres incidents sont très douteux et relèvent probablement de mauvaises interprétations, de canulars, d'informations insuffisantes donc sujettes à caution, ou encore de manœuvres d'intoxication visant à discréditer certains chercheurs. Récemment, le crash d'Aztec en 1948 aurait été authentifié par une contre-enquête récente (Mufon UFO Journal, n°436, août 2004, p.3). Toutefois, le problème dans ces histoires reste la fiabilité des témoins. Par exemple, dans le cas de Roswell, certains d'entre eux estimés sérieux ont été ensuite discrédités, tel Glenn Denis pour le citer. Dans ce genre d'incident, l'intoxication des services de sécurité militaire est pratiquement certaine.

- Le MAJI, qui serait le vrai nom du Majectic-12. Cet acronyme a été lancé par William Cooper, ufologue appartenant à la Lunatic fringe (Collectif, Flying Saucer Fantasia, Brainstorm Fantasia, Pittsburgh, 2002, p. 234). W. Cooper a été tué en 2001 par la police venue l'arrêter pour un délit. Il a fait circuler quelques faux documents prétendus encore classifiés et il était connu pour avoir propagé les bobards les plus énormes, notamment dans son livre A pale Horse. Même Stanton Friedman et Kevin Randle dans leurs divers livres que je possède, ignorent totalement le MAJI tout comme son « géniteur ». C'est William Cooper qui a prétendu avoir lu, quand il servait comme sous-officier dans l'US Navy, un épais document sur les programmes secrets consacrés aux ovnis : Pounce, Red Light, Grudge 13, Guest, Luna, Delta, etc. (Michael Craft, Alien Impact, St.Martin's Paperbacks, New York, 1996, pp.53-57). Or, son grade ne lui permettait pas d'avoir un accès à un secret aussi élevé réservé seulement à une poignée d'officiers supérieurs. D'ailleurs, Jacques Vallée m'a dit lors d'une visite chez moi en 1996, qu'il avait rencontré Cooper et avoir pu se rendre compte que cet homme était un menteur pathologique.

- Les programmes Alternative 1, 2 et 3. Ils sont nés dans la brillante imagination de deux auteurs anglais, dont le livre est inspiré d'un script de télévision de David Ambrose et Christopher Miles, qui date de 1977, concernant un film de fiction. (Leslie Watkins et David Ambrose Alternative 3, Sphere Books, Londres, 1978).

- Le technicien Bob Lazar. Il est discrédité depuis longtemps. Des journalistes et des ufologues ont vérifié son cursus universitaire et se sont aperçus qu'il avait menti. En effet, il n'a jamais obtenu de diplômes au Califorfornia Institute of Technology, ni au Massachusetts Institute of Technology, établissements où il prétendait les avoir obtenus. (Michael Hesemann, The secret History, Marlowe, New York, 1998, p. 372). Lazar, pour se justifier, a affirmé que ce sont les services secrets du Pentagone qui se sont arrangés pour faire disparaître toute trace de ses diplômes, ce qui est parfaitement ridicule. Donc il n'a pu œuvrer dans des endroits comme Area 51 et voir de belles soucoupes extraterrestres trop belles pour être vraies.

- Avions à aile circulaire américains. Il n'a existé que trois programmes de recherche connus sur ce type d'appareils : I) - Le prototype Avrocar, en collaboration avec le Canada ; II) - Le prototype Silver Bug--Programme Y2 ; III) - Une seconde version du Silver Bug--Programme Winterhaven. Tous trois n'ont débouché que sur des échecs cinglants. Les deux derniers cités, ont été révélés par le chercheur Bill Rose à partir de documents déclassés en 1995. (UFO Magazine, revue américaine, mai 1999, p. 42).

J'espère que ce petit texte aura permis aux lecteurs de se faire une idée plus juste de ce qu'il faut penser de toutes les faramineuses assertions que les mythomanes aiment faire circuler, y compris en France. Ces gens-là, sciemment ou inconsciemment, sabotent la recherche privée qui se veut sérieuse, car leurs initiatives la tourne en dérision au yeux du public qui fait l'amalgame.

Un dernier mot. À partir de Mai 2005, je n'écrirai des articles que pour les quatre revues suivantes :

- Lumières dans la Nuit
- Parasciences et Transcommunications
- Le Monde de l'Inconnu
- Les Mystères du Temps

Fin de l'article original.


http://www.lejdu.com/archives/2005/avril/jean-sider/index.htm

PS: Ne sachant pas trop dans quelle catégorie ranger cette article j'ai choisi de la mettre sous la rubrique extraterrestres mais si vous voyez une bonne raison de le déplacer ailleurs allez-y.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Mai 01, 2005 17:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Décembre 25, 2004 01:35
Messages: 2708
Localisation: En Croisade contre l'idiotie
Tu as bien fait Waldo, et à défaut de se fier à ce texte, on peut néanmoins en tirer qu'il faut toujours garder la tête froide en ufologie, surtout quand les sources de faits divers ont lieu aux States, pays roi de la désinformation.

Je pense que tout le monde devrait lire une fois ce texte, car ici lors de témoignages on dérape trop vite dans les explications paranormales à mon goût. Est-ce bien ou pas j'en sais rien je fais juste une remarque.

Pour aider le paranormal et l'ufologie par exemple, il ne faut pas se lancer dans des débats passionnels, même si parfois la tentation est forte (et c'est normal), il faut toujours chercher le rationnel dans une histoire (là je diffère de l'avis de l'auteur) point par point, et ne juger "paranormal" un événement que là où on a fait le tour de la rationalité sans succès.

_________________
Heureux les imbéciles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: discréditer pour mieux couler !
MessagePosté: Dim Mai 01, 2005 18:15 
Hors ligne

Inscription: Lun Mars 28, 2005 12:16
Messages: 19
C'est bien de rappeler de temps en temps qu'il existe une vérité autour de contre-vérités

http://ufologie.net/htm/sceptf.htm

"... Il se trouve aussi que certains canulars ont été sciemment montés pour discréditer ceux qui étudient avec sérieux les OVNIS, tant il est évident que pour beaucoup de gens quelques canulars suffisent à discréditer l'ensemble du phénomène. ..."

Pour moi c'est clair depuis longtemps, quand on veut vous faire passer pour un imbécile et bien on dit que vous êtes un imbécile !

-----------------------------------------------------------------------
Il n'est pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO