Nous sommes le Jeu Décembre 13, 2018 23:25


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les ultrasons
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 11:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 28, 2004 20:57
Messages: 2560
Localisation: Annecy
Bonjour tout le monde !

Voilà, il y a quelques jours j'ai pensé à quelque chose mais je n'affirme pas que c'est juste et je ne suis pas sur de moi aussi.

C'est pour cela que je viens demander votre avis, pour voir si cette hypothèse serait possible.

Le fait d'entendre quelques fois des voix, des chuchotements, ne serait-il pas du à des ultra son ?

J'ai remarqué quelque fois, quand je reste à coté d'un appareil qui faisait un léger bruit (ordinateur, télé, chaîne hi-fi...) j'avais tendance à entendre comme des chuchotements incompréhensibles, mais je n'y ai jamais prêté attention, pensant que c'était du justement, au fait que je sois près d'un appareil.

Donc, les ultra son seraient-ils capable de faire réagir notre cerveau et nos oreilles en nous faisant croire qu'il y a des chuchotements ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 11:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 03, 2005 17:38
Messages: 664
Localisation: Région Parisienne
Et bien en théorie, nous somme incapable d'entendre les ultra-sons.

Citation:
Ouïe
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Parmi nos cinq sens, l'ouïe (ne pas oublier le tréma) semble celui qui est le plus propice à révéler l'émotion, la variance et le temps. La transmission des vibrations du milieu aérien au milieu liquide présent dans la cochlée pose des problèmes concrets liès à la physique des fluides. Rappelons que si une onde acoustique qui se propage dans l'air atteint perpendiculairement la surface d'un lac, par exemple, le millième de l'énergie seulement est transmis à l'eau, la quasi-totalité étant réfléchie. La perception d'une onde sonore demande donc un système complexe d'amplification, contenu dans la chaîne physiologique de la perception. (voir Audition)

Notre système auditif comporte de nombreuses finesses : Weaver admettait la possibilité de distinguer jusqu'à 64 hauteurs différentes dans le demi-ton, aux alentours de 1 000 Hz. Pour fournir une idée de la mesure de cette sensibilité aux hauteurs, on peut se référer aux mesures de l'amplitude du mouvement moléculaire ; c'est ainsi que dans le champ moyen des fréquences audibles, les déplacements du tympan, au seuil de l'audition, avoisinent 10 nanomètres (mais cette sensibilité est bien moins bonne pour les fréquences graves et aiguës).

Deux seuils sont également importants à signaler pour l'ouïe : l'un est appelé le temps d'intégration de l'oreille (il varie de 50 à 100 millisecondes suivant l'intensité), et l'autre, le seuil temporel de reconnaissance de la hauteur (qui est défini à 1/100e de seconde en moyenne). Plus bref, le son perçu n'a pas de hauteur précise et est qualifié par les acousticiens de « claquement ».

Le rôle du temps est également essentiel pour la perception des timbres (de la couleur des instruments, par exemple) dans la mesure où une persistance subsiste toujours après le stimulus qui permet d'apprécier les qualités d'un son. En la matière, les expériences du physiologiste hongrois Georg von Bekesy ont permis de mesurer la vitesse à laquelle on devait faire décroître un son pour avoir la même impression subjective que s'il était interrompu instantanément : à la fréquence de 800 Hz, von Bekesy a mesuré une persistance de 0,14 seconde environ. Cette mesure correspond à la perception de variations rapides d'intensité (battements) ou de hauteurs (trilles). Au-delà de 6 à 7 vibrations par seconde, ces variations ne sont plus perçues comme distinctes.

Enfin selon l'application du principe d'incertitude, notre perception nous offre un choix entre erreur temporelle et erreur en fréquence, qui résulte de l'inégalité de Schwarz (∆t * ∆f ≥ k = constante). On peut connaître le signal avec une erreur de temps donnée si l'on admet une erreur en fréquence suffisante et vice versa. La difficulté de l'interprétation physique est reportée sur celle du temps et de la fréquence.


Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ou%C3%AFe

Citation:
Fréquence et hauteur
La fréquence d’un son est exprimée en Hertz (Hz), elle est directement liée à la hauteur d’un son perçu, mais n'en est qu'une des composantes (voir Psychoacoustique). À une fréquence faible correspond un son grave, à une fréquence élevée un son aigu.

Tout être vivant doté d’une ouïe ne peut percevoir qu'une partie du spectre sonore.

L’oreille humaine moyenne ne perçoit les sons que dans une certaine plage de fréquences située environ (selon l’âge, la culture, etc.), entre 30 Hz (au-deça les sons sont qualifiés d’infrasons) et 15 kHz (au-delà les sons sont qualifiés d’ultrasons). Certains physiologistes étendent même les limites de cette plage entre 20 Hz et 20 kHz.
Le chat peut percevoir des sons jusqu’à 25 kHz.
Le chien perçoit les sons jusqu’à 35 kHz.
La chauve-souris et le dauphin peuvent percevoir les sons de fréquence 100 kHz.
Certains animaux utilisent leur aptitude à couvrir une large bande de fréquences à des fins diverses :

Les éléphants utilisent les infrasons pour communiquer à plusieurs kilomètres de distance.
Les dauphins communiquent grâce aux ultrasons.
Les chauve-souris utilisent les ultrasons avec leur système d’écholocation leur permettant de se déplacer dans le noir total.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ultrason

_________________
Carpe Diem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 11:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 28, 2004 20:57
Messages: 2560
Localisation: Annecy
Je sais bien que l'homme ne peut pas entendre les ultra son.

Mais les ultra son ont quand même des effets sur nous.
Ils peuvent provoquer des maux de tête etc, même sans que l'oreille l'entende, le cerveau lui peut réagir ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 12:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mai 22, 2004 21:05
Messages: 846
Le cerveau lui-même ne peut pas interpréter les vibrations. Il a besoin des oreilles qui transforment la vibration en signal electrique que le cerveau peut interpréter. Donc sans les oreilles le cerveau ne peut pas "entendre" ces chuchotements si ce sont des ultraosns.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 12:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 28, 2004 20:57
Messages: 2560
Localisation: Annecy
Bon d'accord, je vous crois ! ;)

Je n'étais pas sur, c'est pour ça que j'ai préféré demander que donner conseil dans le prochain témoignage avec des voix entendues que je verrais, et qui seront donc pas juste.
C'était une hypothèse mais qui s'avère donc fausse et impossible ! ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 13:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mai 22, 2004 21:05
Messages: 846
Il est peut-être possible que certaines personnes percoivent des fréquences que d'autres ne peuvent pas entendre et donc entendre des choses imperceptibles pour des personnes qui l'entourent. Mais bon je sais pas trop si c'est possible.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 13:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Juin 24, 2005 06:20
Messages: 1051
Localisation: Nantes
C'est certainement possible Darkside.
On sait assez que chaque personne est unique et à ses propres "caractéristiques". La qualité de la vue et de l'ouïe font partis de ces "caractéristiques", et ont certes des valeurs moyennes. Mais il existe sans aucun doute des personnes qui sorte de ces moyennes.

Tr€z@ doit faire parti de ceux qui peuvent entendre des sons que la pluspart de nous ne capte pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 15:42 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10612
J'ai lu dans le temps une revue (je ne sais plus laquelle) qui disait que l'homme peut entendre l'écholocation de la chauve-souris. Du moins quand il est encore jeune, car ensuite les tympans durcissent et perdent leur performance.

Je me souviens quand j'étais gamin, les soirs d'été à la nuit tombante, je me mettais à la fenêtre de l'étage de la maison et les chauves-souris virevoltaient dans la rue. Quand elles passaient à ma hauteur, j'entendais comme un " bourdonnement " dans les oreilles, c'est une drôle de sensation, je suis certain que cela émanait de l'écholocation des chauves-souris.

Des membres ayant vécu la même expérience peuvent éventuellement confirmer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 16:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 28, 2004 20:57
Messages: 2560
Localisation: Annecy
Bon bah alors finalement ma théorie n'est pas totalement fausse ! lol


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 18:15 
D'après un article que j'ai lu un jour, les ultrasons seraient aussi responsables chez certains individus de provoquer des crises d'angoisses.
L'article est très fiable puisque il s'agit d'une référence de qualité en matière médicale c'est le Medical Letter.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 19:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Juin 24, 2005 06:20
Messages: 1051
Localisation: Nantes
jarod a écrit:
D'après un article que j'ai lu un jour, les ultrasons seraient aussi responsables chez certains individus de provoquer des crises d'angoisses.
L'article est très fiable puisque il s'agit d'une référence de qualité en matière médicale c'est le Medical Letter.


Ce qui voudrait donc dire que les ultrasons sont perçus par l'homme, mais interprété différemment que du son ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 20:09 
C'est possible!

On soigne certaines dépressions saisonnières par la luminothérapie qui a pas mal de succès!

Le cerveau interprète peut-être un signal et réagit en provocant des sensations.

(libération d'endorphines, de sérotonines ou que sais-je...)

J'ai même entendu une fois (là je me souviens plus de la source) que la musique techno était bonne pour le moral chez certains...

Quoique je ne préconiserai pas ça pour une personne âgée par exemple....
Moi j'adore alors ça irait lol


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Août 28, 2005 22:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 03, 2005 17:38
Messages: 664
Localisation: Région Parisienne
Ben moi quand j'ai pas le moral j'écoute du Pink Floyd et ça repart. :D

_________________
Carpe Diem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Août 29, 2005 11:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Juillet 11, 2005 01:37
Messages: 2643
Localisation: Somewhere in the 21st century...
Les infra-sons ont aussi des effets, des armes "anti-émeutes" existent à partir de ces sons, elles provoquent nausées, vomissements et moult réjouissances...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Août 29, 2005 11:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Août 03, 2005 17:38
Messages: 664
Localisation: Région Parisienne
Il me semble aussi que les infrasons pourraient être responsables des nausées lors de trajets en voiture.

_________________
Carpe Diem


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Septembre 10, 2005 22:52 
Hors ligne

Inscription: Dim Septembre 04, 2005 21:31
Messages: 24
Tu cherches sans doute trop loin pour les trajets en voitures.

C'est l'effet de roulis, la difficulté qu'a le cerveau à interpréter ce qu'il voit à ce qu'il ressent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Septembre 10, 2005 23:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Août 28, 2004 20:57
Messages: 2560
Localisation: Annecy
Le mal de transport est dû à un problème d'oreille interne.
Je le sais bien puisque je suis malade en trop long trajet !

Imaginez que vous avez des petites billes dans le cerveau, et en fonction que vous bougez la tête, à droite ou à gauche le cerveau comprend qu'on la penche de ce côté parce que les billes se dirigent aussi par-là.
Mais en voiture on bouge, les billes bougent dans tous les sens et donc le cerveau n'arrive pas à comprendre pourquoi les billes indiquent que l'on bouge alors que l’œil ne le signale pas, donc là on est malade.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Septembre 11, 2005 09:11 
Hors ligne
Membre honoraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Avril 30, 2003 10:30
Messages: 10612
Les mécanismes de l'équilibration sont logés dans l'oreille interne. Leur fonctionnement est dépendant de la gravité terrestre, ce qui explique les troubles vestibulaires, c'est-à-dire de l'équilibre.

Le complexe de l’oreille interne est composé de 3 canaux semi-circulaires perpendiculaires entre eux remplis d’otolithes, des cristaux de carbonate de sodium, qui peuvent se déplacer sur une paroi de cellules sensorielles. De fait, les déplacements dans les trois dimensions peuvent être perçus. L’inclinaison du corps fait bouger les cristaux et stimule les cellules sensorielles qui envoient un message nerveux au cerveau qui en détermine l’inclinaison.

Afin de nous permettre de bien nous situer dans l’espace, notre cerveau a besoin de plusieurs types d’informations : celles fournies par l’œil qui situe notre position par rapport à l’horizon, celles fournies par les muscles qui nous renseignent sur notre position dans l’espace, et surtout celles apportées par l’oreille interne, qui contient notamment les labyrinthes ou vestibules intervenant dans l’équilibre.

Ces formations sont sensibles à la fois aux changements de direction et aux accélérations dans une direction donnée. Lors d’un voyage en voiture, en avion ou en bateau, les informations transmises au cerveau peuvent être perturbées ou discordantes.

Ainsi, des vibrations transmises par la route ou le moteur peuvent être captées par les vestibules de l’oreille interne, sans que nos yeux n’aient rien perçu. Ces informations inhabituelles entraînent des perturbations de l’équilibre, et comme le centre des vomissements n’est pas très éloigné du centre de l’équilibre...

Cependant, les troubles de l’équilibre n’expliquent pas tout et il faut savoir que le mal des transports est favorisé ou même accru par certaines odeurs (essence, tabac...), les bruits importants, la chaleur ou le confinement. - http://www.e-sante.fr/fr/magazine_sante ... 18-art.htm


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB.biz
phpBB SEO