Nous sommes le Ven Septembre 20, 2019 00:11


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Nouvelles révélation sur le Prieuré de Sion
MessagePosté: Mer Avril 13, 2005 19:44 
Hors ligne

Inscription: Sam Avril 09, 2005 21:12
Messages: 18
Je découvre le dossier de presse concernant un nouveau livre codé : "L'élu du Serpent rouge" de Bourre. D'étranges révélations sont faites sur cette mystérieuses sociétés secrètes ... et l'affaire de Rennes-le-Château. On peut réserver sur le net ce livre sous le titre provisoire de "le serpent rouge". Un parallèle est tracé entre l'église de Saint-Médard et l'église de Rennes ???

_________________
Salut à tous et à toutes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 13, 2005 22:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juin 11, 2003 11:02
Messages: 466
Localisation: val d'oise
Je suppose que ton engouement pour le prieuré de sion vient du da vinci code...
Je reposte ici un lien que dragon avait donné dans le topic sur le da vinci code (à noter que le lien précédemment donné débouche maintenant sur un article sur le pape, l'adresse n'étant plus la même).
Un Professeur d'Université Israelien juge "Da Vinci Code".
Méfie toi Hermetic, de nombreux auteurs tentent de profiter de la vague de crédulité qui a suivi la parution du da vinci code pour revendre tout un tas de bouquins "révélation".

_________________
Le temps est il la roue qui tourne ou bien la trace qu'elle laisse?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Avril 14, 2005 06:35 
Moi j'ai bien aimé Da Vinci code, mais tu as parfaitement raison, il faut le laisser pour ce qu'il est réellement : un roman de pure fiction.

Par contre, je ne vois pas de "spécialistes" ayant essayé de démonter les arguments du livre (mais je peux me tromper). Je vois surtout des "journalistes-écrivains" essayant de s'appuyer sur l'engouement pour le livre de Dan Brown pour faire du pognon.


Haut
  
 
 Sujet du message: Code Da Vinci
MessagePosté: Ven Avril 15, 2005 00:33 
Hors ligne

Inscription: Sam Avril 09, 2005 21:12
Messages: 18
Désolé de vous décevoir mais je m'interesse à l'affaire de Rennes le CHâteau depuis 1985, date à laquelle j'ai visité le site.
Concerant le Code Da Vinci, je ne l'ai pas lu car je connaissais déjà ses sources.
Il faut distinguer deux affaires :
1/ Rennes-le-Château. Un prêtre légitimiste engage des travaux (découverte de quelques éléments épars pouvant avoir fait partie d'un trésor wisigothique) et constructions divers dont les dépenses ont été considérablement exagérés.
2/ Puis vient la manipulation Plantard (plutôt ceux qui sont derrière lui) et qui finit pas donner lieu à de très nombreuses thèses toutes attaquant l'Église catholique.
Concerant le "Serpent Rouge" ou "l'élu du Serpent rouge", il s'agit d'un roman codé qui ouvre de nouvelles perspectives. J'en seras plus quand j'aurais lu ce livre (sortie le 17 mai 2005).

_________________
Salut à tous et à toutes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 13:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 27, 2005 12:17
Messages: 127
Un roman codé? Pourrais-tu en dire plus à ce sujet? En ce qui concerne le Prieuré, j'en avais déjà entendu parler avant la vague Da Vinci Code, mais il est fort possible que tout ceci ne soit qu'une grande mystification, en particulier les étranges Dossiers secrets déposés à la Bibliothèque Nationale de Paris... Cependant, pourquoi tout cela? D'aucuns disent que c'était pour détourner l'attention de certains en les mettant sur des fausses pistes, mais tout peut toujours être dit. A mon avis, jusqu'ici, rien ne prouve ou ne nie l'existence du Prieuré, malgré l'association type loi 1901 de ce cher Plantard.

_________________
The true revolution is in minds...

MySpace de Hollow Name, mon groupe : http://www.myspace.com/hollowname


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Prieuré de Sion
MessagePosté: Mer Avril 27, 2005 23:01 
Hors ligne

Inscription: Sam Avril 09, 2005 21:12
Messages: 18
Il faut bien comprendre que certains secrets n'ont pas été dévoilé. Le livre dont je parlais dernièrement sort le 12 mai. http://www.jpbourre.com. Révélations explosives ... Site intéressant : http://www.renneslechateau.com

_________________
Salut à tous et à toutes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: da vinci code un affaire commerciale
MessagePosté: Ven Avril 29, 2005 09:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Février 10, 2005 09:42
Messages: 63
L'auteur de da vinci code a plagié une réelle recherche scientifique et historique. Lisez-donc "l'Enigme Sacrée" et la "Montagne Sacrée" (enquête menée par des américain déiste), se sont deux livres très sérieux, vous ne serez pas deçus, par contre vous vous rendrez compte que le da vinci code prend à droite et à gauche des éléments pour que ça fasse plus vrai, que ça attire le lecteur, en fait il a démocratisé un mythe mal connu mais il l'a aussi arrangé à sa sauce (les noms sont vrais, mais leurs rôles respectifs non...genre saunière comme gardien au louvres). Donc da vici code=roman, et l'enigme sacrée et la montagne sacrée=recherches sérieuses. Vous pouvez trouver ces livres à la fnac ou en librairies ésotériques. Bonne lecture.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avril 29, 2005 13:57 
Hors ligne

Inscription: Sam Avril 09, 2005 21:12
Messages: 18
Excusez moi mais l'auteur du Code Da Vinci n'a fait que vulgariser et détourner encore un peu plus les plus mauvais livres sur cette affaires à savoir ceux que vous citez. Il faut savoir que les auteurs de l'énigme sacrée on blanchit Pierre Plantard au moment où allait être révélé son passé durant l'occupation. En fait, discrédité de toute part, ce dernier a réussit à rendre des services aux auteurs de l'énigme sacrée. Les seuls livres sérieux sont ceux de Rivière, Descadeillas et le dernier livre de De Sède. Pour ce qui est de l'affaire Saunière. Par contre, il y a une deuxième et troisième et quatrième affaire.
La deuxième affaire est à peu près connu : l'instrumentalisatin et le détournement de l'affaire Saunière par Plantard et le marquis de Cherisey.
La troisième affaire : son détournement par les auteurs de l'énigme sacrée qui effectivement a donné naissance au Code Da Vinci.
Mais c'était sans compter le tir d'une salve française qui va faire grand bruit (et certainement scandale): "L'élu du Serpent Rouge." (http://www.jpbourre.com)

_________________
Salut à tous et à toutes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avril 30, 2005 07:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Février 10, 2005 09:42
Messages: 63
Bonjour,

Et bien merci pour vos informations, à vrai dire j'ai lu "l'Enigme Sacrée" et la "Montagne Sacrée" avant le "Da Vinci Code" et mes recherches se sont arrêtées là (ces ouvrages m'avaient été recommandés par un libraire comme étant des recherches assez fouillées). Je ne connais pas les ouvrages que vous avez cités et je pense me les procurer dès que possible. Avez-vous déjà lu "l'Elu du Serpent Rouge? Vous êtes historien ou simple passionné? Personnellement je ne suis pas une spécialiste, j'ai cru bon de diriger les internautes du forum vers d'autres sources que celles qu'on peut trouver sur le net...on tourne assez vite en rond avec ces sites qui copient les contenus sur d'autres...

Bonne journée à vous.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Mai 01, 2005 17:20 
Hors ligne

Inscription: Sam Avril 09, 2005 21:12
Messages: 18
Je suis en fait libraire, c'est pourquoi je peux être informé avant d'autres. Concernant. "L'élu du Serpent Rouge", je viens de le recevoir en S.P. Désolé de vous décevoir, mais je ne peux pour l'instant rien vous dévoiler. En tout cas, beaucoup vont être surpris, car le livre est bien au-dessus du fameux Dan Brown, qui ne fait que revenir sur de fausses informations, et dont le style est assez plat.
Par contre, l'éditeur a fait envoyer des centaines d'exemplaires d'un fac-similé avec l'extrait du livre : deux chapitres. De nombreuses librairies ont répondu, souhaiter recevoir M. Jean-Paul Bourre (l'auteur) pour une rencontre et dédicace. Ce sont les chapitres 6 et 20 qui sont donnés dans ce fascicule.

_________________
Salut à tous et à toutes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Octobre 02, 2005 14:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Septembre 18, 2005 21:18
Messages: 47
Localisation: Paris 15
Bon ok :!: :!:
Le dernier message de ce sujet de discussion ne date pas d'hier...

Mais pour ceux qui sont toujours interessés par Plantard, le prieuré de Sion, voici le texte de l'opuscule déposé à la B.N intitulé "Le Serpent Rouge"... Quant aux auteurs présumés, les trois suicidés.. il est presque avéré que le dépôt à la B.N date d'"après" les décès... mais que grace à une complicité la BN, l'enregistrement aurait été antidaté...

Et puis je vous ai mis les statuts du prieuré de Sion trouvé sur le net...

amusant...



LE SERPENT ROUGE

Opuscule de treize pages dactylographiées, déposé à la BN le 15 février 1967 (enregistré le 20 mars sous la côte 4° L7K 50590), et cité par Gérard de Sède dans sa bibliographie du « TRESOR MAUDIT » paru la même année.
Selon les apparences, le texte serait co-signé par trois auteurs, Louis Saint-Maxent, Gérard de Koker et P. Feugère qui sont réellement morts suicidés par pendaison dans un laps de temps de 24 heures et dans trois endroits différents du même département.
Selon Franck Marie qui a fait une enquête serrée (« RENNES-LE-CHATEAU : ETUDE CRITIQUE » p.192-199, éditions SRES 1978), cet opuscule aurait été tapé sur la même machine à écrire que les apocryphes de Rennes-le-Château dus à Monsieur Pierre Plantard, ancien maître du Prieuré de Sion (Ass. Loi 1901 créée en 1956).

VERSEAU

« Comme ils sont étranges les manuscrits de cet Ami, grand voyageur de l’inconnu ; ils me sont parvenus séparément, et pourtant ils forment un tout pour celui qui sait que les couleurs de l’arc-en-ciel donnent l’unité blanche, ou pour l’Artiste qui sous son pinceau, fait des six teintes de sa palette magique jaillir le noir. »

POISSONS

« Cet Ami, comment vous le présenter ? Son nom demeura un mystère, mais son nombre est celui d’un sceau célèbre. Comment vous le décrire ? Peut-être comme le nautonnier de l’arche impérissable, impassible comme une colonne sur son roc blanc, scrutant vers le midi, au-delà du roc noir. »

BELIER

« Dans mon pèlerinage éprouvant, je tentais de me frayer à l’épée une voie à travers la végétation inextricable des bois, je voulais parvenir à la demeure de la BELLE endormie en qui certains poètes voient la REINE d’un royaume disparu. Au désespoir de retrouver le chemin, les parchemins de cet Ami furent pour moi le fil d’Ariane. »

TAUREAU

« Grâce à lui, désormais à pas mesurés et d’un oeil sûr, je puis découvrir les soixante-quatre pierres dispersées du cube parfait, que les Frères de la BELLE du bois noir échappant à la poursuite des usurpateurs, avaient semées en route quant ils s’enfuirent du Fort Blanc. »

GEMEAUX

« Rassembler les pierres éparses, oeuvrer de l’équerre et du compas pour les remettre en ordre régulier, chercher la ligne du méridien en allant de l’Orient à l’Occident, puis regardant du Midi au Nord, enfin en tous sens pour obtenir la solution cherchée, faisant station devant les quatorze pierres marquées d’une croix. Le cercle étant l’anneau et couronne, et lui le diadème de cette REINE du Castel. »

CANCER

« Les dalles du pavé mosaïque du lieu sacré pouvaient être alternativement blanches ou noires, et JESUS, comme ASMODEE observer leurs alignements, ma vue semblait incapable de voir le sommet où demeurait cachée la merveilleuse endormie. N’étant pas HERCULE à la puissance magique, comment déchiffrer les mystérieux symboles gravés par les observateurs du passé. Dans le sanctuaire pourtant le bénitier, fontaine d’amour des croyants redonne mémoire de ces mots : PAR CE SIGNE TU le VAINCRAS. »





LION

« De celle que je désirais libérer, montaient vers moi les effluves du parfum qui imprégnèrent le sépulcre. Jadis les uns l’avaient nommée : ISIS, reine des sources bienfaisantes, VENEZ A MOI VOUS TOUS QUI SOUFFREZ ET QUI ETES ACCABLES ET JE VOUS SOULAGERAI, d’autres : MADELEINE, au célèbre vase plein d’un baume guérisseur. Les initiés savent son nom véritable : NOTRE DAME DES CROSS. »

VIERGE
« J’étais comme les bergers du célèbre peintre POUSSIN, perplexe devant l’énigme : « ET IN ARCADIA EGO... ». La voix du sang allait-elle me rendre l’image d’un passé ancestral. Oui, l’éclair du génie traversa ma pensée. Je revoyais, je comprenais ! Je savais maintenant ce secret fabuleux. Et merveille lors des sauts des autres cavaliers, les sabots d’un cheval avaient laissé quatre empreintes sur la pierre, voilà le signe que DELACROIX avait donné dans l’un des trois tableaux de la chapelle des Anges. Voilà la septième sentence qu’une main avait tracée : RETIRE MOI DE LA BOUE, QUE JE N’Y RESTE PAS ENFONCE. Deux fois IS, embaumeuse et embaumée, vase miracle de l’éternelle Dame Blanche des Légendes.

BALANCE

« Commencé dans les ténèbres, mon voyage ne pouvait s’achever qu’en Lumière. A la fenêtre de la maison ruinée, je contemplais à travers les arbres dépouillés par l’automne le sommet de la montagne. La croix de crète se détachait sous le soleil du midi, elle était la quatorzième et la plus grande de toutes avec ses 35 centimètres ! Me voici donc à mon tour cavalier sur le coursier divin chevauchant l’abîme. »
.
SCORPION

« Vision céleste pour celui qui se souvient des quatre oeuvres de Em..SIGNOL autour de la ligne du Méridien, au choeur même du sanctuaire d’où rayonne cette source d’amour des uns pour les autres, je pivote sur moi-même passant du regard la rose du P à celle du l’S, puis de l’S au P...et la spirale dans mon esprit devenant comme un poulpe monstrueux expulsant son encre, les ténèbres absorbent la lumière, j’ai le vertige et je porte ma main à ma bouche mordant instinctivement ma paume, peut-être comme OLIER dans son cercueil. Malédiction, je comprends la vérité, IL EST PASSE, mais lui aussi en faisant LE BIEN, ainsi que CELUI de la tombe fleurie. Mais combien ont saccagé la MAISON, ne laissant que des cadavres embaumés et nombres de métaux qu’ils n’avaient pu emporter. Quel étrange mystère recèle le nouveau temple de SALOMON édifié par les enfants de Saint VINCENT. »

SERPENTAIRE

« Maudissant les profanateurs dans leurs cendres et ceux qui suivent sur leurs traces, sortant de l’abîme où j’étais plongé en accomplissant le geste d’horreur : voici la preuve que je connais le secret du sceau de SALOMON et que j’ai visité les demeures cachées de cette REINE. A ceci, Ami lecteur, garde toi d’ajouter ou de retrancher un iota... Médite, médite encore, le vil plomb de mon écrit pourrait contenir l’or le plus pur. »

SAGITTAIRE

« Revenant alors à la colline blanche, le ciel ayant ouvert ses vannes, il me sembla près de moi sentir une présence, les pieds dans l’eau comme celui qui vient de recevoir la marque du baptême, me retournant vers l’est, face à moi je vis déroulant sans fin ses anneaux, l’énorme SERPENT ROUGE cité dans les parchemins, salée et amère, l’énorme bête déchaînée devenant au pied de ce mont blanc, rouge de colère. »

CAPRICORNE

« Mon émotion fut grande, « RETIRE-MOI DE LA BOUE » disais-je, et mon réveil fut immédiat. J’ai omis de vous dire en effet que c’était un songe que j’avais fait ce 17 janvier, fête de Saint SULPICE. Par la suite mon trouble persistant, après réflexion, j’ai souhaité vous le raconter à la manière d’un conte de PERRAULT. Cher lecteur, les pages qui suivent sont la conséquence d’un rêve m’ayant bercé dans les mondes de l’étrange et de l’inconnu. A CELUI QUI PASSE DE FAIRE LE BIEN. »
.

Les Statuts



Article 1
Il est formé, entre les soussignés de la présente constitution et les personnes qui y adhéront par la suite et repliront les conditions ci-après, un ordre initiatique de chevalerie, dont les us et les coutumes reposent sur la fondation faite par Godefroi VI, dit le Pieux, Duc de Bouillon, à Jérusalem, en 1099 et reconnue en 1100.

Article 2
L'Ordre a pour dénomination : "Sionis Prioratus" ou "Prieuré de Sion".

Article 3
Le Prieuré de Sion a pour objet de perpétuer l'ordre traditionaliste de la chevalerie, de son enseignement initiatique, et de créer entre ses membres une mutuelle assistance, tant morale que matérielle, en toutes circonstances.

Article 4
La durée du Prieuré de Sion est illimitée.

Article 5
Le Prieuré de Sion fait élection de son bureau représentatif chez son secrétaire général nommé par le Convent. Le Prieuré de Sion n'est pas une société secrète, tous ses décrets comme ses actes et ses nominations sont divulgués au public en texte latin.

Article 6
Le Prieuré de Sion comporte 121 membres; il est ouvert dans cette limite à toute personne majeure reconnaissant les buts et acceptant les obligations prévues aux présentes constitutions. Les membres sont admis sans considération de sexe, de race, de conceptions philosophiques ou politiques.

Article 7
Par dérogation, dans le cas où un membre désignerait par un acte l'un de ses descendants pour lui succéder, le Convent devra faire droit à cette demande, et pourvoir, si nécessaire, en cas de minorité, à l'éducation du sus-désigné.

Article 8
Le futur membre doit prévoir pour son passage au premier échelon une robe blanche avec cordon, dont les frais d'achat sont à sa charge. A partir de son admission au premier échelon, le membre a droit au vote. Lors de son admission, le nouveau membre doit prêter de servir l'ordre en toutes circonstances de sa vie, de même que celui d'oeuvrer pour la PAIX et le respect de la vie humaine.

Article 9
Le membre doit verser lors de son admission une obole dont le montant est libre. Chaque année, il devra faire parvenir au secrétariat général, une contribution volontaire pour l'ordre, dont la valeur sera fixée par lui-même.

Article 10
Le membre doit fournir, lors de son admission, un extrait de naissance et faire dépôt de sa signature.

Article 11
Le membre du Prieuré de Sion contre lequel une sentence a été promulguée par un tribunal pour délit de droit commun peut être suspendu de ses charges et titres, ainsi que de sa qualité de membre.

Article 12
L'assemblée générale des membres porte le nom de Convent. Aucune délibération du Convent ne peut être valable si le nombre de membres présents est inférieur à 81. Le vote est secret et se fait par l'utilisation de boules blanches et noires. Toute proposition pour être adoptée doit obtenir 81 boules blanches. Toute proposition n'ayant pas obtenu au moins 61 boules blanches lors d'un vote ne pourra pas être re-présentée.

Article 13
Le Convent du Prieuré de Sion décide seul, et à la majorité de 81 voix sur 121 membres, de toute modification de la constitution et du réglement intérieur du cérémonial.

Article 14
Toutes les admissions seront décidées par le "Conseil des Treize Rose-Croix". Les titres et les charges seront décernés par le Grand Maître du Prieuré de Sion. Les membres sont admis à vie dans leur fonction. Les titres reviendront de plein droit à l'un de leurs enfants désigné par eux-même sans considération de sexe. L'enfant ainsi désigné peut faire acte de renoncement à ses droits, mais ne peut faire cet acte en faveur de frère, soeur, parent, ou toute autre personne. Il ne pourra être réintégré dans le Prieuré de Sion.

Article 15
Dans le délai de 27 jours pleins, deux frères auront charge de contacter le futur membre, de receuillir son assentiment ou son renoncement. Faute d'un acte d'acceptation après un délai de réflexion de 81 jours pleins, le renoncement sera reconnu de plein droit, et le siège considéré comme vacant.

Article 16
En vertu du droit héréditaire, confirmé par les précédents articles, les charges et titres de Grand Maître de Prieuré de Sion seront transmissibles selon les mêmes prérogatives à son successeur. Lors de la vacance du siège de Grand Maître et en cas d'absence de successeur direct, le Convent devra dans les 81 jours procéder à une élection.

Article 17
Tous les décrets doivent être votés par le Convent et recevoir validation par le sceau du Grand Maître. Le secrétaire général est nommé par le Convent pour trois ans, renouvelable par tacite reconduction. Le secrétaire général doit avoir le grade de Commandeur pour assumer ses fonctions. Les fonctions et charges sont bénévoles.

Article 18
La hiérarchie du Prieuré de Sion comprend 5 grades:
1. Nautonnier (nombre=1)
2. Croisé (nombre=3)
3. Commandeur (nombre=9)
4. Chevalier (nombre=27)
5. Ecuyer (nombre=81)
Le Nautonnier, les Croisés et les Commandeurs forment l'Arche des Treize Rose-Croix
Les Chevaliers et les Ecuyers occupent les 9 commanderies du Temple
Total = 121 membres

Article 19
Il existe 243 frères libres, dit Preux ou depuis l'an 1681 nommés Enfants de Saint-Vincent, qui ne participent ni au vote, ni aux Convents, mais auxquels le Prieuré de Sion accorde certains droits et privilèges en conformité du décret du 17/01/1681.

Article 20
Les ressources du Prieuré de Sion se composent des dons et oboles de ses membres. Une réserve dite "Patrimoine de l'Ordre" est constituée par Conseil des Treize Rose-Croix; ce trésor ne peut être utilisé qu'en cas de nécessité absolue et de danger grave pour le Prieuré et ses membres.

Article 21
Le Convent est convoqué par le secrétaire général lorsque le Conseil des Rose-Croix le juge utile.

Article 22
Le reniement d'appartenance au Prieuré de Sion manifesté publiquement et par écrit, sans cause ni danger pour sa personne, entraîne l'exclusion de ce membre qui sera prononcée par le Convent.

Texte de la constitution en XXII articles, conforme à l'original et conforme aux modifications du Convent du 5 juin 1956.
Signature du Grand Maître : Jean Cocteau.

_________________
"Si l'oeil pouvait voir les démons qui peuplent l'univers, l'existence serait impossible"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Octobre 02, 2005 21:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avril 03, 2005 19:08
Messages: 966
Localisation: Yverdon (CH)- Annemasse(74), France
À mon avis les vérités de tout ça se situent au Vatican :wink: , et il est impossible d'y accéder.

Amicalement.

_________________
"Myths Breakers!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Octobre 05, 2005 15:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Octobre 05, 2005 13:47
Messages: 69
Localisation: Globe-trotteur
La vérité derrière le prieuré de sion : Vive Wikipedia ! 8)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Prieur%C3%A9_de_Sion

Navré les gars, mais hélas toute cette histoire est fausse :wink:

_________________
Tout est explicable, on ne connait juste pas toutes les explications...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Octobre 05, 2005 18:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Septembre 18, 2005 21:18
Messages: 47
Localisation: Paris 15
Talion a écrit:
Navré les gars, mais hélas toute cette histoire est fausse :wink:


Oh Mais pour la grande majorité d'entre nous, il allait de soi que toute cette histoire n'était qu'une grande bouffonnerie...
Cependant, je dois reconnaître que le sieur Plantard, ben moi, il m'a vachement impressionné, monter ce gigantesque bobard de toutes pièces à grand renforts de "documents" plus ou moins véridiques et assez peu vérifiables.. (souvent médiatisés d'ailleurs)
Chapeau tout de même Monsieur Plantard... :!:

Et puis cette homme aura eu au moins un grand mérite, à travers l'histoire du Prieuré de Sion d'avoir soulevé tout un tas de sujets qui interesse grandement les membres de ce site... que ce soit Rennes le Chateau, le mariage du Christ et bien d'autres encore...

_________________
"Si l'oeil pouvait voir les démons qui peuplent l'univers, l'existence serait impossible"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Décembre 30, 2005 21:54 
Moi, ma dévotion pour le prieuré de Sion (et pour les autres sociétés secrètes) m'est venu après avoir lu "la révélation des Templiers".


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Décembre 30, 2005 21:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 27, 2005 12:17
Messages: 127
Quand bien même ce cher Plantard a créé cette association, rien ne prouve que le Prieuré de Sion n'a pas une existence réelle, plus discrète...

_________________
The true revolution is in minds...

MySpace de Hollow Name, mon groupe : http://www.myspace.com/hollowname


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Décembre 30, 2005 23:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Octobre 23, 2005 15:35
Messages: 84
Il faut tout de même rappellé que Plantard est un antisémite notoire.
http://www.vivat.be/00-00.asp?articleID=932
En plus, ils en avaient déjà parlé sur M6.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Janvier 02, 2006 16:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Octobre 26, 2005 15:46
Messages: 1474
Pour ma part, je m'intéresse au Prieuré depuis que j'ai appris l'existence du dossier Lobineau.

Ce fameux document (qui est un faux) qui contient les noms des nautonniers.

_________________
http://pblanchard.blog4ever.com/blog/index-355507.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Rennes le chateau
MessagePosté: Lun Janvier 02, 2006 17:34 
Hors ligne

Inscription: Mer Décembre 28, 2005 10:58
Messages: 39
Localisation: Toulouse
J'ai lu récement le "Da vinci code" et je voulais signaler l'existence d'un ouvrage EXTREMENT interressant appellé "l'énigme sacrée".
Ce document decortique et analyse de maniére trés argumenté l'ensemble
des hypothése concernant les templiers, Rennes le chateau, le prieuré de Sion et le christ lui même.
Je le conseille à tous!!

Je vais d'ailleurs vous faire un petit résumé de l'hypothése de l'auteur:

Le christ était héritier DE SANG du trone d'Israel, descendant de DAVID, comme il est écrit dans l'évangile de Marc,et cherchait à regagner son royaume
d'ailleurs il est écrit sur la croix : "INRI= celui ci est le roi des juifs" .

Ses apotres était ses partisants, ses seconds, notament "Simon dit Pierre" qui était le dur de la bande : "pierre (petrus) est un surnom signifiant le roc, la pierre, le dur"
quand à Toma, Toma signifie en hebreux le jumeau et s'appelle Didyme (jumeau) en grec, c'était le frére jumeau de Jésus.

Le batême de Jesus, n'était pas vraiment un bapteme, puisqu'il n'existait pas à l'époque,mais les auteurs notent que le rituel ressemble au sacre des antiques roi d'Israel, il s'agit donc du sacre du couronement du roi d'Israel. Juste avant que celui ci ne gagne Jerusalem.

On remarquera aussi, que lorsque Pilate interroge Jesus, la premiere question qui lui pose est : "Donc tu es la roi des Juifs?"
à quoi Jesus réponds :"Mon royaume n'est pas de ce monde"
cad qu'il reconnait être le roi des juifs, mais qu'il nie avoir une quelconque autorité.

Une fois condammé à mort et crucifié, Jesus expire sur la croix,
or on remarquera que le temps d'être jugé, aller au conseil de la ville
puis chez les romaines, puis chez herode, puis chez les romains,
le débat entre pilate, les célébrations de la paque juive, le chemin de croix
la cruficition Jesus ne monte pas sur la croix avant 11 heures du matin.
Là il meurt vers 4 ou 5 heures.
c a dire qu'il a passé moins de 6 heures sur la croix, Or un homme de 30 ans peut tenir plusieurs jours sur la croix.

Il est à partir de la possible qu'il se soit simplement évanoui et que les autres l'ai cru mort.

On peut même supposer que Pilate ayant crucifié Jesus pour apaiser le conseil de Jérusalem, essaie d'écourter au maximun cette cérémonie
prétexte à agitation, d'autant plus qu'une éclipse à lieu.
( Jesus l'avait t'elle prévue??)

Bref on le descend, et peut être n'est il pas bien mort - il lui faudra bien 3 jours pour récupérer -.

On remarquera que lorsque la rumeur de la résurrection commence à se répondre, Toma - nouveau tenant du trone d'Israel , en tant que frere jumeau de Jesus , refuse d'admettre cette résurrection.
(Admettre cette résurrection, c renoncer à sa courrone toute neuve)
" Toma qui n'a pas cru tant qu'il n'a pas vu!"

Ces informations sur Jesus apporte une vision beaucoup plus réaliste et plus cohérente que celle des Evangiles.

Au dela les Auteurs inventent un pretendue filiation avec les Mérovingiens,
des conspirations avec les templiers, puis avec le prieuré de Sion.
Moi j'y crois pas du tout.

Mais ce livre apporte des éléments trés intérressants pour mieux comprendre le sens de la vie de Jesus.

_________________
A mort les morts!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Janvier 03, 2006 01:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 11, 2005 01:37
Messages: 2643
Localisation: Somewhere in the 21st century...
Citation:
c a dire qu'il a passé moins de 6 heures sur la croix, Or un homme de 30 ans peut tenir plusieurs jours sur la croix.

Tu te bases sur quoi, pour dire ça ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Janvier 03, 2006 02:02 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 13028
Localisation: Genève
Cela reste des théories, comme l'existence de Jésus d'ailleurs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Janvier 03, 2006 08:59 
Hors ligne

Inscription: Mer Décembre 28, 2005 10:58
Messages: 39
Localisation: Toulouse
lamart a écrit:
Cela reste des théories, comme l'existence de Jésus d'ailleurs.


Jésus a existé, c'est un fait, qu'il soit le fils de Dieu et qu'il ait accompli des miracles, c'est un autre problème.
Mais il a sans aucun doute existé.
D'ailleurs, des auteurs latins comme Flavius Josephe le citent bien avant que le christianisme ne s'implante !

_________________
A mort les morts!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Janvier 04, 2006 23:31 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Septembre 06, 2005 22:43
Messages: 13028
Localisation: Genève
Je ne suis pas d'accord, que Jésus aie existé est un fait qui est loin d'être avéré. Mais je ne vais pas relancer le débat, il a été maint et maint fois été débatu sur ce forum.

Là par exemple: http://www.paranormal-fr.net/forum/viewtopic.php?t=6504.php&highlight=

Et comme dit le proverbe: "Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre."
Ce proverbe est valable pour les deux côtés d'ailleurs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Avril 16, 2006 09:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 28, 2003 10:48
Messages: 8
NightPredator a écrit:
Un roman codé? En ce qui concerne le Prieuré, j'en avais déjà entendu parler avant la vague Da Vinci Code, mais il est fort possible que tout ceci ne soit qu'une grande mystification, en particulier les étranges Dossiers secrets déposés à la Bibliothèque Nationale de Paris... A mon avis, jusqu'ici, rien ne prouve ou ne nie l'existence du Prieuré, malgré l'association type loi 1901 de ce cher Plantard.


Vaste question que celle du Prieuré de Sion, version moderne de Pierre Plantard.
En juin 1956, les statuts du Prieuré de Sion sont déposés à la préfecture d'Annemasse-sous-Cassan en Haute-Savoie. La dite association est régie par la loi de 1901 ! Elle est composée de 4 membres fondateurs :

Pierre Bonhomme, le président, habite Château-Gaillard
Jean Delaval, le vice-président, réside en Suisse
Pierre Plantard, secrétaire général, exerce la profession de dessinateur
Pierre Defagot, trésorier, est ouvrier horloger.
Parmi les 21 articles des statuts, retenons :

L'article II : "L'association prend pour dénomination "Prieuré de Sion" sous-titre C.I.R.C.U.I.T. (Chevalerie d'Institutions et Règles Catholiques, d'Union Indépendante et Traditionaliste). Son insigne se compose d'un lys blanc, enlacé par un circuit dénommé "Croix du Sud". Son emblème est un coq blanc."
L'article III : "L'association a pour objet la constitution d'un ordre catholique, destiné à restituer sous une forme moderne, en lui conservant son caractère traditionaliste, l'antique chevalerie, qui fut par son action, la promotrice d'un idéal hautement moralisateur et l'élément d'une amélioration constante des règles de vie de la personnalité humaine.
A cet effet, l'association, par une coopération active de ses membres, portera aide et protection, tant morale que matérielle, à tous ceux qui se trouvent dans un état de nécessité, particulièrement les vieillards, les infirmes, etc.
[...]
Dans un objet de propagande, l'association éditera un bulletin périodique sous le nom de "Circuit", traitant des sujets énoncés au paragraphe précédent."
L'article VI : "L'association est ouverte à tous les catholiques, âgés de vingt et un ans, qui reconnaissent les buts et acceptent les obligations prévues aux présents statuts. [...]"
L'article XII : "La hiérarchie des neuf grades comprend :
Dans les 729 provinces :
Novices : 6561 membres
Croisés : 2187 membres
Dans les 27 commanderies :
Preux : 729 membres
Ecuyers : 243 membres
Chevaliers : 81 membres
Commandeurs : 27 membres
Dans l'Arche "Kyria" :
Connétables : 9 membres
Sénéchaux : 3 membres
Nautonnier : 1 membre."
Les statuts sont signés en date du 7 mai 1956 à Annemasse par Pierre Bonhomme, dit Stanis Bellas, et Pierre Plantard, dit Chyren.


Les premiers articles de presse (1956) ne mentionnent pas l'existence du Prieuré de Sion. Le premier livre qui parle du trésor de Rennes-le-Château, "Trésors du monde enterrés, emmurés, engloutis" (1962) de Robert Charroux non plus ! Il y consacre 10 pages dans un chapitre intitulé "Soixante-quinze trésors dans une abbaye... Huit milliards dans une tombe !" En fait, ils reprennent tous l'hitoire imaginée par Noël Corbu, le propriétaire du domaine de l'abbé Saunière et de l'hôtel-restaurant "La Tour". Il l'avait même enregistrée sur bande magnétique pour agrémenter les soirées de ses hôtes.

Et nous en arrivons à la rencontre avec l'écrivain Gérard de Sède. Voici ce que nous en disait son fils, Arnaud.
Fin des années 50, "après la naissance d'un quatrième enfant, Arnaud, il (Gérard de Sède) part s'installer dans une ferme en Normandie où il emploie un ouvrier agricole du nom de Lhomoy qui le mettra sur une première piste. Il renoue peu de temps après avec le journalisme, habite Paris et travaille pour l'Agence France Presse. Il publie un petit ouvrage assez caustique sur la vie et les mours de la noblesse, vraie ou fausse, des années soixante, « Petite Encyclopédie des Grandes Familles », qui trouvera plus tard un écho dans son livre « Aujourd'hui les Nobles. » mais les récits du Normand l'intriguent et il commence à s'intéresser de près à Gisors où ce dernier prétend avoir découvert quelques secrets. Il publie un article sur le sujet : le caractère extraordinaire de l'aventure lui plait, en outre il ne peut que produire un « bon papier ». Les effets ne se font pas attendre : Une lettre énigmatique lui parvient quelques jours après sa publication : elle est signée d'un certain Pierre Plantard. Dans des circonstances passablement rocambolesques, il entre en contact avec ce dernier, un personnage assez obscur, qui lui fournit, non sans arrières-pensées, un certain nombre de documents. Il se met à écrire ce qui au départ devait être le résultat d'investigations journalistiques et qui s'avérera être l'origine d'un tournant fondamental dans sa carrière. « Les Templiers sont parmi nous » paraissent et connaissent un certain succès."

Dans "Les Templiers sont parmi nous", Gérard de Sède ne mentionne pas plus l'existence du Prieuré de Sion. En annexe, il interroge un hermétiste... Pierre Plantard et lui pose diverses questions sur Gisors (20 pages). Va-t-on enfin y trouver une allusion au Prieuré ?
Voici la réponse de Pierre Plantard à la question : "Ainsi, la forteresse de Gisors aurait été édifiée sur des bases secrètes ? Par qui ?
Pierre Plantard : " [...] A son retour de la croisade, Louis VII avait ramené avec lui plusieurs religieux, initiés en Orient, membres de l'abbaye de Notre-Dame de Sion; si certains se fixèrent au prieuré Saint-Samson d'Orléans, d'autres s'intégrèrent à l'Ordre du Temple; vers 1161, des désaccords se manifestèrent dans l'Ordre; la souveraineté du grand maître n'était plus unanimement reconnue, une scission se préparait, les Templiers anglais sentaient venir l'éclatement de l'Ordre. Il existe encore de nos jours des archives secrètes, propriété de certaines sociétés, qui affirment qu'en 1188 "l'orme fut coupé" et qu'un de ses rameaux, l' "Ormus" ayant pour emblème une croix rouge et une rose blanche, serait à l'origine de la Rose-Croix. En 1188, les membres de l' "Ormus" s'installèrent à Saint-Jean Le Blanc, dans le prieuré du Mont Sion, sous la protection du prieuré de Saint-Samson d'Orléans. Ils rendaient un culte particulier à Notre-Dame. La vie monastique n'y exista jamais; l'acivité était celle d'une organisation initiatique et religieuse redoutable échappant au contrôle des abbés de Saint-Samson..."

En 1967, "L'Or de Rennes" paraît, toujours sous la signature de Gérard de Sède. Pas de trace du Prieuré de Sion... "Avant même la parution de ce livre, des photocopies de brochures inconnues, mais prétendûment répertoriées à la Bibliothèque Nationale, circulaient. C'étaient les "Pierres gravées du Languedoc", la notice de Madeleine Blancasall, l'opuscule de Pierre l'Ermite..." (Pierre Jarnac, "Les Archives de Rennes-le-Château", 1987, p. 148)
Pour les internautes moins au courant de l'affaire, il s'agit de brochures communément attribuées au duo Pierre Plantard-Philippe de Cherisey et déposées à la Bibliothèque Nationale de Paris entre 1965 et 1977. On y découvre toutes sortes de documents. A titre d'exemple, "Les descendants mérovingiens ou l'énigme du Razès wisigoth" de Madeleine Blancasall. En préambule, l'auteur spécifie que "tous les faits énoncés dans les pages qui suivent sont totalement véridiques et parfaitement contrôlables, ..." ("Mélanges Sulfureux, tome 2, p. 3)
Sans empiété sur les conclusions de la rédaction et en évoquant uniquement les sources de ces opuscules, nous vous prévenons déjà que leurs sources sont... invérifiables (noms, adresses, numéro de téléphone, rien n'existe).

L'année 1973 marque un tournant dans l'apparition du Prieuré de Sion dans le grand public et, comme souvent, les publications y jouent un rôle :

Le 1er février paraît un livre peu connu de Mathieu Paoli "Les dessous d'une ambition politique - Nouvelles révélations sur les trésors du Razès et de Gisors". L'auteur utilise les documents apocryphes de la BNF comme trame de son livre : la descendance mérovingienne et le Prieuré de Sion y sont omniprésents. Les dalle et stèle de Marie de Nègre d'Ables, la pierre de Coumesourde, les parchemins trouvés par Saunière, les tableaux généalogiques, etc. sont passés au peigne fin...


Si cela t'intéresse, tu peux voir les documents sur la page du Prieuré de Sion.

_________________
Johan, webmaster du Portail de Rennes-le-Château


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO